Élections régionales de 1975 en Rhénanie-Palatinat

Élections régionales de 1975 en Rhénanie-Palatinat
100 députés du Landtag
(Majorité absolue : 51 députés)
Type d’élection Élection parlementaire
Corps électoral et résultats
Inscrits 2 648 336
Votants 2 141 144
80,85 %  +1,4
Votes exprimés 2 120 481
Votes blancs et nuls 20 663
Bundesarchiv B 145 Bild-F040153-0023, Bonn, Pressekonferenz CDU-Vorstand, Kohl.jpg CDU – Helmut Kohl
Voix 1 143 360
53,92 %
 +3,9
Députés élus 55  +3
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
SPD – Wilhelm Dröscher
Voix 817 018
38,53 %
 −2
Députés élus 40  −2
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
FDP – Hans-Otto Scholl
Voix 118 762
5,60 %
 −0,3
Députés élus 5  −1
8e législature du Landtag
Diagramme
Ministre-président
Sortant Élu
Helmut Kohl
CDU
Helmut Kohl
CDU
election.de

Les élections régionales de 1975 en Rhénanie-Palatinat (en allemand : Landtagswahl in Rheinland-Pfalz 1975) se tiennent le , afin d'élire les 100 députés de la 8e législature du Landtag pour un mandat de quatre ans.

Le scrutin est marqué par une nouvelle victoire de la CDU, qui confirme et renforce sa majorité absolue acquise en . Le ministre-président Helmut Kohl est alors investi pour un troisième mandat.

Contexte

Aux élections régionales du , la CDU du ministre-président Helmut Kohl, au pouvoir depuis , confirme son statut de premier parti politique du Land en retrouvant la majorité absolue. Réunissant 49,9 % des suffrages exprimés, elle pourvoit 52 sièges sur les 100 du Landtag.

Le SPD de Wilhelm Dröscher réalise à l'époque son deuxième meilleur résultat régional et reste donc la deuxième force politique de l'assemblée, rassemblant 40,5 % des voix, soit 42 députés. Seul le FDP du ministre des Finances Hermann Eicher obtient une représentation parlementaire, puisqu'il totalise 5,9 % des voix et six députés.

Kohl est ensuite investi pour un deuxième mandat et forme un cabinet monocolore.

Le , le Tribunal constitutionnel fédéral estime que les dispositions de la loi électorale de sont inconstitutionnelles car elles ne garantissent pas une réelle représentation proportionnelle aux partis ayant franchi le seuil des 5 %. Elle accorde au FDP six sièges (et non trois), en prenant deux au SPD et un à la CDU. Avant cet arrêt, le Landtag avait déjà procédé à une révision de la loi électorale : le nombre de circonscriptions plurinominales avait été réduit, l'écart de représentation entre les circonscriptions diminué, la méthode de répartition de Hare avait été abandonnée au profit de celle d'Hondt, et la proportionnalité de la répartition rétablie.

Mode de scrutin

Le Landtag est constitué de 100 députés (en allemand : Mitglied des Landtags, MdL), élus pour une législature de quatre ans au suffrage universel direct et suivant le scrutin proportionnel d'Hondt.

Lors du scrutin, chaque électeur vote pour une liste de candidats présentée par un parti ou un groupe de citoyens dans sa circonscription, le Land en comptant un total de quatre dont la représentation varie entre 24 et 26 parlementaires.

Lors du dépouillement, l'intégralité des 100 sièges est répartie en fonction des voix attribuées aux partis, à condition qu'un parti ait remporté 5 % des voix au niveau du Land.

Campagne

Principales forces

Parti Chef de file Résultats de 1971
Union chrétienne-démocrate d'Allemagne
Christlich Demokratische Union Deutschlands
Helmut Kohl
(Ministre-président)
49,9 % des voix
52 députés
Parti social-démocrate d'Allemagne
Sozialdemokratische Partei Deutschlands
Wilhelm Dröscher 40,5 % des voix
42 députés
Parti libéral-démocrate
Freie Demokratische Partei
Hans-Otto Scholl 5,9 % des voix
6 députés

Résultats

Voix et sièges

Résultats des élections de 1975 en Rhénanie-Palatinat
Parti Voix Sièges
Votes % Députés +/-
Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU) 1 143 360 53,92 55 en augmentation 3
Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD) 817 018 38,53 40 en diminution 2
Parti libéral-démocrate (FDP) 118 762 5,60 5 en diminution 1
Autres 41 341 1,95 0 en stagnation
Votes valides 2 120 481 99,03
Votes blancs et nuls 20 663 0,97
Total 2 141 144 100 100 en stagnation
Abstentions 507 192 19,15
Nombre d'inscrits / participation 2 648 336 80,85

Analyse

Conséquences

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes