Élections législatives zimbabwéennes de 2018

Élections législatives zimbabwéennes de 2018
Emmerson Mnangagwa 2017.png ZANU-PF – Emmerson Mnangagwa
69 %
 +6,6
Députés élus 179  −17
Sénateurs élus 34  −3
Transparent - replace this image male on Infobox lightgrey background.svg
Coalition MDC – Nelson Chamisa
30 %
 −0,3
Députés élus 88  +16
Sénateurs élus 25  +2
Composition de l'assemblée élue
Diagramme
    •      ZANU-PF: 35 sièges
    •      MDC alliance: 24 sièges
    •      MDC-T dissident : 1 sièges
    •      Chefs: 18 sièges
    •      Handicapés : 2 sièges
    Diagramme2

    Des élections législatives se tiennent au Zimbabwe le 30 juillet 2018, en même temps qu'une élection présidentielle[1]. Sont renouvelés les 270 membres de l'Assemblée nationale (chambre basse) et les 80 membres du Sénat (chambre haute).

    Contexte

    Article principal : Coup d'État de 2017 au Zimbabwe.

    Robert Mugabe gouverne le pays de manière autoritaire depuis 1980. Les élections au début du XXIe siècle sont entachées de fraudes, de violences et d'actes d'intimidation à l'encontre de toute opposition politique. Le 4 novembre 2017, Robert Mugabe annonce qu'il souhaite que son épouse Grace Mugabe, très impopulaire, devienne vice-présidente. Le 5 novembre, celle-ci lui demande publiquement de lui céder directement la présidence de la République. Le limogeage du vice-président Emmerson Mnangagwa le 6 novembre a ainsi pour objectif de conforter la première dame, mais déplaît aux forces armées, qui prennent le pouvoir durant la nuit du 14 au 15 novembre[2].

    Sous la pression, Robert Mugabe démissionne le 21 novembre. Emmerson Mnangagwa est désigné président et est investi en prêtant serment le 24 novembre[3]. Il annonce la tenue d'élections présidentielle et législatives à échéance normale, en juillet 2018.

    Système électoral et politique

    L'élection de l'Assemblée nationale et du Sénat est régie par les dispositions de la Constitution adoptée en 2013. Le pays compte 210 circonscriptions électorales, élisant chacune un député à l'Assemblée nationale au scrutin uninominal majoritaire à un tour. Pour les législatures de 2013 et de 2018 uniquement, soixante sièges supplémentaires sont pourvus à des femmes, six issues de chacune des dix provinces du pays, « d'après les votes exprimés en faveur de candidates représentant les partis politiques, proportionnellement à la part globale des voix obtenues par les partis dans le système majoritaire à un tour »[4].

    Soixante des quatre-vingt membres du Sénat sont élus par les citoyens au scrutin proportionnel plurinominal. Chaque parti dépose une liste de candidats dans chacune des dix provinces, la tête de liste devant être une femme, suivie d'une alternance de candidats et de candidates. Chaque citoyen porte son vote sur l'une des listes, et six sénateurs sont ainsi élus par province, à la proportionnelle. Par ailleurs, deux sénateurs handicapés (qui doivent être un homme et une femme) sont élus par un corps électoral constitué de membres d'associations de personnes handicapées. Enfin, les dix-huit autres sénateurs sont des chefs : Le président et le vice-président du Conseil national des chefs siègent ex officio, et seize chefs sont élus par les assemblées provinciales de chefs des huit provinces rurales a raison de deux par province[5],[6].

    Il n'y a pas de Premier ministre, mais le président de la République choisit ses ministres parmi les parlementaires, et le Parlement peut adopter une motion de censure pour destituer le gouvernement. Le président de la République peut, à tout moment, dissoudre le Parlement et convoquer des élections législatives anticipées[4].

    Résultats

    Assemblée nationale

    Résultats des législatives zimbabwéennes de 2018[7],[8]
    Partis Voix % Sièges +/-
    Listes
    ordinaires
    +/- Listes
    féminines
    +/- Total
    Union nationale africaine du Zimbabwe (ZANU-PF) 144 Decrease2.svg 15 35 179 Decrease2.svg 17
    Coalition MDC 64 Increase2.svg 15 24 88 Nv
    Nouveau front patriotique (NPF) 1 Increase2.svg 1 0 1 Nv
    Autres partis 0 Steady.svg
    Indépendants 1 Decrease2.svg 1
    Suffrages exprimés
    Votes blancs et invalides
    Total 100 210 Steady.svg 60 Steady.svg 270 Steady.svg
    Abstentions
    Inscrits / participation

    Sénat

    Résultats des sénatoriales zimbabwéennes de 2018[9]
    Partis Voix % Sièges +/-
    Union nationale africaine du Zimbabwe (ZANU-PF) 34 Decrease2.svg 3
    Coalition MDC 25 Increase2.svg 2
    Mouvement pour le changement démocratique – Tsvangirai dissident (MDC-T) 1 Increase2.svg 1
    Autres partis 0 Steady.svg
    Sièges réservés aux handicapés 2 Steady.svg
    Sièges réservés aux chefs tribaux 18 Steady.svg
    Suffrages exprimés
    Votes blancs et invalides
    Total 100 80 Steady.svg
    Abstentions
    Inscrits / participation

    Suites

    À partir du , après l'annonce de la victoire du ZANU-PF aux législatives, au cours desquelles celui-ci obtient la majorité absolue, des affrontements ont lieu et font six morts[10],[11].

    Selon la mission d'observation de l'Union européenne, « Le climat politique s'est amélioré, le vote s'est déroulé de manière pacifique, mais l'inégalité des chances, les intimidations d'électeurs et le manque de confiance dans le processus électoral ont miné l'environnement pré-électoral », ajoutant que « d'efforts pour saper l'expression en toute liberté de la volonté des électeurs, des intimidations légères, des pressions et des contraintes contre des électeurs pour qu'ils votent "en faveur du parti au pouvoir »[12].

    Références

    1. (en) "Zimbabwe sets first post-Mugabe elections for July 30", Reuters, 30 mai 2018
    2. « Le Zimbabwe se réveille dirigé par des militaires », Le Monde, 15 novembre 2017
    3. « Au Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa investi président », Le Monde, 24 novembre 2017
    4. a et b « Zimbabwe : Assemblée nationale », Union interparlementaire
    5. « Zimbabwe : Sénat », Union interparlementaire
    6. (en) "Shiri, Mashavakure elected to represent people living with disabilities", The Herald, 3 août 2013
    7. « Deadly poll violence in Zimbabwe capital », BBC News,‎ (lire en ligne)
    8. (en-US) « Zanu PF wins 2/3 majority in parly | ZBC News Online », sur www.zbc.co.zw (consulté le 1er août 2018)
    9. résultats sénatoriales
    10. « Zimbabwe : au moins trois personnes tuées dans des heurts post-électoraux », sur Le Figaro (consulté le 2 août 2018)
    11. « Zimbabwe: nouveau bilan des violences, 6 morts », sur Le Figaro (consulté le 3 août 2018)
    12. https://www.voaafrique.com/a/l-ue-dénonce-l-inégalité-des-chances-entre-les-candidats-au-zimbabwe/4508856.html