Élections régionales de 1991 en Hesse

Élections régionales de 1991 en Hesse
110 députés du Landtag
Majorité absolue : 56 députés
Type d’élection Élection parlementaire
Corps électoral et résultats
Inscrits 4 278 151
Votants 3 028 940
70,80 %  −9,5
Votes exprimés 2 974 872
Votes nuls 54 068
Hans Eichel.jpg SPD – Hans Eichel
Voix 1 214 909
40,84 %
 +0,6
Députés élus 46  +2
Bundesarchiv B 145 Bild-F044088-0023, Bonn, Guillaume Untersuchungsausschuss Bundestag.jpg CDU – Walter Wallmann
Voix 1 195 965
40,20 %
 −1,9
Députés élus 46  −1
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Grünen – Iris Blaul et Joschka Fischer
Voix 262 161
8,81 %
 −0,6
Députés élus 10  0
Wolfgang Gerhardt (headshot).jpg FDP – Wolfgang Gerhardt
Voix 220 115
7,40 %
 −0,4
Députés élus 8  −1
13e législature du Landtag
Diagramme
Ministre-président
Sortant Élu
Walter Wallmann
CDU
Hans Eichel
SPD
election.de

Les élections régionales de 1991 en Hesse (en allemand : Landtagswahl in Hessen 1991) se tiennent le , afin d'élire les 110 députés de la 13e législature du Landtag, pour un mandat de quatre ans.

Le scrutin est marqué par une victoire du SPD, qui devance de très peu la CDU au pouvoir depuis . Hans Eichel est investi ministre-président après avoir formé une « coalition rouge-verte ».

Contexte

Aux élections régionales anticipées du , la CDU, emmenée par le ministre fédéral de l'Environnement Walter Wallmann, redevient le premier parti de Hesse, avec 42,1 % des voix et 47 députés sur 110.

Elle devance le SPD du ministre des Finances Hans Krollmann, qui réunit 40,2 % des suffrages exprimés, ce qui lui permet de conquérir 44 sièges. Les Grünen d'Iris Blaul et Joschka Fischer, turbulents partenaires du SPD depuis , atteignent 9,4 % des voix, soit dix élus. Ils sont suivis par le FDP de Wolfgang Gerhardt, qui tombe à la quatrième place avec 7,6 % des exprimés et neuf parlementaires.

Wallmann est alors investi ministre-président à la tête d'une « coalition noire-jaune » qui dispose de l'exacte majorité absolue. Il provoque ainsi la première alternance dans ce Land depuis .

Premier candidat social-démocrate à ne pas accéder au pouvoir, Hans Krollmann est progressivement remplacé comme chef de file du SPD de Hesse : Ernst Welteke le remplace en tant que président du groupe parlementaire en , puis le bourgmestre de Cassel Hans Eichel lui succède au poste de président régional du parti l'année qui suit.

Au cours de la législature, le Landtag procède à une importante réforme de la loi électorale. Alors qu'à présent chaque électeur disposait d'une voix comptant double (la voix donnée à un candidat de circonscription était automatiquement attribuée au parti qu'il représentait), le nouveau système accorde deux voix à chaque votant : il vote avec la première pour un candidat de circonscription et avec la seconde pour un parti.

Mode de scrutin

Le Landtag est constitué de 110 députés (en allemand : Mitglied des Landtags, MdL), élus pour une législature de quatre ans au suffrage universel direct et suivant le scrutin proportionnel de Hare.

Chaque électeur dispose de deux voix : la première (en allemand : Wahlkreisstimme) lui permet de voter pour un candidat de sa circonscription selon les modalités du scrutin uninominal majoritaire à un tour, le Land comptant un total de 55 circonscriptions ; la seconde voix (en allemand : Landesstimme) lui permet de voter en faveur d'une liste de candidats présentée par un parti au niveau du Land.

Lors du dépouillement, l'intégralité des 110 sièges est répartie à la proportionnelle sur la base des secondes voix uniquement, à condition qu'un parti ait remporté 5 % des voix au niveau du Land. Si un parti a remporté des mandats au scrutin uninominal, ses sièges sont d'abord pourvus par ceux-ci.

Dans le cas où un parti obtient plus de mandats au scrutin uninominal que la proportionnelle ne lui en attribue, la taille du Landtag est augmentée jusqu'à rétablir la proportionnalité.

Campagne

Principaux partis

Parti Chef de file Résultat en 1987
Union chrétienne-démocrate d'Allemagne
Christlich Demokratische Union Deutschlands
Walter Wallmann
(Ministre-président)
42,1 % des voix
47 députés
Parti social-démocrate d'Allemagne
Sozialdemokratische Partei Deutschlands
Hans Eichel
(Bourgmestre de Cassel)
40,2 % des voix
44 députés
Alliance 90 / Les Verts
Bündnis90/Die Grünen
Iris Blaul et
Joschka Fischer
9,4 % des voix
10 députés
Parti libéral-démocrate
Freie Demokratische Partei
Wolfgang Gerhardt
(Ministre de la Science)
7,8 % des voix
9 députés

Résultats

Voix et sièges

Résultats des élections de 1991 en Hesse
Partis Circonscriptions Listes Total des sièges
Votes % Sièges +/− Votes % Sièges Total +/−
Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD) 1 289 735 43,58 31 en augmentation 5 1 214 909 40,84 15 46 en augmentation 2
Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU) 1 246 046 42,10 24 en diminution 5 1 195 965 40,20 22 46 en diminution 1
Alliance 90 / Les Verts (Grünen) 212 795 7,19 0 en stagnation 262 161 8,81 10 10 en stagnation
Parti libéral-démocrate (FDP) 185 413 6,27 0 en stagnation 220 115 7,40 8 8 en diminution 1
Autres 25 480 0,87 0 en stagnation 81 722 2,75 0 0 en stagnation
Votes valides 2 959 469 97,71 2 974 872 98,21
Votes blancs et nuls 69 471 2,29 54 068 1,79
Total 3 028 940 100 55 en stagnation 3 028 940 100 55 110 en stagnation
Abstentions 1 249 211 29,20 1 249 211 29,20
Nombre d'inscrits / participation 4 278 151 70,80 4 278 151 70,80

Analyse

Conséquences

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes