Électrométallurgie

L'électrométallurgie est la branche de la métallurgie qui consiste à employer l'apport d'énergie sous forme électrique comme élément essentiel de l'élaboration ou la transformation de minerais, métaux ou alliages[1].

Cet apport d'électricité sert généralement à produire les hautes températures nécessaires aux réactions chimiques visées, ou à la fusion de certains composants du milieu réactif.

Voici quelques exemples de produits industriels pouvant être obtenus par électrométallurgie :

  • le silicium
  • le ferrosilicium
  • le magnésium (mais il existe aussi des procédés du type électrolyse)
  • le silicocalcium
  • le carbure de calcium.

Les réactions chimiques rendues possibles par l'apport d'électricité sont diverses : carboréduction (cas du silicium, du ferrosilicium), aluminosilicothermie (cas du magnésium, procédé dit Magnetherm) ; il peut parfois s'agir d'une simple fusion pour purification et recristallisation (cas de la production de corindon électrofondu).

L'électrométallurgie n'est pas à confondre avec l'électrolyse, dans laquelle les électrons formant le courant électrique participent directement aux réactions chimiques.

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes