Élections législatives israéliennes de 1951

Élections législatives israéliennes de 1951
120 sièges de la Knesset
Corps électoral et résultats
Inscrits 924 885
Votants 695 007
75,1 %  −11,8
Ben-Gurion.jpg Mapaï – David Ben Gourion
Voix 256 456
37,3 %
 +1,6
Sièges obtenus 45  −1
Israel Rokach 1950.jpg Sionisme général – Israel Rokach
Voix 111 394
16,2 %
 +11
Sièges obtenus 20  +13
Yaari.jpg Mapam – Meir Ya'ari
Voix 86 095
12,5 %
 −2,2
Sièges obtenus 15  −4
Composition de l'Assemblée élue
Diagramme
Premier ministre d'Israël
Sortant Élu
David Ben Gourion
Mapaï
David Ben Gourion
Mapaï

Les élections législatives pour la deuxième Knesset ont eu lieu en Israël le 30 juillet 1951. Le taux de participation fut de 74,3 %. Le seuil électoral est de 1 %.

Élections législatives israéliennes de 1951

Sommaire

Résultats

Parti Voix % Sièges en début
de session
Sièges en fin
de session
Mapaï[1] 256 456 37,3 % 45 47
Sionistes généraux[2] 111 394 16,2 % 20 22
Mapam[1] 86 095 12,5 % 15 7
Hapoel Hamizrahi 46 347 6,8 % 8 8
Hérout 45 651 6,6 % 8 8
Maki[1] 27 334 4,0 % 5 7
Parti progressiste 22 171 3,2 % 4 4
Liste démocratique pour les Arabes israéliens 16 370 2,0 % 3 3
Agoudat Israel 13 799 2,0 % 3 3
Communautés séfarades et orientales[2] 12 002 1,8 % 2 0
Poale Agoudat Israel 11 194 1,6 % 2 2
Mizrahi 10 383 1,5 % 2 2
Progrès et Travail 8 067 1,2 % 1 1
Association yéménite 7 965 1,2 % 1 1
Agriculture et Développement 7 851 1,1 % 1 1
Partis éliminés 4 413 0,6 % - -
Nombre total de voix valables 687 492 100 % 120 120
Akhdut HaAvoda - Poale Zion[3] - - 0 4
Faction de gauche[1] - - 0 0
Faction indépendante de l'Akhdut HaAvoda[1] - - 0 0

Partis éliminés

Notes et références

  1. a b c d et e Rostam Bastuni, Avraham Berman et Moshe Sneh ont quitté le Mapam et formé la Fraction de gauche. Bastuni est par la suite retourné au Mapam alors que Berman et Sneh ont rejoint le Maki. Hannah Lamdan et David Livschitz ont quitté le Mapam et mis sur pied la Faction indépendante du Ahdut HaAvoda avant de rejoindre le Mapai.
  2. a et b Les Communautés sépharades et orientales ont rejoint les Sionistes généraux.
  3. Scission du Mapam, mais non reconnue comme un parti distinct par le président de la Knesset.

Liens externes