Élections régionales de 1983 à Brême

Élections régionales de 1983 à Brême
100 sièges du Bürgerschaft
(Majorité absolue : 51 sièges)
Type d’élection Élection parlementaire
Corps électoral et résultats
Inscrits 519 918
Votants 414 157
79,66 %  +1,2
Votes exprimés 410 240
Votes nuls 3 917
Bgm Koschnick.jpg SPD – Hans Koschnick
Voix 210 632
51,34 %
 +1,9
Députés élus 58  +6
KAS-Neumann, Bernd-Bild-4495-1.jpg CDU – Bernd Neumann
Voix 136 635
33,31 %
 +1,4
Députés élus 37  +4
Peter Willers Riga 2007.jpg Grünen – Peter Willers
Voix 22 280
5,43 %
 +4,1
Députés élus 5  +5
11e législature du Bürgerschaft
Diagramme
Président du Sénat
Sortant Élu
Hans Koschnick
SPD
Hans Koschnick
SPD
wahlen-in-deutschland.de

Les élections régionales de 1983 à Brême (en allemand : Bürgerschaftswahl in Bremen 1983) se tiennent le dimanche , afin d'élire les 100 députés de la 11e législature du Bürgerschaft pour un mandat de quatre ans.

Au pouvoir depuis la Seconde Guerre mondiale et emmené par le président du Sénat Hans Koschnick, le SPD s'impose pour une législature supplémentaire et retrouve la majorité absolue des voix.

Contexte

Lors des élections régionales du , le Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD) du président du Sénat sortant Hans Koschnick confirme sa majorité absolue, acquise en , avec 52 députés et 49,4 %. Le président régional de l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU) Bernd Neumann échoue ainsi à prendre le pouvoir, totalisant 31,9 % des suffrages exprimés et 33 sièges.

Ancien partenaire de coalition du SPD dans les années 1950 et 1960, le Parti libéral-démocrate (FDP) de Horst-Jürgen Lahmann maintient sa représentation parlementaire en restant au-dessus des 10 % des voix, ce qui lui accorde 11 élus. Il est suivi par la Liste verte de Brême (BGL), qui devient le premier parti écologiste allemand à entrer dans une assemblée législative, comptant quatre députés avec ses 5,1 %.

Mode de scrutin

Le Bürgerschaft est constitué de 100 députés (en allemand : Mitglied der Bürgerschaft, MdB), élus pour une législature de quatre ans au suffrage universel direct et suivant le scrutin proportionnel de Hare.

Chaque électeur dispose d'une voix, qui lui permet de voter en faveur d'une liste de candidats présentée par un parti au niveau de sa circonscription, le Land en comptant deux : Brême et Bremerhaven.

Lors du dépouillement, les 80 sièges de Brême et les 20 sièges de Bremerhaven sont répartis en fonction des voix récoltées au niveau de la ville, à condition qu'un parti ait remporté 5 % des voix au niveau de la circonscription concernée[1].

Campagne

Partis politiques

Parti Chef de file Résultat en 1979
Parti social-démocrate d'Allemagne
Sozialdemokratische Partei Deutschlands
Hans Koschnick
(Président du Sénat)
49,4 % des voix
52 députés
Union chrétienne-démocrate d'Allemagne
Christlich Demokratische Union Deutschlands
Bernd Neumann 31,9 % des voix
33 députés
Parti libéral-démocrate
Freie Demokratische Partei
Horst-Jürgen Lahmann 10,8 % des voix
11 députés
Liste verte de Brême
Bremer Grüne Liste
Olaf Dinné 5,1 % des voix
4 députés

Résultats

Voix et sièges

Résultats des élections régionales de 1983 à Brême
Parti Voix Sièges
Votes % Députés +/-
Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD) 210 632 51,34 58 en augmentation 6
Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU) 136 635 33,31 37 en augmentation 4
Les Verts (Grünen) 22 280 5,43 5 en augmentation 5
Parti libéral-démocrate (FDP) 18 828 4,59 0 en diminution 11
Liste verte de Brême (BGL) 9 676 2,36 0 en diminution 4
Autres 12 189 2,97 0 en stagnation
Votes valides 410 240 99,05
Votes blancs et nuls 3 917 0,95
Total 414 157 100 100 en stagnation
Abstentions 105 761 20,34
Nombre d'inscrits / participation 519 918 79,66

Analyse

Conséquences

Notes et références

  1. (de) « Bremen Wahlrecht bis 1999 », sur wahlrecht.de (consulté le 21 octobre 2018).

Voir aussi

Articles connexes