Électrocution

L'électrocution est une action totalement mortelle du courant électrique dans un organisme[1] humain ou animal. Dans le cas défavorable[N 1] un courant alternatif de 75 mA à 50-60 Hz traversant le corps durant une seconde peut provoquer une fibrillation ventriculaire, létale sauf intervention très rapide.

Panneau avec le logo de l'éclair signalant un risque d'électrocution

Définition alternative

Selon l'encyclopédie Larousse, l'électrocution n'est pas nécessairement mortelle : « Ensemble des lésions consécutives au passage d'un courant électrique à travers le corps ainsi qu'au dégagement de chaleur concomitant[2]. »

En revanche, le mot anglais electrocution est systématiquement lié à la mort.

Causes de décès

Un décès peut être dû à :

  • une fibrillation ventriculaire du myocarde, qui entraîne une désynchronisation anarchique de la contraction des cellules musculaires (cardiomyocytes) des deux ventricules (processus différent de la « simple » fibrillation auriculaire)[N 2] ;
  • une contraction involontaire et spastique des muscles respiratoires (tétanie) qui va bloquer la ventilation (conduisant à une asphyxie fatale en quelques minutes) ;
  • la destruction importante de tissus rhabdomyolyses, brûlures ;
  • des traumatismes associés au choc électrique (mouvement involontaire, chute, etc.).

Le décès peut survenir lorsque le courant traversant le cœur dépasse 75 mA pendant 1 seconde voire 30 milliampères pendant 30 secondes[3]. Dans le cas contraire, on parle d'électrisation.

Électrocution utilisée pour réaliser une exécution

L'électrocution peut être une méthode d'exécution, notamment via l'usage de la chaise électrique. Cette méthode est utilisée dans certains pays (notamment dans certains états des États-Unis).

Notes et références

Notes

  1. Stress, sol humide, pieds nus par exemple
  2. La mort ne survient que si une défibrillation n'est pas effectuée en quelques minutes, d'où l’intérêt d'avoir un défibrillateur automatique à proximité du malade. Par contre les séquelles surviennent au bout de quelques secondes de non oxygénation du cerveau.

Références

  1. Définitions lexicographiques et étymologiques de « Électrocution » du Trésor de la langue française informatisé, sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales
  2. électrocution, sur le site larousse.fr
  3. [PDF] « Électrisation : voir Valeurs caractéristiques », sur electrosup.com (consulté le 13 avril 2017)

Voir aussi

Article connexe

Lien externe