Élections législatives islandaises de 2017

Élections législatives islandaises de 2017
63 sièges de l'Althing
Type d’élection Législative
Corps électoral et résultats
Inscrits 248 502
Votants 201 777
81,2 %  +2
Bjarni Benediktsson vid Nordiska Radets session i Stockholm.jpg Parti de l'indépendance (D) – Bjarni Benediktsson
Voix 49 543
25,2 %
 −3,8
Sièges obtenus 16  −5
Katrin Jakobsdottir, undervisnings- forsknings- og kulturminister i Island, samt samarbejdsminister i Nordisk Ministerrad.jpg Mouvement des verts et de gauche (V) – Katrín Jakobsdóttir
Voix 33 155
16,9 %
 +1
Sièges obtenus 11  +1
Transparent - replace this image male on Infobox lightgrey background.svg
Alliance (S) – Logi Már Einarsson
Voix 23 652
12,1 %
 +6,4
Sièges obtenus 7  +4
Sigmundur Davíð Gunnlaugssonin Oct, 2014.jpg Parti du centre (M) – Sigmundur Davíð Gunnlaugsson
Voix 21 335
10,9 %
Sièges obtenus 7  +7
Sigurður Ingi Jóhannsson (cropped).jpg Parti du progrès (B) – Sigurður Ingi Jóhannsson
Voix 21 016
10,7 %
 −0,8
Sièges obtenus 8  0
Transparent - replace this image female on Infobox lightgrey background.svg
Parti pirate (P) – Halldóra Mogensen[N 1]
Voix 18 051
9,2 %
 −5,3
Sièges obtenus 6  −4
Transparent - replace this image female on Infobox lightgrey background.svg
Parti du peuple (F) – Inga Sæland
Voix 13 502
6,9 %
 +3,4
Sièges obtenus 4  +4
Thorgerdur K. Gunnarsdottir, Islands kulturminister (cropped).jpg Renaissance (C) – Þorgerður Katrín Gunnarsdóttir
Voix 13 122
6,7 %
 −3,8
Sièges obtenus 4  −3
Óttarr Proppé, ESC2014 Meet & Greet (crop).jpg Avenir radieux (A) – Óttarr Proppé
Voix 2 394
1,2 %
 −6
Sièges obtenus 0  −4
L'Althing à l'issue des élections
Diagramme
Premier ministre d'Islande
Sortant Élue
Bjarni Benediktsson
Parti de l'indépendance
Katrín Jakobsdóttir
Mouvement des verts et de gauche

Les élections législatives islandaises de 2017 (en islandais : Alþingiskosningar 2017) ont lieu le dans le but de renouveler les 63 sièges de l'Althing, le Parlement islandais. Initialement prévues en octobre 2020, ces élections législatives sont organisées de manière anticipées à la suite d'un scandale aboutissant à la chute de la coalition gouvernementale.

La coalition D-C-A au pouvoir perd sa majorité au parlement. Katrín Jakobsdóttir, chef de file du Mouvement des verts et de gauche, forme un gouvernement avec deux partis de droite : le Parti du progrès et le Parti de l'indépendance.

Contexte

Situation après les élections de 2016

À la suite des élections législatives d'octobre 2016, une coalition formée du Parti de l'indépendance, de Renaissance et d'Avenir radieux, sous la direction du Premier ministre Bjarni Benediktsson, constitue le nouveau gouvernement[1]. Cette alliance ne compte que 32 sièges sur 63, ce qui la rend très fragile car tributaire d'un soutien unanime de ses membres, la perte du soutien d'un seul député suffisant pour la renverser[1],[2].

De plus, le parti Avenir radieux fait face à de violentes critiques pour sa participation à un gouvernement dirigé par le Parti de l'indépendance alors qu'il se présentait comme un parti de rupture avec de nouvelles méthodes de travail[3].

Chute du gouvernement et convocation des élections

À la suite de la protection fournie à un homme condamné pour pédophilie par le père du Premier ministre Bjarni Benediktsson, ce dernier est accusé de tentative d'étouffement de l'affaire[2]. Il est en effet accusé d'avoir été informé des faits dès juillet mais de l'avoir caché à ses partenaires de coalition, jusqu'à ce qu'une commission parlementaire ne révèle l'affaire[2].

Hjaltk Hauksson, un homme condamné en 2004 à cinq ans et demi de prison pour avoir violé à de nombreuses reprises sa fille adoptive pendant douze années depuis ses cinq ans, a en effet vu son casier judiciaire effacé et son interdiction d'exercer certains métiers levée par le biais d'une très ancienne loi islandaise, l' Uppreist aeru[4] permettant à un ancien condamné de « laver son honneur » cinq ans après la fin de sa peine pour peu qu'il réunisse les lettres de recommandations de trois personnes honorables le connaissant. L'utilisation de cette coutume pour un crime de cette nature provoque un grand émoi dans le pays[2].

Le 15 septembre peu après minuit, le parti Avenir radieux décide à l'unanimité de se retirer de la coalition gouvernementale, et la perte de ces 4 sièges rend le gouvernement minoritaire à l'assemblée[5],[6]. Le chef de l'autre partenaire de la coalition (le parti Renaissance), Benedikt Jóhannesson, se dit triste de la décision d'Avenir radieux de quitter le gouvernement, déclarant apprécier la collaboration entre les trois partis[6]. Le 16 septembre, Bjarni Benediktsson annonce que le président Guðni Th. Jóhannesson a accepté sa demande de tenir des élections anticipées, un an à peine après celles de 2016[2]. La date du est initialement avancée[2], avant que ne soit officialisée la date du 28 octobre[7].

Mode de scrutin

L'Islande est dotée d'un parlement monocaméral, l'Althing, dont les 63 membres sont élus pour quatre ans au scrutin proportionnel plurinominal avec listes bloquées[8]. 54 sièges sont pourvus en fonction des résultats dans chacune des six circonscriptions du pays, répartis selon la règle d'Hondt[8]. Les 9 sièges complémentaires sont attribués aux partis ayant dépassé le seuil d'au moins 5 % des voix selon leur pourcentage de voix au niveau national de manière à rapprocher le résultat en sièges de la répartition des suffrages[8].

L'Islande est divisée en 6 circonscriptions électorales dont les limites sont définies par la loi : Norðausturkjördæmi (Nord-Est), Norðvesturkjördæmi (Nord-Ouest), Reykjavíkurkjördæmi norður (Reykjavik Nord), Reykjavíkurkjördæmi suður (Reykjavik Sud), Suðurkjördæmi (Sud) et Suðvesturkjördæmi (Sud-Ouest).

Déroulement de la campagne

Le 28 septembre 2017, l'ancien Premier ministre Sigmundur Davíð Gunnlaugsson annonce qu'il crée un nouveau parti, créant une scission au Parti du progrès, nommée Parti du centre et portant la lettre M[9].

Sondages

Sondages depuis les élections législatives de 2016.
Date Source D V P B C A S F M Autres
29 octobre 2016 Élections de 2016
(Sièges)
29,0
(21)
15,9
(10)
14,5
(10)
11,5
(8)
10,5
(7)
7,2
(4)
5,7
(5)
3,5
(0)
- 2,2
(0)
14 novembre 2016 MMR 26,0 20,7 11,9 9,4 10,6 9,6 5,6 3,4 - 2,8
30 novembre 2016 Gallup 28,0 20,9 13,7 9,0 8,9 8,6 5,3 3,0 - 2,6
1er décembre 2016 MMR 26,1 20,5 15,6 8,0 7,8 9,8 6,6 1,6 - 4,0
15 décembre 2016 Fréttablaðið
(Sièges)
31,8
(23)
17,0
(11)
13,1
(8)
9,7
(6)
10,1
(6)
10,8
(6)
5,6
(3)
- - 1,9
(0)
29 décembre 2016 Gallup 29,0 20,0 14,6 8,9 7,4 8,7 7,5 2,2 - 1,7
29 décembre 2016 Gallup 29,0 20,0 14,6 8,9 7,4 8,7 7,5 2,2 - 1,7
17 janvier 2017 MMR 26,1 24,3 14,6 10,9 6,9 6,3 6,4 2,1 - 2,4
26 janvier 2017 MMR 24,6 22,0 13,6 12,5 6,8 7,0 7,0 3,6 - 2,9
1er février 2017 Gallup 28,0 22,8 13,4 10,5 5,3 7,2 7,3 3,3 - 2,2
5 février 2017 MMR 23,8 27,0 13,6 9,7 5,6 5,3 7,8 3,6 - 3,6
20 février 2017 MMR 24,4 27,0 11,9 10,7 6,2 5,4 10,0 2,6 - 1,8
27 février 2017 MMR 26,9 23,9 11,6 12,2 6,3 5,2 8,0 2,5 - 3,4
2 mars 2017 Gallup 27,6 24,3 12,0 10,7 5,4 6,4 8,3 2,4 - 2,9
14 mars 2017 MMR 25,4 23,5 13,7 11,4 5,5 5,0 8,8 3,7 - 3,0
23 mars 2017 Fréttablaðið
(Sièges)
32,1
(23)
27,3
(19)
14,3
(10)
7,0
(5)
3,1
(0)
3,8
(0)
8,8
(6)
- - 3,6
(0)
1er avril 2017 Gallup 29,2 24,5 10,3 10,5 6,0 6,0 8,3 2,8 - 2,4
2 mai 2017 Gallup 26,4 24,0 13,1 10,9 6,9 4,4 8,3 3,7 - 3,3
2 mai 2017 MMR 25,2 23,4 12,8 11,1 5,0 3,2 10,6 3,2 - 5,4
1er juin 2017 MMR 25,6 21,4 14,1 12,2 5,5 3,4 9,3 3,6 - 5,0
1er juin 2017 Gallup 25,6 24,3 12,9 11,0 6,2 3,4 9,4 4,2 - 3,0
14 juin 2017 MMR 24,9 20,6 13,7 13,4 5,2 2,9 11,3 2,8 - 5,2
1er juillet 2017 Gallup 27,5 21,5 14,2 11,3 5,6 3,3 9,2 3,8 - 3,6
25 juillet 2017 MMR 29,3 20,4 13,3 9,6 4,6 2,4 10,6 6,1 - 3,6
1er août 2017 Gallup 26,5 21,2 12,9 11,4 5,3 3,7 9,1 8,4 - 1,5
18 août 2017 MMR 24,5 20,5 13,5 10,1 6,0 3,6 10,6 6,7 - 4,5
30 août 2017 Gallup 26,3 19,5 13,1 10,8 4,8 2,8 9,7 10,6 - 2,4
16 septembre 2017 Convocation des élections anticipées
18 septembre 2017 Zenter 26,4 22,8 12,5 10,5 2,7 5,6 9,0 9,8 - 0,8
18 septembre 2017 Fréttablaðið
(Sièges)
23
(15)
22,8
(15)
13,4
(9)
10,4
(7)
5,2
(3)
7,1
(4)
5,1
(3)
10,9
(7)
- 2,1
(0)
21 septembre 2017 Université d'Islande/
Morgunblaðið

(Sièges)
23,0
(15)
30,0
(22)
10,0
(6)
11,0
(7)
6,0
(3)
3,0
(0)
8,0
(5)
9,0
(5)
- 0,0
(0)
28 septembre 2017 Scission du Parti du progrès : création du Parti du centre
28 septembre 2017 MMR 23,5 24,7 10,0 6,4 4,9 2,5 10,4 8,5 7,3 1,8
30 septembre 2017 Université d'Islande/ Morgunblaðið
(Sièges)
24,3
(18)
28,8
(22)
11,6
(8)
7,0
(5)
4,8
(0)
4,3
(0)
7,5
(5)
6,5
(5)
4,6
(0)
0,6
(0)
30 septembre 2017 Gallup 23,1 25,4 10,3 9,9 3,6 4,6 9,3 10,1 2,0 1,7
4 octobre 2017 Fréttablaðið
(Sièges)
22,3
(15)
28,6
(20)
11,4
(8)
5,5
(3)
3,0
(0)
2,6
(0)
10,6
(7)
5,8
(4)
8,9
(6)
1,3
(0)
7 octobre 2017 Université d'Islande/
Morgunblaðið

(Sièges)
20,7
(14)
28,2
(20)
9,1
(6)
5,5
(4)
3,1
(0)
2,7
(0)
10,8
(7)
9,0
(6)
9,5
(6)
1,4
(0)
11 octobre 2017 365 Miðlar
(Sièges)
22,2
(16)
29,9
(21)
8,5
(6)
7,1
(5)
3,3
(0)
3,6
(0)
8,3
(5)
6,1
(4)
9,2
(6)
1,8
(0)
11 octobre 2017 MMR 21,1 21,8 10,5 5,9 3,6 4,2 13,0 7,4 10,7 1,8
14 octobre 2017 Gallup
(Sièges)
23,7
(16)
23,0
(16)
8,8
(6)
7,2
(5)
4,8
(1)
3,0
(0)
13,4
(9)
5,7
(4)
9,5
(6)
0,9
(0)
14 octobre 2017 Université d'Islande
(Sièges)
22,6
(16)
27,4
(19)
9,2
(6)
5,5
(3)
3,4
(0)
2,6
(0)
15,3
(11)
6,5
(4)
6,4
(4)
1,1
(0)
16 octobre 2017 365 Miðlar
(Sièges)
22,2
(15)
27,0
(19)
10,0
(7)
7,5
(5)
5,0
(3)
2,1
(0)
10,4
(7)
3,7
(0)
10,7
(7)
1,4
(0)
18 octobre 2017 MMR 19,9 19,1 11,9 8,0 6,7 1,6 15,8 5,3 11,0 0,7
20 octobre 2017 Gallup
(Sièges)
22,6
(15)
23,3
(15)
10,7
(7)
7,4
(5)
5,8
(3)
1,5
(0)
13,3
(9)
5,7
(3)
9,4
(6)
0,6
(0)
21 octobre 2017 Université d'Islande
(Sièges)
25,1
(17)
23,2
(16)
8,2
(5)
7,1
(5)
5,7
(3)
1,5
(0)
15,6
(11)
3,3
(0)
9,8
(6)
0,5
(0)
23 octobre 2017 MMR 22,9 19,9 9,3 8,6 5,5 1,8 13,5 4,7 12,3 1,5
26 octobre 2017 365 Miðlar
(Sièges)
24,1
(17)
19,2
(14)
9,4
(6)
6,2
(4)
7,5
(5)
1,9
(0)
14,3
(10)
4,4
(0)
9,6
(7)
3,4
(0)
27 octobre 2017 Université d'Islande
(Sièges)
24,5
(17)
20,2
(14)
8,8
(6)
7,9
(5)
8,3
(5)
1,3
(0)
15,3
(10)
4,2
(0)
9,3
(6)
0,2
(0)
27 octobre 2017 Gallup 25,3 17,3 9,0 8,9 8,2 1,5 15,5 4,0 9,7 0,6
27 octobre 2017 MMR 21,3 16,6 11,0 11,7 8,1 2,2 12,5 4,4 11,4 0,8

Résultats

Résultats des législatives islandaises de 2017[10]
Partis Voix  % +/− Sièges +/−
Parti de l'indépendance (D) 49 543 25,2 en diminution 3,8 16 en diminution 5
Mouvement des verts et de gauche (V) 33 155 16,9 en augmentation 1,0 11 en augmentation 1
L'Alliance (S) 23 652 12,1 en augmentation 6,4 7 en augmentation 4
Parti du centre (M) 21 335 10,9 Nv. 7 Nv.
Parti du progrès (B) 21 016 10,7 en diminution 0,8 8 en stagnation
Parti pirate (P) 18 051 9,2 en diminution 5,3 6 en diminution 4
Parti du peuple (F) 13 502 6,9 en augmentation 3,4 4 en augmentation 4
Renaissance (C) 13 122 6,7 en diminution 3,8 4 en diminution 3
Avenir radieux (A) 2 394 1,2 en diminution 6,0 0 en diminution 4
Front populaire islandais (R) 375 0,2 en diminution 0,1 0 en stagnation
Aube (T) 101 0,1 en diminution 1,6 0 en stagnation
Votes valides 196 246 97,2
Votes blancs 4 813 2,4
Votes nuls 718 0,4
Total 201 777 100 - 63 -
Abstentions 46 725 18,8
Nombre d'inscrits / participation 248 502 81,2
Majorité absolue
16 11 8 7 7 6 4 4
D V B S M P F C

Résultats par circonscription

Reykjavikurkjordaemi.png Reykjavik Nord
Partis Voix  % +/− Sièges +/−
Parti de l'indépendance (D) 8 108 22,6 en diminution 1,8 3 en stagnation
Mouvement des verts et de gauche (V) 7 727 21,5 en augmentation 0,6 3 en stagnation
Parti pirate (P) 4 885 13,6 en diminution 5,4 2 en diminution 1
L'Alliance (S) 4 575 12,8 en augmentation 7.6 1 en augmentation 1
Renaissance (C) 3 013 8,4 en diminution 3,2 1 en stagnation
Parti du peuple (F) 2 547 7,1 en augmentation 3,3 1 en augmentation 1
Parti du centre (M) 2 509 7,0 Nv. 0 Nv.
Parti du progrès (B) 1 901 5,3 en diminution 0,4 0 en stagnation
Avenir radieux (A) 506 1,4 en diminution 6,2 0 en diminution 1
Front populaire islandais (R) 105 0,3 en stagnation 0 en stagnation
Votes valides 35 876 97,7
Votes blancs et nuls 857 2,3
Total 36 733 100 - 11 -
Abstentions 9 376 20,3
Nombre d'inscrits / participation 46 109 79,7
Reykjavikurkjordaemi.png Reykjavik Sud
Partis Voix  % +/− Sièges +/−
Parti de l'indépendance (D) 8,143 22,8 en diminution 2,8 2 en diminution 1
Mouvement des verts et de gauche (V) 6 750 18,9 en augmentation 1,3 2 en stagnation
L'Alliance (S) 4 661 13,0 en augmentation 7,4 1 en augmentation 1
Parti pirate (P) 4 076 11,4 en diminution 5,9 2 en stagnation
Renaissance (C) 3 043 8,5 en diminution 4,2 1 en diminution 1
Parti du peuple (F) 2 914 8,2 en augmentation 3,6 1 en augmentation 1
Parti du progrès (B) 2 897 8,1 en augmentation 0,7 1 en stagnation
Parti du centre (M) 2 701 7,6 Nv. 1 Nv.
Avenir radieux (A) 449 1,3 en diminution 5,9 0 en diminution 1
Front populaire islandais (R) 85 0,2 en stagnation 0 en stagnation
Votes valides 35 719 97,6
Votes blancs et nuls 879 2,4
Total 36 598 100 - 11 -
Abstentions 9 009 19,8
Nombre d'inscrits / participation 45 607 80,2
Sudvesturkjordaemi.png Sud Ouest
Partis Voix  % +/− Sièges +/−
Parti de l'indépendance (D) 17 216 30,9 en diminution 3,0 4 en diminution 1
Mouvement des verts et de gauche (V) 7 591 13,6 en augmentation 1,6 2 en augmentation 1
L'Alliance (S) 6 771 12,1 en augmentation 7,3 1 en augmentation 1
Parti du centre (M) 5 282 9,5 Nv. 1 Nv.
Renaissance (C) 5 277 9,5 en diminution 3,4 2 en stagnation
Parti pirate (P) 4 641 8,3 en diminution 5,3 1 en diminution 1
Parti du progrès (B) 4 425 7,9 en augmentation 0,3 1 en stagnation
Parti du peuple (F) 3 616 6,5 en augmentation 3,2 1 en augmentation 1
Avenir radieux (A) 846 1,5 en diminution 8,7 0 en diminution 2
Front populaire islandais (R) 75 0,1 en stagnation 0,1 0 en stagnation
Votes valides 55 740 97,4
Votes blancs et nuls 1 515 2,6
Total 57 255 100 - 13 -
Abstentions 12 243 17,6
Nombre d'inscrits / participation 69 498 82,4
Sudurkjordaemi.png Sud
Partis Voix  % +/− Sièges +/−
Parti de l'indépendance (D) 7 056 25,2 en diminution 6,3 3 en diminution 1
Parti du progrès (B) 5 230 18,6 en diminution 0,5 2 en stagnation
Parti du centre (M) 3 999 14,3 Nv. 1 Nv.
Mouvement des verts et de gauche (V) 3 321 11,8 en augmentation 1,6 1 en stagnation
L'Alliance (S) 2 689 9,6 en augmentation 3,2 1 en stagnation
Parti du peuple (F) 2 509 8,9 en augmentation 5,3 1 en augmentation 1
Parti pirate (P) 1 985 7,1 en diminution 5,7 1 en stagnation
Renaissance (C) 871 3,1 en diminution 4,2 0 en diminution 1
Avenir radieux (A) 289 1,0 en diminution 4,8 0 en stagnation
Aube (T) 101 0,4 en diminution1,9 0 en stagnation
Votes valides 28 050 97,0
Votes blancs et nuls 860 3,0
Total 28 910 100 - 10 -
Abstentions 7 244 20,0
Nombre d'inscrits / participation 36 154 80,0
Nordvesturkjordaemi.png Nord Ouest
Partis Voix  % +/− Sièges +/−
Parti de l'indépendance (D) 4 233 24,5 en diminution 5,0 2 en diminution 1
Parti du progrès (B) 3 177 18,4 en diminution 2,4 2 en stagnation
Mouvement des verts et de gauche (V) 3 067 17,8 en diminution 0,3 1 en stagnation
Parti du centre (M) 2 456 14,2 Nv. 2 Nv.
L'Alliance (S) 1 681 9,7 en augmentation 3,4 1 en stagnation
Parti pirate (P) 1 169 6,8 en diminution 4,1 0 en diminution 1
Parti du peuple (F) 911 5,3 en augmentation 2,8 0 en stagnation
Renaissance (C) 423 2,5 en diminution 3,7 0 en stagnation
Avenir radieux (A) 135 0,8 en diminution 2,7 0 en stagnation
Votes valides 17 252 96,5
Votes blancs et nuls 620 3,5
Total 17 872 100 - 8 -
Abstentions 3 644 16,9
Nombre d'inscrits / participation 21 516 83,1
Nordausturkjordaemi.png Nord Est
Partis Voix  % +/− Sièges +/−
Parti de l'indépendance (D) 4 787 20,3 en diminution 6,2 2 en diminution 1
Mouvement des verts et de gauche (V) 4 699 19,9 en diminution 0,1 2 en stagnation
Parti du centre (M) 4 388 18,6 Nv. 2 Nv.
Parti du progrès (B) 3 386 14,3 en diminution 5,7 2 en stagnation
L'Alliance (S) 3 275 13,9 en augmentation 5,9 2 en augmentation 1
Parti pirate (P) 1 295 5,5 en diminution 4,5 0 en diminution 1
Parti du peuple (F) 1 005 4,3 en augmentation 1,5 0 en stagnation
Renaissance (C) 495 2,1 en diminution 4,4 0 en diminution 1
Avenir radieux (A) 169 0,7 en diminution 2,7 0 en stagnation
Front populaire islandais (R) 110 0,5 en diminution 0,4 0 en stagnation
Votes valides 23 609 96,7
Votes blancs et nuls 800 3,3
Total 24 409 100 - 10 -
Abstentions 5 209 17,6
Nombre d'inscrits / participation 29 618 82,4

Conséquences

La coalition D-C-A au pouvoir perd sa majorité au parlement. Des négociations visant à la formation d'un nouveau gouvernement seront donc nécessaires. Le Parti de l'indépendance étant arrivé de nouveau en tête, malgré un recul par rapport à 2016, son chef Bjarni Benediktsson devrait être chargé d'en prendre la direction, en accord avec la constitution islandaise.

Le 2 novembre, le président Guðni Jóhannesson charge Katrín Jakobsdóttir, chef de file du Mouvement des verts et de gauche, de former un nouveau gouvernement, en vue de constituer une coalition majoritaire entre son parti, le Parti du progrès (centre droit libéral et agrarien), l'Alliance (centre gauche), et le Parti pirate[11]. Cependant, les négociations échouent le 6 novembre[12]. Le 14 novembre, des pourparlers commencent entre le Parti de l'indépendance, le Mouvement des verts et de gauche et le Parti du progrès[13]. Elle prend finalement la tête d'un gouvernement en coalition avec deux partis de droite : le Parti du progrès et le Parti de l'indépendance[14].

Notes et références

Notes

  1. Officiellement, le Parti pirate n'a pas de chef.

Références

  1. a et b (en) Paul Fontaine, « Meet Iceland’s New Government », The Reykjavík Grapevine,‎ (lire en ligne).
  2. a, b, c, d, e et f « De nouvelles élections législatives anticipées annoncées en Islande », Le Monde, 15 septembre 2017.
  3. (en) « Analysis: How Iceland's Government Fell Apart - The Reykjavik Grapevine », sur grapevine.is, .
  4. « Islande: la loi qui a précipité les élections législatives », LExpress.fr,‎ (lire en ligne).
  5. (en) « How a convicted paedophile brought down Iceland’s government », The Independent,‎ (lire en ligne).
  6. a et b (en) « "Disappointed" - but respects Bright Future's stance », sur mbl.is, .
  7. « Islande: les législatives fixées au 28 octobre », sur Le Figaro, (consulté le 18 septembre 2017).
  8. a, b et c Union interparlementaire, « ISLANDE (Althingi) - Système électoral » (consulté le 23 novembre 2016).
  9. (is) « Flokkur Sigmundar heitir Miðflokkurinn og býður fram undir X-M », sur mbl.is, .
  10. (is) « Fréttir », sur secure.mbl.is (consulté le 2 novembre 2017).
  11. (en) « Elections ’17: Left-Greens Get Mandate To Form Iceland’s Next Government », sur The Reykjavik Grapevine.
  12. (en) « Elections ’17: Four-Party Coalition Talks Break Down », sur The Reykjavik Grapevine.
  13. (en) « Elections ’17: Iceland’s Next Coalition Government Is In The Cards », sur The Reykjavik Grapevine.
  14. Pascal Riché, « Nouveau gouvernement en Islande : c'est un peu comme si Mélenchon s'alliait avec Wauquiez », sur tempsreel.nouvelobs.com, (consulté le 30 novembre 2017).

Annexes

Articles connexes