Élections législatives marocaines de 1977

Élections législatives marocaines de 1977
Gouvernement
Sortant Élu
Osman I
aucune, dissolution du parlement en mars 1972
Osman II
Indépendants
Législature élue
IIIe

Les élections législatives de 1977 au Maroc ont eu lieu le à la suite de la révision constitutionnelle marocaine de mars 1972. Il s'agit du troisième scrutin législatif depuis l'indépendance du Maroc en 1956, et vient après cinq années de chaos politique à la suite de la dissolution du parlement en mars 1972.

Élections législatives marocaines de 1977

Sommaire

Contexte

Ce scrutin, retardé plusieurs fois depuis la dissolution du parlement en mars 1972, vient après une période critique marquée par deux coups d'État manqués contre le roi Hassan II, le putsch de Skhirat du et le coup d'État des aviateurs du .

En mars 1972, le roi Hassan II annonce la dissolution du parlement (IIe législature) et soumet à référendum une nouvelle révision de la constitution. Celle-ci maintient le système monocaméral du parlement introduit dans la constitution de 1970. Les 264 membres[n 1] de la Chambre des représentants sont élus pour 4 ans selon la répartition suivante :

  • 176 sièges sont lus directement par l’ensemble des citoyens ;
  • 48 sièges sont élus dans les préfectures et les provinces, par un collège formé des conseillers communaux ;
  • 40 sièges sont élus par quatre collèges socio-professionnels :
    • 15 par les chambres d’Agriculture,
    • 10 par les chambres de Commerce et d’Industrie,
    • 7 par les chambres d’Artisanat,
    • 8 par les représentants des salariés.

Résultats

Répartition des 264 sièges (source : Union interparlementaire [PDF])
Rang Parti Sièges Part Évolution
(Législatives 1970)
1er      Indépendants 141 53,41 % en diminution-28
2e      Parti de l'Istiqlal (PI) 51 19,32 % en augmentation+43
3e      Mouvement populaire (MP) 44 16,67 % en diminution-16
4e      Union socialiste des forces populaires (USFP) 15 5,68 % stagnationnouveau parti[n 2]
5e      Union marocaine du travail (UMT) 7 2,65 % stagnation(Syndicat marocain)
6e      Mouvement populaire démocratique et constitutionnel (MPDC) 3 1,14 % stagnationnouveau parti
7e      Parti de l'action (PA) 2 0,76 % stagnationnouveau parti
8e      Parti du progrès et du socialisme (PPS) 1 0,38 % stagnationnouveau parti

Notes et références

Notes

  1. Soit 24 sièges en plus par rapport aux législatives de 1970 (240 sièges).
  2. L'USFP est née d'une scission de l'UNFP en 1975. L'UNFP a boycotté ces législatives.

Références

Bibliographie

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.