Élections municipales de 2020 à Marseille

Élections municipales de 2020 à Marseille
(1er tour)
(2d tour)
Type d’élection Élections municipales
Postes à élire 101 conseillers municipaux

202 conseillers de secteur

Corps électoral et résultats
Population 869 815
Inscrits 506 731
Votants au 1er tour 166 023
32,76 %  −20,8
Votes exprimés au 1er tour 161 915
Votes blancs au 1er tour 1 486
Votes nuls au 1er tour 2 622
Votants au 2d tour 179 474
35,37 %
Votes exprimés au 2d tour 173 743
Votes blancs au 2d tour 3 555
Votes nuls au 2d tour 2 176
Michèle Rubirola (cropped).jpg Michèle Rubirola – Printemps marseillais
Voix au 1er tour 37 955
23,44 %
Voix au 2e tour 66 512
38,28 %
Sièges obtenus 42  +32
Maires élus 4  +4
Martine Vassal.jpg Martine Vassal – LR
Voix au 1er tour 36 143
22,32 %
 −15,3
Voix au 2e tour 53 421
30,75 %
Sièges obtenus 39  −5
Maires élus 3  −2
Transparent - replace this image male on Infobox lightgrey background.svg
Stéphane Ravier – RN
Rassemblement national
Voix au 1er tour 31 485
19,45 %
 −3,7
Voix au 2e tour 35 268
20,30 %
Sièges obtenus 9  −11
Maires élus 0  −1
Bruno Gilles - 2018.jpg Bruno Gilles – LR diss.
Voix au 1er tour 17 251
10,65 %
Voix au 2e tour 10 859
6,25 %
Sièges obtenus 3  −14
Maires élus 0  −1
Transparent - replace this image male on Infobox lightgrey background.svg
Sébastien Barles – EÉLV
Voix au 1er tour 13 115
8,10 %
Sièges obtenus Élus sur la liste Rubirola
Transparent - replace this image male on Infobox lightgrey background.svg
Yvon Berland – LREM
Voix au 1er tour 12 751
7,88 %
Voix au 2e tour 2 658
1,53 %
Sièges obtenus 0  0
Samia GHALI lors des primaires citoyennes de Marseille (cropped).jpg Samia Ghali – PS diss.
Voix au 1er tour 10 381
6,41 %
Voix au 2e tour 5 025
2,89 %
Sièges obtenus 8  −1
Maires élus 1  0
Résultats par secteur
Carte
Conseil municipal
Diagramme
  • Printemps marseillais (42)
  • Divers gauche (8)
  • Divers droite (3)
  • Les Républicains (39)
  • Rassemblement national (9)
Maire de Marseille
Sortant Élue
Jean-Claude Gaudin
LR
Michèle Rubirola
Divers gauche

Les élections municipales de 2020 à Marseille ont lieu le et le [a] afin d'élire les conseils des huit secteurs de la ville, le conseil municipal et les représentants de la commune au conseil de la métropole d'Aix-Marseille-Provence. Jean-Claude Gaudin, maire depuis 1995, ne se représente pas.

Les listes de gauche du Printemps marseillais, menées par Michèle Rubirola, arrivent en tête lors des deux tours de scrutin face à Martine Vassal, la candidate LR. Toutefois, aucune liste ne parvient à remporter la majorité absolue au conseil municipal où siègent également des élus soutenant Samia Ghali (divers gauche), Stéphane Ravier (RN) et Bruno Gilles (divers droite).

Michèle Rubirola est élue maire de Marseille le suite à un accord avec Samia Ghali et Lisette Narducci, élue avec Bruno Gilles. Elle devient ainsi la première femme maire de Marseille et met fin à vingt-cinq années de gestion de droite.

Contexte

Mode de scrutin

Suivant la loi PLM, les élections municipales se déroulent par secteur, regroupant chacun deux arrondissements.

Chaque secteur élit ses conseillers (303 au total), dont un tiers siège au conseil municipal (101), selon la même procédure que dans les communes de plus de 1 000 habitants. Les premiers élus de chaque liste siègent également au conseil municipal, les suivants seulement au conseil de secteur. Lors de sa première séance, chaque conseil de secteur élit son maire de secteur.

Nombre de conseillers élus par secteur
Secteur I II III IV V VI VII VIII Total
Résultats cf. infra cf. infra cf. infra cf. infra cf. infra cf. infra cf. infra cf. infra
Conseillers de secteur 22 16 22 30 30 26 32 24 202
Conseillers municipaux 11 8 11 15 15 13 16 12 101
Nombre total d'élus 33 24 33 45 45 39 48 36 303

Dans chaque secteur, la liste arrivée en tête obtient la moitié des sièges (arrondie à l'unité supérieure). Le reste est réparti à la proportionnelle entre toutes les listes ayant obtenu au moins 5 % des voix. Un deuxième tour est organisé si aucune liste n'atteint les 50 % au premier tour, seules les listes ayant obtenu au moins 10 % peuvent s'y présenter.

Enjeux

Lors des précédentes élections, en 2014, la liste UMP conduite par le maire sortant Jean-Claude Gaudin l’emporte face à la liste de gauche menée par Patrick Mennucci et à celle du Front national de Stéphane Ravier qui, pour la première fois, réussit à remporter un secteur de la ville. Jean-Claude Gaudin parvient ainsi à se faire élire pour un quatrième mandat par le nouveau conseil municipal.

Manifestation en à la suite de l'effondrement des immeubles de la rue d'Aubagne.

Depuis, la municipalité de Jean-Claude Gaudin est confrontée à plusieurs scandales concernant l'état de délabrement des écoles publiques de la ville[1],[2], la contestation par les habitants des projets de rénovation urbaine notamment dans le quartier de la Plaine[3],[4] et, surtout, l'effondrement d'immeubles vétustes de la rue d'Aubagne à Noailles ayant provoqué la mort de huit personnes et l'évacuation de 2 500 habitants. La mairie est accusée d'être responsable de ces effondrements par son manque d'action pour la résorption des logements vétustes[5],[6]. Il est par ailleurs révélé que des élus locaux Les Républicains sont propriétaires de tels logements[7],[8].

Parallèlement, la commune de Marseille a été intégrée en à la métropole d'Aix-Marseille-Provence, dont Jean-Claude Gaudin est président jusqu'en [9],[10].

Candidatures

Liste Partis politiques Candidat à la mairie
Printemps marseillais Parti communiste français
Parti socialiste
Des membres de La France insoumise
Europe Écologie Les Verts diss.
Génération.s
Gauche républicaine et socialiste
Ensemble !
Nouvelle Donne
Parti de gauche
Place publique
Les Radicaux de gauche
Parti pirate
Michèle Rubirola
Debout Marseille Europe Écologie Les Verts
Des membres de La France insoumise
Génération écologie
Alliance écologiste indépendante
Partit occitan
Sébastien Barles
Au nom du peuple de Marseille, Marseille avant tout Parti socialiste diss. Samia Ghali
Voir grand, agir vite La République en marche
Agir
Union des démocrates et des écologistes
Union des démocrates et indépendants
Yvon Berland
Une volonté pour Marseille Les Républicains
La République en marche diss.
Écologie bleue
Soyons libres
Les Centristes
Mouvement démocrate
Martine Vassal
Ensemble pour Marseille Les Républicains diss.
Mouvement radical
Le Trèfle - Les nouveaux écologistes
Mouvement hommes animaux nature
Mouvement écologiste indépendant
Bruno Gilles
Protéger les Marseillais, faire briller Marseille Rassemblement national Stéphane Ravier

Michèle Rubirola (Printemps marseillais)

Alors qu'il est régulièrement pressenti pour se présenter aux élections municipales de 2020 à Marseille[11],[12],[13], Jean-Luc Mélenchon indique en novembre 2019 qu’il ne sera « plus candidat à rien »[14]. À la suite d'un vote interne, les militants de La France insoumise désignent alors deux chefs de file : Sophie Camard et Mohamed Bensaada[15].

Le 23 juin 2019, la commission nationale d’investiture du PS accorde, elle, son soutien à Benoît Payan, président du groupe socialiste au conseil municipal[16].

Un projet d'union de la gauche, initié dès 2018 par le collectif Mad Mars[17], est formulé publiquement dès le mois de mai 2019, en excluant toute participation de la République en marche[18]. Par ailleurs, quelques jours avant, le Parti communiste français a lui aussi appelé les partis de gauche à s'unir sous une seule bannière. La sénatrice apparentée socialiste Samia Ghali a répondu défavorablement aux deux appels[19].

Le 10 juillet 2019, des personnalités de gauche, élus et membres de la société civile, lancent un appel à l’union en vue des élections municipales et voient dans leur initiative « l’acte de naissance d’un mouvement sans précédent à Marseille ». Parmi les signataires de cette lettre ouverte publiée dans Libération, figurent des personnalités culturelles comme l’actrice Ariane Ascaride, le réalisateur Robert Guédiguian, le journaliste Philippe Pujol, des élus locaux comme Michèle Rubirola (EÉLV), Jean-Marc Coppola (PCF), la porte-parole du collectif Mad Mars Olivia Fortin[20] et les chefs de file du PS, dont Benoît Payan et Sophie Camard, l'une des deux chefs de file de la France insoumise. Le Printemps marseillais naît de ces protagonistes en octobre[21].

Le 15 décembre 2019, La France insoumise exprime son désaccord concernant la possible désignation de Benoît Payan comme tête de liste du Printemps marseillais, et l'absence de conciliation avec le Pacte démocratique (mouvement citoyen issus des états généraux de Marseille)[22]. Le 6 janvier 2020, Benoît Payan renonce à une possible candidature et appelle à soutenir Michèle Rubirola[23], qui recueille aussi les soutiens de Les Radicaux de gauche, Génération.s et Place publique[24].

Deux militants du Parti pirate sont candidats dans le premier et le quatrième secteur[25].

Conseillère départementale EELV des Bouches du Rhône et militante historique des Verts puis d'EELV, Michèle Rubirola était à la génèse du Printemps marseillais mais EELV fait le choix en octobre 2019 de mener une liste autonome et de ne pas rejoindre ce mouvement[26]. Michèle Rubirola décide alors elle de continuer au sein du Printemps marseillais et son parti la suspend[26].

Têtes de listes annoncées par Le Printemps marseillais
Secteur Tête de liste Parti Commentaire
Ier (1/7) Sophie Camard LFI Députée supplémante de Jean-Luc Mélenchon (4e circonscription)
IIe (2/3) Benoît Payan PS Conseiller départemental (canton de Marseille-1), conseiller municipal du IIIe secteur, président du groupe socialiste au conseil municipal
IIIe (4/5) Michèle Rubirola ÉCO Conseillère départementale (canton de Marseille-1), ancienne membre d'EELV
IVe (6/8) Olivia Fortin SE Fondatrice de MadMars
Ve (9/10) Aïcha Sif EÉLV diss. Ancienne conseillère régionale apparentée EÉLV
VIe (11/12) Yannick Ohanessian PS Membre du bureau national du PS
VIIe (13/14) Jérémy Bacchi PCF Secrétaire départemental du PCF
VIIIe (15/16) Jean-Marc Coppola PCF Conseiller municipal

Samia Ghali

La sénatrice Samia Ghali, battue lors de la primaire socialiste en 2014, « n'exclut pas du tout » d'être à nouveau candidate à la mairie de Marseille en 2020[27]. Elle ne renouvelle pas son adhésion au Parti socialiste en 2019 et créé un micro parti, « Marseille avant tout »[28]. En novembre 2019, elle dit avoir « envie d'être candidate »[29], ce qu'elle confirme en présentant son programme à la mi-décembre[30].

Têtes de listes annoncées par Marseille avant tout
Secteur Tête de liste Parti Commentaire
Ier (1/7) Gaëtan Poitevin DVG
IIe (2/3) Alain Lhote DVG
IIIe (4/5) David Bergeron DVG
IVe (6/8) Pierre-Henri Blanc DVG
Ve (9/10) Zoé Poncelet DVG
VIe (11/12) François de Cambiaire DVG
VIIe (13/14) Julien Rossi DVG
VIIIe (15/16) Samia Ghali DVG Sénatrice, conseillère municipale

Sébastien Barles (Europe Écologie Les Verts)

Europe Écologie Les Verts, poussé par des bons scores aux élections européennes, hésite sur la stratégie à adopter : participer à l'union de la gauche ou mener une liste écologiste et citoyenne autonome. Les militants sont appelés à se prononcer sur la stratégie le 5 octobre. Avec 81 % des 73 voix exprimées, EÉLV valide une stratégie autonome en participant à une liste de « rassemblement des écologistes », avec ses alliés des élections européennes, Régions et peuples solidaires et l'Alliance écologiste indépendante, mais aussi les membres de la liste Urgence écologie (Génération écologie, Mouvement écologiste indépendant, Mouvement des progressistes)[31]. Sébastien Barles, ex-assistant parlementaire de Michèle Rivasi au Parlement européen, est désigné pour être tête de liste de ce « rassemblement des écologistes ».

Le , Lydia Frentzel, initialement tête de liste dans le 8e secteur, annonce rejoindre le Printemps marseillais et devient colistière de Jean-Marc Coppola[32]. EÉLV, via le compte Twitter de la liste Debout Marseille ! annonce aussitôt dans un communiqué qu'une nouvelle investiture aura lieu pour la remplacer.

Dans les 13e et 14e arrondissements, Europe Écologie Les Verts soutient la liste de Mohamed Bensaada, chef de file de La France insoumise (LFI) et militant des quartiers populaires, dans le but affiché de battre le candidat du Rassemblement national, Stéphane Ravier[33]. Cette liste est appuyée par le comité électoral de LFI[34].

Têtes de listes annoncées par Debout Marseille !
Secteur Tête de liste Parti Commentaire
Ier (1/7) Sébastien Barles EÉLV Ancien conseiller municipal
IIe (2/3) Nouriati Djambae EÉLV Conseillère du VIIIe secteur, conseillère métropolitaine
IIIe (4/5) Fabien Perez EÉLV Avocat
IVe (6/8) Christine Juste EÉLV Chef d'entreprise
Ve (9/10) Hervé Menchon EÉLV Conseiller du IVe secteur
VIe (11/12) Jean-Marc Signes Cadre
VIIe (13/14) Soutien à la liste « Unir ! » de Mohamed Bensaada (LFI-EÉLV-PDM)
VIIIe (15/16) Chahidati Soilihi EÉLV Cheminote, militante associative

Yvon Berland (La République en marche)

Le ministre de l'Intérieur et ancien candidat à la présidence du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur, Christophe Castaner, est pressenti pour être le candidat de La République en marche lors des élections municipales de 2020 à Marseille. En juin 2019, le député Saïd Ahamada est le premier à annoncer sa candidature à l’investiture du parti[35]. Yvon Berland, président de l’université d'Aix-Marseille, annonce sa candidature à l'investiture le 19 juin 2019[36].

Le nom de Jean-Philippe Agresti, doyen de la faculté de droit d'Aix-Marseille, est également évoqué pour la course à l'investiture[37]. Proche d'Emmanuel Macron, il plaide pour une union avec Martine Vassal avec laquelle il a participé à une réunion publique le 4 juillet 2019[38]. Finalement, il rejoint Martine Vassal et se présente comme tête de liste dans le troisième secteur[39].

D'autres candidats sont régulièrement cités : l'architecte Corinne Vezzoni, le dirigeant patronal Johan Bencivenga[40], ou encore le président de l'Union des démocrates et des écologistes Christophe Madrolle[41].

Saïd Ahamada, exaspéré par la lenteur de la décision du parti présidentiel, fait savoir le 19 novembre qu'il sera candidat, avec ou sans son appui[42]. Le verdict de la République en marche est rendu le 9 décembre, décernant l'investiture à Yvon Berland[43]. Ahamada annonce son ralliement quelques jours plus tard[44].

Le 18 février, Christophe Madrolles (UDE), crédité de 3 % dans le sondage de janvier, annonce que sa liste Les Écologistes se fond dans celle d'Yvon Berland dès le premier tour[45].

Têtes de listes annoncées par Yvon Berland
Secteur Tête de liste Parti Commentaire
Ier (1/7) Arnaud Devigne LREM Entrepreneur
IIe (2/3) Maliza Saïd-Soilihi Agir Conseillère municipale du Ier secteur
IIIe (4/5) Mathieu Grapeloup LREM « Influenceur »
IVe (6/8) Yvon Berland LREM Ancien président de l'université d'Aix-Marseille
Ve (9/10) Sophie Goy UDE Ancienne conseillère municipale du Ier secteur
VIe (11/12) Pascal Chamassian DVG Conseiller du IIe secteur
VIIe (13/14) Marie-Florence Bulteau-Rambaud MoDem Conseillère régionale
VIIIe (15/16) Saïd Ahamada LREM Député de la 7e circonscription, conseiller du VIIIe secteur

Martine Vassal (Les Républicains)

Le président du conseil régional de PACA, Renaud Muselier, un temps pressenti pour se présenter, n’est pas candidat[46]. À partir de 2017, il plaide pour Gilles à la mairie et Vassal à la métropole[47]. En 2019, il déclare qu'une candidature de Martine Vassal soutenue par Gaudin « en [ferait] la cible naturelle des flèches contre le bilan désastreux de Jean-Claude Gaudin »[48]. Il apporte finalement son soutien à Martine Vassal en janvier 2020[49].

En juin 2019, appuyée par Jean-Claude Gaudin, la présidente du conseil départemental des Bouches-du-Rhône et de la métropole d'Aix-Marseille-Provence, Martine Vassal, appelle à un rassemblement avec La République en marche dès le premier tour[50]. Elle annonce cependant sa candidature le 13 septembre 2019[51], un an pile après la déclaration de Bruno Gilles. Les deux députés LR marseillais Valérie Boyer et Guy Teissier la soutiennent, comme les maires de secteur Sabine Bernasconi, Yves Moraine, Lionel Royer-Perreaut et Julien Ravier, et le mouvement Écologie bleue[52].

Martine Vassal est investie par la commission nationale de LR le [53]. Elle avait déjà annoncé l'investiture de Valérie Boyer[54] dans le secteur VI, tandis que le secteur III ne connaît toujours pas sa tête de liste LR, qui fera face au dissident Bruno Gilles. Un temps évoquée pour ce secteur clé, l'investiture de Xavier Bonnard, président de la SPA Marseille, reste incertaine : il fait l'objet d'une procédure judiciaire intentée par le trésorier de la SPA Marseille pour mauvaise gestion ; de plus, l'entourage de Martine Vassal ne le qualifie que de « référent de terrain »[55]. Jean-Philippe Agresti, membre de LREM et candidat malheureux à l'investiture du parti présidentiel, la rallie en janvier, de même que le Mouvement démocrate (MoDem) le mois suivant[56].

Têtes de listes annoncées par Martine Vassal
Secteur Tête de liste Parti Commentaire
Ier (1/7) Sabine Bernasconi LR Maire du Ier secteur de Marseille, vice-présidente du conseil départemental (Marseille-12)
IIe (2/3) Solange Biaggi LR Adjointe au maire de Marseille, vice-présidente du conseil départemental (Marseille-11)
IIIe (4/5) Jean-Philippe Agresti LREM diss. Doyen de la faculté de droit d'Aix-Marseille
IVe (6/8) Martine Vassal LR Présidente du conseil départemental (Marseille-10) et de la métropole d'Aix-Marseille-Provence
Ve (9/10) Lionel Royer-Perreaut LR Maire du Ve secteur de Marseille, conseiller départemental (Marseille-10)
VIe (11/12) Julien Ravier LR Maire du VIe secteur de Marseille
VIIe (13/14) David Galtier LR
VIIIe (15/16) Moussa Maaskri LR

Bruno Gilles

Après l'annonce de Jean-Claude Gaudin de ne pas briguer un nouveau mandat[57], le sénateur et maire du 3e secteur de Marseille Bruno Gilles est présenté par l'édile sortant comme un successeur probable parmi les différents prétendants de sa majorité municipale[58]. Le 13 septembre 2018, il annonce sa candidature[59], et il précise le 23 mai 2019 qu'il sera prétendant avec ou sans l'investiture de son parti[60].

Bruno Gilles a reçu le soutien de la maire de secteur Marine Pustorino (qui lui a succédé dans les 4e et 5e arrondissements[61]) et de Robert Assante[62]. Les écologistes du Trèfle[63] et le double champion de handball Jackson Richardson[64] font rapidement campagne pour lui et contribuent à son projet participatif[65].

Les Républicains préférant investir Martine Vassal le 27 novembre 2019, Bruno Gilles fait aussitôt savoir qu'il maintient sa candidature. Il quitte le parti ainsi que la présidence de la fédération des Bouches-du-Rhône le 9 décembre[66].

Lisette Narducci, maire sortante du IIe secteur, issue du PS et passée par le Parti radical de gauche avant de rejoindre les listes de Jean-Claude Gaudin entre les deux tours des élections de 2014, annonce quitter la majorité municipale pour se représenter dans son secteur[67]. Elle rejoint Bruno Gilles le 14 janvier 2020.

Fin janvier, le conseiller régional délégué Ludovic Perney, la vice-présidente du département Sandra Dalbin et Cécile Vignes (un temps candidate déclarée à la mairie du 11-12 pour le « collectif du 11-12 ») rejoignent Bruno Gilles[68].

Têtes de listes annoncées par Bruno Gilles
Secteur Tête de liste Parti Commentaire
Ier (1/7) René Baccino LR diss. Conseiller du Ier secteur de Marseille
IIe (2/3) Lisette Narducci MR Maire du IIe secteur de Marseille, conseillère départementale
IIIe (4/5) Bruno Gilles DVD Sénateur, conseiller municipal
IVe (6/8) Ludovic Perney LR diss. Conseiller régional
Ve (9/10) Nathalie Simon LR diss. Adjointe au maire du Ve secteur de Marseille
VIe (11/12) Robert Assante DVD Adjoint au maire de Marseille
VIIe (13/14) Josepha Colin LR diss. Conseillère du IIIe secteur de Marseille
VIIIe (15/16) Jean-Marc Corteggiani DVD Conseiller du VIIIe secteur de Marseille

Stéphane Ravier (Rassemblement national)

Stéphane Ravier lance sa campagne le , alors que le Rassemblement national n'a toujours pas annoncé les candidats du parti[69].

En , les médias évoquent une potentielle candidature de Marion Maréchal. Alors que Stéphane Ravier indique qu’il retirerait sa candidature dans cette hypothèse[70], Marion Maréchal dément cette possibilité quelques jours plus tard[71].

Le Rassemblement national présente le ses huit têtes de liste[72].

Têtes de liste par secteur[72]
Secteur Tête de liste Parti Commentaire
Ier (1/7) Clémence Parodi RN
IIe (2/3) Jeanne Marti RN Conseillère municipale et métropolitaine
IIIe (4/5) Jean-François Luc RN Conseiller régional
IVe (6/8) Bernard Marandat RN Conseiller municipal et métropolitain
Ve (9/10) Éléonore Bez RN Conseillère régionale
VIe (11/12) Franck Allisio RN Conseiller régional
VIIe (13/14) Stéphane Ravier RN Sénateur, ancien maire du VIIe secteur
VIIIe (15/16) Sophie Grech RN Conseillère régionale

Campagne

Déroulement

Le premier tour a lieu malgré la pandémie de Covid-19 en France, le lendemain de l'annonce par le gouvernement de la fermeture des lieux publics non indispensables[73]. Les consignes d'hygiène ne sont pas respectées dans certains bureaux de vote[74]. Des irrégularités sont dénoncées[73]. Le bureau de vote de Félix-Pyat (3e) est attaqué par des individus qui tentent de dérober l’urne[75].

Soupçons de fraude et recours

Des vidéos enregistrées pendant le scrutin du 15 mars montrent la tête de liste LR Julien Ravier insistant pour accepter des procurations non inscrites sur les registres officiels[76]. Avant le second tour, des soupçons de fraude aux procurations de militants et de candidats Les Républicains entraînent l'ouverture par la brigade financière de la Police judiciaire d'une enquête pour « faux, usage de faux et manœuvres frauduleuses tendant à l’exercice irrégulier d’un vote par procuration »[77], la perquisition de deux permanences LR et du service municipal des élections[78]. La candidate LR à la mairie, Martine Vassal, demande alors l'annulation de toutes les procurations[79]. Une semaine après ces premières annonces, des journalistes de France 2 affirment que des « procurations irrégulières » ont été établies au premier tour des élections municipales pour des résidents d'un EHPAD du 12e arrondissement de Marseille[80] ; plusieurs personnalités locales LR[78] et proches de Julien Ravier[81] et de Valérie Boyer[82] figurent parmi les mandataires de ces procurations: le directeur du cabinet de M. Ravier, Richard Omiros ; la directrice générale des services (DGS) ; et l’adjoint à l’urbanisme du 6e secteur, Pierre Laget[82]. Après sa réélection de justesse[83] dans le secteur des 11e-12e, Julien Ravier (LR) est entendu par les enquêteurs sans être placé en garde à vue, selon lui « à [sa] propre demande faite avant le second tour », et sa mairie perquisitionnée[84],[85],[86]. Julien Ravier se dit « totalement étranger aux procédures de procurations »[87]. La directrice générale des services (DGS) et deux employés municipaux ont aussi été placés en garde à vue[82].

Le candidat malheureux du Printemps marseillais dans le 11e-12e dépose un recours en annulation[82] et annonce souhaiter se porter partie civile au pénal[88]. Le candidat LREM Pascal Chamassian ainsi que François de Cambiaire, candidat soutenant Samia Ghali dans le secteur, ont eux aussi déposé chacun un recours en annulation dans le secteur. Stéphane Ravier dépose un recours en annulation dans les 13e-14e, tout comme Françoise Bulteau-Rambeau, candidate LREM éliminée dès le premier tour dans le secteur. Un troisième recours en annulation a été déposé dans les 2e-3e[89]. Jean-Philippe Agresti, tête de liste LR dans les 4e-5e, a également saisi la justice.[90]

Sondages

Ville entière

Premier tour
Pourcentage selon les têtes de liste retenues
Institut Date Échantillon PS-PCF-G.s DVG EÉLV UDE LREM-Agir-UDI LR DVD RN
Rubirola Ghali Barles Madrolle Berland Vassal Gilles Ravier
Ifop 2 au 6 mars 2020 704 18 9 10 7 24 10 22
Ipsos 10 au 14 janvier 2020 605 16 7 14 3 8 23 7 22
Second tour
Pourcentage selon les têtes de liste retenues
Institut Date Échantillon PS-PCF-LFI-G.s EÉLV-AÉI LR RN
Rubirola Barles Vassal Ravier
BVA 9 au 15 juin 2020 1 009 35 30 20
Ifop 13 au 15 juin 2020 703 36 29 22
Ifop 2 au 6 mars 2020 704 35 39 26
26 15 36 23

Par secteur

Résultats

Rappel des résultats de 2014

Maires sortants et maires élus

Secteur Arrondissement Maire sortant Parti Maire élu Parti
Ville de Marseille Jean-Claude Gaudin LR Michèle Rubirola PM
Ier 1er et 7e Sabine Bernasconi LR
IIe 2e et 3e Lisette Narducci MR
IIIe 4e et 5e Marine Pustorino LR
IVe 6e et 8e Yves Moraine LR
Ve 9e et 10e Lionel Royer-Perreaut LR
VIe 11e et 12e Julien Ravier LR
VIIe 13e et 14e Sandrine d'Angio RN
VIIIe 15e et 16e Roger Ruzé DVG

Résultats globaux

Résultats par secteur.

Résultats cumulés pour les huit secteurs de la ville. Pour les détails, voir les résultats par secteur.

Résultats totaux des élections municipales de 2020 à Marseille[91]
CM Marseille 2020.svg
Liste Premier tour Second tour Sièges
Voix % Voix % CS CM CC
Parti socialiste - Parti communiste français - Parti pirate - LFI diss. 37 955 23,44 66 512 38,28 83 42 42
Le Printemps marseillais, le rassemblement
de la gauche, des écologistes et des citoyens
Europe Écologie Les Verts - Génération écologie - La France insoumise diss. 13 115 8,10
Debout Marseille
Les Républicains - Les Centristes - Mouvement démocrate - La République en marche diss. 36 143 22,32 53 421 30,75 75 39 41
Une volonté pour Marseille avec Martine Vassal
Rassemblement national 31 485 19,45 35 268 20,30 21 9 8
Avec Stéphane Ravier, retrouvons Marseille !
Les Républicains diss. - Mouvement radical 17 251 10,65 10 859 6,25 5 3 3
Ensemble pour Marseille avec Bruno Gilles
Divers gauche 10 381 6,41 5 025 2,89 17 8 8
Marseille avant tout avec Samia Ghali
La République en marche - Agir
Union des démocrates et des écologistes
12 751 7,88 2 658 1,53 1 0 0
Berland 2020
La France insoumise - Europe Écologie Les Verts 1 354 0,84
Unir ! Rassemblement citoyen, écologiste et solidaire
Divers gauche 453 0,30
Listes divers gauche
Lutte ouvrière 394 0,24
Lutte ouvrière – Faire entendre le camp
des travailleurs
Union populaire républicaine 259 0,16
Fiers de nos quartiers
Parti ouvrier indépendant démocratique 172 0,11
Liste ouvrière d'unité soutenue par le P.O.I.D.
« Marseille retour aux services publics ! »
Divers extrême droite 113 0,07
Listes Extrême droite
Parti animaliste 89 0,05
Marseille animaliste
Votes valides 161 915 97,53 173 743 96,81
Votes blancs 1 486 0,90 3 555 1,98
Votes nuls 2 622 1,58 2 176 1,21
Total 166 023 100 179 474 100 202 101 102
Abstention 340 708 67,24 327 938 64,63
Inscrits / participation 506 731 32,76 507 412 35,37

Résultats par secteur

Ier secteur (1er et 7e arrondissements)

Résultats dans le premier secteur[92]
Tête de liste Liste Premier tour Second tour Sièges
Voix % Voix % CS CM CC
Sophie Camard LFI-PS-PCF-PP 6 887 39,01 11 377 58,01 18 9 8
Le Printemps marseillais, le rassemblement
de la gauche, des écologistes et des citoyens
Sébastien Barles EÉLV 1 907 10,80
Debout Marseille
Sabine Bernasconi[b] LR 3 745 21,21 6 114 31,17 3 2 1
Une volonté pour Marseille avec Martine Vassal
Clémence Parodi RN 1 915 10,84 2 120 10,81 1 0 0
Avec Stéphane Ravier, retrouvons Marseille !
Arnaud Devigne LREM 1 520 8,61
Berland 2020
René Baccino LR diss. 1 009 5,71
Ensemble pour Marseille avec Bruno Gilles
Gaëtan Poitevin DVG 596 3,37
Marseille avant tout avec Samia Ghali
Laurent Comas EXD 71 0,40
Marseille d'abord une force nationale
Votes valides 17 650 97,89 19 611 97,65
Votes blancs 144 0,80 297 1,48
Votes nuls 236 1,31 174 0,87
Total 18 030 100 20 082 100 22 11 9
Abstention 26 318 59,34 24 276 54,73
Inscrits / participation 44 348 40,66 44 358 45,27

IIe secteur (2e et 3e arrondissements)

Résultats dans le deuxième secteur[93],[94]
Tête de liste Liste Premier tour Second tour Sièges
Voix % Voix % CS CM CC
Benoît Payan PS-PCF-LFI diss. 2 430 25,98 4 452 46,28 12 6 6
Le Printemps marseillais, le rassemblement
de la gauche, des écologistes et des citoyens
Nouriati Djambae EÉLV 659 7,04
Debout Marseille
Solange Biaggi LR 1 539 16,45 2 015 20,95 2 1 1
Une volonté pour Marseille avec Martine Vassal
Lisette Narducci[b] MR-LR diss. 1 563 16,71 1 910 19,85 1 1 1
Ensemble pour Marseille avec Bruno Gilles
Maliza Saïd-Soilihi Agir-LREM 772 8,25
Berland 2020
Jeanne Marti RN 1 261 13,48 1 241 12,90 1 0 0
Avec Stéphane Ravier, retrouvons Marseille !
Alain Lhote DVG 935 9,99
Marseille avant tout avec Samia Ghali
Isabelle Bonnet LO 103 1,10
Lutte ouvrière – Faire entendre le camp
des travailleurs
Yannick Deligny PA 89 0,95
Marseille animaliste
Votes valides 9 351 97,17 9 618 97,50
Votes blancs 122 1,27 148 1,50
Votes nuls 150 1,56 99 1,00
Total 9 623 100 9 865 100 16 8 8
Abstention 23 100 70,59 22 939 69,93
Inscrits / participation 32 723 29,41 32 804 30,07

IIIe secteur (4e et 5e arrondissements)

Résultats dans le troisième secteur[95]
Tête de liste Liste Premier tour Second tour Sièges
Voix % Voix % CS CM CC
Michèle Rubirola ÉCO-PS-PCF-LFI diss. 7 619 37,38 12 540 56,99 18 9 9
Le Printemps marseillais, le rassemblement
de la gauche, des écologistes et des citoyens
Fabien Perez EÉLV-LFI diss. 1 665 8,16
Debout Marseille
Bruno Gilles[b] LR diss. 4 507 22,11 6 356 28,88 3 2 2
Ensemble pour Marseille avec Bruno Gilles
Jean-François Luc RN 2 774 13,61 3 107 14,12 1 0 0
Avec Stéphane Ravier, retrouvons Marseille !
Jean-Philippe Agresti LREM diss.-LR 1 975 9,69
Une volonté pour Marseille avec Martine Vassal
Mathieu Grapeloup LREM 1 102 5,40
Berland 2020
David Bergeron DVG 533 2,61
Marseille avant tout avec Samia Ghali
Muriel Gerber POID 115 0,56
Liste ouvrière d'unité soutenue par le P.O.I.D.
« Marseille retour aux services publics ! »
Georges Vinapon DVG 90 0,44
Nouvelle voie 2020
Votes valides 20 380 97,55 22 003 97,80
Votes blancs 175 0,84 285 1,27
Votes nuls 337 1,61 211 0,94
Total 20 892 100 22 499 100 22 11 11
Abstention 33 227 61,40 31 562 58,38
Inscrits / participation 54 119 38,60 54 061 41,62

IVe secteur (6e et 8e arrondissements)

Résultats dans le quatrième secteur[96]
Tête de liste Liste Premier tour Second tour Sièges
Voix % Voix % CS CM CC
Olivia Fortin PS-PCF-PP-LFI diss. 7 127 24,40 14 477 41,78 22 11 11
Le Printemps marseillais, le rassemblement
de la gauche, des écologistes et des citoyens
Christine Juste EÉLV 3 487 11,94
Debout Marseille
Martine Vassal[b] LR 7 933 27,16 13 569 39,16 6 3 3
Une volonté pour Marseille avec Martine Vassal
Ludovic Perney LR diss. 2 568 8,79
Ensemble pour Marseille avec Bruno Gilles
Bernard Marandat RN 3 884 13,30 3 943 11,38 1 1 1
Avec Stéphane Ravier, retrouvons Marseille !
Yvon Berland LREM 3 577 12,25 2 658 7,67 1 0 0
Berland 2020
Pierre-Henri Blanc DVG 623 2,13
Marseille avant tout avec Samia Ghali
Votes valides 29 199 98,10 34 647 98,36
Votes blancs 203 0,68 379 1,08
Votes nuls 362 1,22 197 0,56
Total 29 764 100 35 223 100 30 15 15
Abstention 50 417 62,88 44 976 56,08
Inscrits / participation 80 181 37,12 80 199 43,92

Ve secteur (9e et 10e arrondissements)

Résultats dans le cinquième secteur[97]
Tête de liste Liste Premier tour Second tour Sièges
Voix % Voix % CS CM CC
Lionel Royer-Perreaut[b] LR 8 027 32,40 11 825 43,52 22 11 12
Une volonté pour Marseille avec Martine Vassal
Aïcha Sif ÉCO-PS-PCF-LFI diss. 3 826 15,44 9 561 35,18 5 3 3
Le Printemps marseillais, le rassemblement
de la gauche, des écologistes et des citoyens
Hervé Menchon EÉLV-LFI diss. 2 478 10,00
Debout Marseille
Éléonore Bez RN 5 337 21,54 5 785 21,29 3 1 1
Avec Stéphane Ravier, retrouvons Marseille !
Nathalie Simon LR diss. 2 392 9,65
Ensemble pour Marseille avec Bruno Gilles
Sophie Goy UDE-LREM 1 787 7,21
Berland 2020
Zoé Poncelet DVG 925 3,73
Marseille avant tout avec Samia Ghali
Votes valides 24 772 97,32 27 171 97,70
Votes blancs 245 0,96 426 1,53
Votes nuls 438 1,72 215 0,77
Total 25 455 100 27 812 100 30 15 16
Abstention 56 669 69,00 54 390 66,17
Inscrits / participation 82 124 31,00 82 202 33,83

VIe secteur (11e et 12e arrondissements)

Résultats dans le sixième secteur[98]
Tête de liste Liste Premier tour Second tour Sièges
Voix % Voix % CS CM CC
Julien Ravier[b] LR 6 989 28,13 9 818 35,37 18 10 10
Une volonté pour Marseille avec Martine Vassal
Yannick Ohanessian PS-PCF-LFI diss. 4 048 16,29 9 466 34,10 4 2 3
Le Printemps marseillais, le rassemblement
de la gauche, des écologistes et des citoyens
Jean-Marc Signes -EÉLV 2 235 8,99
Debout Marseille
Franck Allisio RN 5 785 23,28 5 878 21,17 3 1 1
Avec Stéphane Ravier, retrouvons Marseille !
Robert Assante LC-LR diss. 2 673 10,76 2 593 9,34 1 0 0
Ensemble pour Marseille avec Bruno Gilles
Pascal Chamassian LREM 1 860 7,48
Berland 2020
François de Cambiaire DVG 889 3,57
Marseille avant tout avec Samia Ghali
Hervé Manin DVG 363 1,46
L'esprit de nos quartiers
Votes valides 24 842 97,55 27 755 98,04
Votes blancs 218 0,86 326 1,15
Votes nuls 406 1,59 228 0,81
Total 25 466 100 28 309 100 26 13 14
Abstention 55 365 69,49 52 609 65,01
Inscrits / participation 80 831 31,51 80 917 34,99

VIIe secteur (13e et 14e arrondissements)

Résultats dans le septième secteur[99]
Tête de liste Liste Premier tour Second tour Sièges
Voix % Voix % CS CM CC
David Galtier LR 4 199 18,21 10 080 50,97 24 12 14
Une volonté pour Marseille avec Martine Vassal
Stéphane Ravier[b] RN 7 719 33,48 9 693 49,02 8 4 4
Avec Stéphane Ravier, retrouvons Marseille !
Jérémy Bacchi PCF-PS 3 590 15,57 Retrait
Le Printemps marseillais, le rassemblement
de la gauche, des écologistes et des citoyens
Julien Rossi DVG 2 605 11,30 Retrait
Marseille avant tout avec Samia Ghali
Josepha Colin LR diss. 1 990 8,63
Ensemble pour Marseille avec Bruno Gilles
Mohamed Bensaada LFI-EÉLV 1 354 5,87
UNIR ! Rassemblement citoyen, écologiste, solidaire
Marie-Florence Bulteau-Rambaud MoDem-LREM 1 125 4,88
Berland 2020
Farid Zidane UPR 259 1,12
Fiers de nos quartiers
Danièle Pécout LO 166 0,72
Lutte ouvrière – Faire entendre le camp
des travailleurs
Karine Harouche SIEL 42 0,18
Marseille autrement
Votes valides 23 049 96,99 19 773 89,36
Votes blancs 259 1,09 1 428 6,45
Votes nuls 456 1,92 927 4,19
Total 23 763 100 22 128 100 32 16 18
Abstention 60 820 71,94 62 831 73,95
Inscrits / participation 84 684 28,06 84 959 26,05

VIIIe secteur (15e et 16e arrondissements)

Résultats dans le huitième secteur[100]
Tête de liste Liste Premier tour Second tour Sièges
Voix % Voix % CS CM CC
Samia Ghali DVG 3 275 25,84 5 025 38,16 17 8 8
Marseille avant tout avec Samia Ghali
Chahidati Soilihi EÉLV 684 5,40
Debout Marseille
Jean-Marc Coppola PCF-PS-LFI diss. 2 428 19,16 4 639 35,23 4 2 2
Le Printemps marseillais, le rassemblement
de la gauche, des écologistes et des citoyens
Sophie Grech RN 2 810 22,17 3 501 26,59 3 2 1
Avec Stéphane Ravier, retrouvons Marseille !
Moussa Maaskri LR 1 736 13,70 Retrait
Une volonté pour Marseille avec Martine Vassal
Saïd Ahamada LREM 1 008 7,95
Berland 2020
Jean-Marc Corteggiani LR diss. 549 4,33
Ensemble pour Marseille avec Bruno Gilles
François Roche LO 125 0,99
Lutte ouvrière – Faire entendre le camp
des travailleurs
Stéphane Pernice POID 57 0,45
Liste ouvrière d'unité soutenue par le P.O.I.D.
« Marseille retour aux services publics ! »
Votes valides 12 672 97,26 13 165 97,12
Votes blancs 120 0,92 266 1,96
Votes nuls 237 1,82 155 0,92
Total 13 029 100 13 556 100 24 12 11
Abstention 34 692 72,7 34 356 71,71
Inscrits / participation 47 721 27,3 47 912 28,29

Élection de la maire

Bien qu'arrivé en tête du second tour avec 38,28 % des voix, le Printemps marseillais ne dispose que de 42 sièges sur 101 au conseil municipal. Les listes LR, avec 30,75 % des voix, recueillent 39 sièges. L'absence de majorité au soir du second tour ouvre une période de négociations dans l'optique de l'élection du maire par le conseil municipal, prévu le samedi suivant, où les 8 élus de la liste de Samia Ghali apparaissent comme déterminants[101].

Une rencontre entre Samia Ghali et Michèle Rubirola a lieu le jeudi avant le vote[102]. Ghali demande au Printemps marseillais d'être choisie comme première adjointe en échange de son soutien à Rubirola, afin d'assurer « la prise en compte des quartiers populaires »[103]. Cette proposition est toutefois refusée par Michèle Rubirola, qui dénonce un « chantage »[104].

À droite, affaiblie par son échec dans le IVe secteur, Martine Vassal se désiste au profit de Guy Teissier. Celui-ci assure avoir reçu le soutien des trois élus des listes de Bruno Gilles. Mais quelques heures après cette annonce, Lionel Royer-Perreaut annonce sa candidature, dénonçant « des ententes en cours avec le Front national »[105]. Par ailleurs, Lisette Narducci, ancienne élue PS, alliée à la droite en 2014 et conseillère municipale sur les listes de Bruno Gilles, annonce rejoindre Samia Ghali le [106].

La situation est confuse jusqu'au matin du vote, le , et aucune majorité de se dégage à l'ouverture du conseil municipal[107]. Au premier tour de scrutin, Michèle Rubirola, Samia Ghali et Guy Teissier sont candidats alors que Lionel Royer-Perreaut retire sa candidature et que les conseillers du Rassemblement national refusent de prendre part aux votes. Rubirola arrive en tête mais sans majorité absolue.

Avant le second tour, le conseil municipal est interrompu plusieurs heures et des négociations ont lieu entre les équipes de Ghali et du Printemps marseillais. Samia Ghali annonce finalement le retrait de sa candidature et son ralliement à Michèle Rubirola et celle-ci est élue maire à la majorité absolue. Ghali est par la suite élue deuxième adjointe à la maire.[108],[109].

Élections de la maire de Marseille par le conseil municipal[réf. nécessaire]
Candidats 1er tour 2d tour
Votes % Votes %
Michèle Rubirola 42 46,15 51 55,43
Guy Teissier 41 45,05 41 44,57
Samia Ghali 8 8,79
Blancs et nuls 1 - 0 -
Abstentions 9 - 9 -
Total 101 100 101 100

Notes et références

Notes

  1. Le second tour, initialement prévu le , est reporté au en raison de la pandémie de Covid-19 en France.
  2. a b c d e f et g Liste du maire sortant ou de la maire sortante

Références

  1. « Marseille: L'impossible rénovation des écoles? », sur 20 Minutes, .
  2. « Les écoles marseillaises entre taudis et audits », sur Libération, .
  3. « Marseille : Rénovation de La Plaine, les mensonges d’un projet », sur La Marseillaise, .
  4. « Marseille: La mairie veut rénover un «quartier représentatif de la ville et de son histoire» », sur 20 Minutes, .
  5. « Avant l’effondrement des immeubles, la gestion de l’habitat par la mairie de Marseille déjà critiquée », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  6. « Effondrements à Marseille : la justice avait déjà sanctionné l'inaction de Jean-Claude Gaudin », sur Capital.fr, .
  7. « Ces notables qui louent des logements insalubres », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 21 janvier 2019).
  8. « Effondrements d'immeubles à Marseille : Xavier Cachard et Arlette Fructus suspendus du Conseil régional », La Provence,‎ (lire en ligne, consulté le 15 novembre 2018).
  9. « Jean-Claude Gaudin annonce sa démission de la présidence de la métropole Aix-Marseille-Provence », Le Point,‎ (lire en ligne).
  10. « Jean-Claude Gaudin : “Je ne veux pas donner le spectacle de Gaudin qui s'accroche” », Libération,‎ (lire en ligne).
  11. « Candidat à la mairie de Marseille ? Jean-Luc Mélenchon entretient le suspense », sur Europe 1, .
  12. « JL Melenchon invité de notre JT : maire de Marseille ou pas ? », sur France 3 Provence-Alpes, .
  13. « Marseille : Jean-Luc Mélenchon candidat à la mairie ? « Il apprécie d'être député » », sur 20 Minutes, .
  14. « Municipales à Marseille : "Candidat à rien", Mélenchon propose son aide à une gauche dispersée », sur France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur (consulté le 20 décembre 2019).
  15. « Municipales à Marseille: les Insoumis veulent une union de la gauche et des citoyens », sur Le Figaro, (consulté le 2 octobre 2019).
  16. « Benoît Payan représentera le PS dans le projet d'union de la gauche à Marseille », sur Marsactu (consulté le 10 août 2019).
  17. Stéphanie Harounyan, « Gauche: Mad Mars met l'union en orbite », sur Libération.fr, (consulté le 9 mai 2020)
  18. « Mad Mars écarte la République en Marche... », sur marsactu.fr, (consulté le 17 juin 2019).
  19. « Vers une union de la gauche à Marseille pour rafler le fauteuil de Gaudin? », sur 20minutes.fr (consulté le 18 mai 2019).
  20. « Nous, habitant·es de Marseille, voulons construire un rassemblement inédit », sur Libération.fr, (consulté le 10 août 2019).
  21. « A gauche, le Printemps marseillais veut « envoyer un autre message » », sur 20minutes.fr (consulté le 20 décembre 2019).
  22. « À Marseille, la France Insoumise se divise sur l'alternative au Printemps marseillais », sur France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur (consulté le 20 décembre 2019).
  23. « Municipales 2020 à Marseille : Le socialiste Benoît Payan renonce à être candidat pour ne pas « servir de prétexte à la division » », sur 20minutes.fr (consulté le 7 janvier 2020).
  24. Gilles Rof, « Elections municipales 2020 : à gauche, le Printemps marseillais se choisit une tête de liste écologiste », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 28 février 2020).
  25. « Municipales 2020 : nos candidats pirates et les listes soutenues – Parti Pirate », sur partipirate.org (consulté le 8 mars 2020)
  26. a et b Ariane Chemin et Gilles Rof, « « Un espoir renaît à gauche » : comment Michèle Rubirola est devenue maire de Marseille », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 5 juillet 2020).
  27. « Marseille : Samia Ghali n'exclut “pas du tout” d'être candidate à la mairie », France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur,‎ (lire en ligne).
  28. « Marseille : Samia Ghali lance son micro-parti « pour les municipales » », sur Public Sénat, (consulté le 18 mai 2019).
  29. « Samia Ghali a « envie » d’être candidate à la mairie de Marseille », sur 20minutes.fr (consulté le 20 décembre 2019).
  30. « [Municipales] Samia Ghali dévoile son programme pour Marseille - Gomet' », sur gomet.net, (consulté le 20 décembre 2019).
  31. « Marseille : EELV tire un trait sur le rapprochement à gauche », sur La Provence (consulté le 7 octobre 2019).
  32. « Réaction du Printemps Marseillais au ralliement de Lydia Frentzel », sur Le Printemps Marseillais (consulté le 25 février 2020).
  33. « Dans les 13/14 face au RN, les écologistes se rallient à une tête de liste Insoumise », sur Marsactu, (consulté le 6 février 2020).
  34. « Communiqué de presse du Comité électoral concernant les élections municipales à Marseille », sur La France insoumise, (consulté le 24 février 2020).
  35. « Saïd Ahamada candidat à l’investiture LREM aux municipales à Marseille », sur 20minutes.fr (consulté le 29 juillet 2019).
  36. « Yvon Berland se lance dans la course à l'investiture », sur Made in Marseille, (consulté le 10 août 2019).
  37. « Municipales à Marseille : "Je m'engagerai pour ma ville" dit Jean-Philippe Agresti, sans déclarer sa candidature », sur France Bleu, (consulté le 11 août 2019).
  38. « Martine Vassal - Jean-Philippe Agresti : le rassemblement est en marche », sur Made in Marseille, (consulté le 11 août 2019).
  39. « Jean-Philippe Agresti tête de liste de Martine Vassal dans le 4/5 », sur Marsactu (consulté le 6 février 2020).
  40. « Municipales 2020 à Marseille : le casting continue à LREM, Corinne Vezzoni pourrait entrer dans le bal », sur La Provence, (consulté le 20 septembre 2019).
  41. « Municipales : Madrolle (UDE) se rêve en candidat de la majorité présidentielle à Marseille », sur Marsactu, (consulté le 20 septembre 2019).
  42. « A Marseille, le député LREM Saïd Ahamada se lance en solo », sur Libération.fr, (consulté le 20 décembre 2019).
  43. « Municipales 2020 - Yvon Berland : « Je me sens investi d'une grande responsabilité » », sur madeinmarseille.net, (consulté le 20 décembre 2019).
  44. « Municipales: à Marseille, Saïd Ahamada », sur Le Point, (consulté le 20 décembre 2019).
  45. « Municipales à Marseille : Christophe Madrolle (Les écologistes) rejoint Yvon Berland (LREM) », sur La Provence, (consulté le 19 février 2020).
  46. « Marseille: Renaud Muselier ne sera pas candidat aux municipales », sur www.lefigaro.fr, (consulté le 2 octobre 2019).
  47. « Renaud Muselier », sur www.facebook.com (consulté le 23 octobre 2019).
  48. « Renaud Muselier sur les municipales à Marseille : "Je ne laisserai pas faire n'importe quoi" », sur lejdd.fr (consulté le 20 décembre 2019).
  49. Pierre Lepelletier, « Municipales à Marseille : Renaud Muselier officialise son soutien à Martine Vassal », sur lefigaro.fr, (consulté le 30 janvier 2020).
  50. « Municipales à Marseille: Vassal (LR) appelle à un rapprochement avec LREM », sur Le Point, (consulté le 10 août 2019).
  51. « Elections municipales : Martine Vassal (LR) candidate à la mairie de Marseille », sur Le Monde, (consulté le 13 septembre 2019).
  52. « Marseille : Ecologie bleue se retrouve dans les propositions d'Yves Moraine et soutient la candidature de Martine Vassal », sur Ecologie bleue (consulté le 23 octobre 2019).
  53. « Investiture à Marseille : Martine Vassal adoubée, Bruno Gilles ne désarme pas », sur Libération.fr, (consulté le 20 décembre 2019).
  54. « Municipales à Marseille : Martine Vassal rassemble largement, selon sa porte-parole Valérie Boyer », sur France Bleu, (consulté le 20 décembre 2019).
  55. « Guéguerre LR marseillaise, recadrage parisien », sur Libération.fr, (consulté le 20 décembre 2019).
  56. « Elections municipales : à Marseille, le MoDem choisit Les Républicains contre La République en marche », sur Le Monde, (consulté le 24 février 2020).
  57. « Jean-Claude Gaudin confirme qu’il ne briguera pas un cinquième mandat à la mairie de Marseille », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  58. « Mairie de Marseille : Gaudin prêt à passer la main à Bruno Gilles », La Provence,‎ (lire en ligne).
  59. « Le sénateur LR Bruno Gilles candidat à la mairie de Marseille », sur France Bleu, (consulté le 20 décembre 2019).
  60. « Municipales à Marseille : investi ou non Bruno Gilles (LR) sera "candidat jusqu'au bout" », sur France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur (consulté le 10 août 2019).
  61. « « Martine contre Bruno », le duel d’amis de la droite marseillaise pour les municipales », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 2 octobre 2019).
  62. « Robert Assante tête de liste de Bruno Gilles dans le 11/12 ou le retour du revanchard », sur marsactu.fr, (consulté le 23 octobre 2019).
  63. « Bruno Gilles », sur www.facebook.com (consulté le 23 octobre 2019).
  64. « Jackson Richardson se lance en politique, pour la mairie de Marseille », sur RMC SPORT (consulté le 20 décembre 2019).
  65. « Municipales 2020 : Bruno Gilles présente son projet participatif pour (...) - DestiMed », sur destimed.fr (consulté le 20 décembre 2019).
  66. « Bruno Gilles quitte LR et continue à tracer son sillon », sur gomet.net, (consulté le 20 décembre 2019).
  67. « Municipales de 2020 à Marseille : Lisette Narducci quitte la majorité LR », sur France 3, .
  68. « Municipales à Marseille : Cécile Vignes rejoint Bruno Gilles », sur laprovence.com, (consulté le 4 février 2020).
  69. « Marseille : Ravier, du Front national au "rassemblement municipal" », sur https://www.laprovence.com, (consulté le 29 septembre 2018).
  70. François Tonneau et Marie-Cécile Bérenger, « Municipales : à qui profite la rumeur Marion Maréchal à Marseille ? », sur La Provence, (consulté le 4 juillet 2019).
  71. L.R., « Municipales : Marion Maréchal-Le Pen ne sera pas candidate à la mairie de Marseille », sur La Provence, (consulté le 30 juillet 2019).
  72. a et b Xavier Cherica, « Municipales 2020 à Marseille : Stéphane Ravier (RN) présente ses têtes de listes », sur La Provence, (consulté le 20 septembre 2019).
  73. a et b « Une folle journée électorale entre soupçons de fraudes et confusion sanitaire », sur Marsactu, (consulté le 16 mars 2020).
  74. « Municipales coronavirus : les consignes d'hygiène non respectées dans les bureaux de vote à Marseille », sur France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur (consulté le 15 mars 2020).
  75. « A Marseille, des hommes armés tentent de subtiliser une urne », sur www.20minutes.fr (consulté le 16 mars 2020)
  76. « [Vidéos] Dans le 11/12, photocopies et coups de pression autour des procurations », sur Marsactu, (consulté le 3 juillet 2020)
  77. « Municipales 2020 : à Marseille, perquisition au local de la tête de liste LR, après des accusations de fraude aux procurations », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 15 juin 2020)
  78. a et b « Municipales : l’affaire des procurations éclabousse la droite marseillaise », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 19 juin 2020)
  79. « Martine Vassal demande au préfet l'annulation de toutes les procurations », sur Marsactu (consulté le 16 juin 2020)
  80. « INFO FRANCE 2. Municipales à Marseille : des procurations irrégulières établies pour des résidents d'un Ehpad », sur Franceinfo, (consulté le 20 juin 2020)
  81. « En attendant l'élection du maire, l'enquête judiciaire se resserre sur les 11/12 », sur Marsactu, (consulté le 1er juillet 2020)
  82. a b c et d « A Marseille, nouvelles perquisitions dans l’affaire des procurations douteuses », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 5 juillet 2020)
  83. « Municipales à Marseille - 6e secteur : Julien Ravier (LR) au bout du suspense », sur LaProvence.com, (consulté le 30 juin 2020)
  84. « Info La Provence - Affaire des procurations à Marseille : le maire des 11e-12e Julien Ravier (LR) entendu par la PJ », sur LaProvence.com, (consulté le 30 juin 2020)
  85. Afp, « Un maire LR d’arrondissement entendu, sa mairie perquisitionnée : l’enquête sur de possibles fraudes aux procurations se poursuit », sur www.lamarseillaise.fr (consulté le 30 juin 2020)
  86. Stéphanie Aubert et Yasmine Sellami, « Marseille : après les élections, l’affaire des procurations continue », sur Libération.fr, (consulté le 1er juillet 2020)
  87. « Julien Ravier, maire des 11/12 : "je suis totalement étranger aux procédures de procuration" », sur Marsactu (consulté le 1er juillet 2020)
  88. Lisa Castelly, « Dans les 11/12, le Printemps marseillais dépose un recours pour faire annuler l'élection », sur Marsactu, (consulté le 4 juillet 2020)
  89. Ouest-France, « Municipales à Marseille. Plusieurs recours devant la justice pour faire annuler les élections », sur ouest-france.fr,
  90. « Marseille: plusieurs recours pour faire annuler l'élection municipale », sur Var-Matin, (consulté le 5 juillet 2020)
  91. « Résultats totaux des élections municipales de 2020 à Marseille », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le 30 juin 2020)
  92. « Bouches-du-Rhône (13) - Marseille Secteur 1 », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le 18 mars 2020).
  93. « Bouches-du-Rhône (13) - Marseille Secteur 2 », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le 18 mars 2020).
  94. « Elections Municipales - 2nd tour - 28 juin 2020 - Marseille.fr », sur www.marseille.fr (consulté le 29 juin 2020)
  95. « Bouches-du-Rhône (13) - Marseille Secteur 3 », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le 18 mars 2020).
  96. « Bouches-du-Rhône (13) - Marseille Secteur 4 », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le 19 mars 2020).
  97. « Bouches-du-Rhône (13) - Marseille Secteur 5 », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le 19 mars 2020).
  98. « Bouches-du-Rhône (13) - Marseille Secteur 6 », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le 19 mars 2020).
  99. « Bouches-du-Rhône (13) - Marseille Secteur 7 », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le 19 mars 2020).
  100. « Bouches-du-Rhône (13) - Marseille Secteur 8 », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le 18 mars 2020).
  101. « Marseille, la ville sans maire », sur Marsactu,
  102. « À deux jours du vote pour le poste de maire, Rubirola et Ghali vont enfin se rencontrer », sur Marsactu,
  103. « Municipales à Marseille : Samia Ghali demande à Michèle Rubirola «d'être sa première adjointe» », sur Le Figaro,
  104. « Municipales à Marseille: Rubirola refuse le "chantage" de Ghali », sur BFMTV,
  105. « La droite marseillaise explose après le retrait de Martine Vassal de la course à la mairie », sur Marsactu,
  106. « Lisette Narducci, élue sur les listes de Bruno Gilles (DVD), rejoint Samia Ghali (DVG) », sur Marsactu,
  107. « Le suspense jusqu’au bout pour l’élection du maire de Marseille », sur Marsactu,
  108. « Après 25 ans et neuf heures de conseil municipal, la gauche unie reprend Marseille », sur Marsactu,
  109. « Comment Samia Ghali, deuxième adjointe, s’est taillé une place de premier choix », sur Marsactu,

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes