Élections législatives gambiennes de 2017

Des élections législatives doivent avoir lieu en Gambie le 12 avril 2017. Il s'agit de renouveler quarante-huit des cinquante-trois membres de l'Assemblée nationale, le corps législatif monocaméral ; les cinq autres députés sont nommés par le président de la République[1].

Élections législatives gambiennes de 2017

Sommaire

Contexte politique

Ce scrutin fait suite à l'élection présidentielle de décembre 2016, remportée à la surprise générale par le candidat d'opposition Adama Barrow et mettant ainsi fin à vingt-deux ans de régime autoritaire et répressif du président Yahya Jammeh, arrivé au pouvoir par un coup d'État en 1994.

Les partis d'opposition ayant largement boycotté les élections législatives de 2012, le parti Alliance patriotique pour la réorientation et la construction (APRC), du président Jammeh, dispose d'une majorité écrasante dans l'assemblée sortante en 2017.

Système électoral

Le pays est divisé en quarante-huit circonscriptions élisant chacune un député. L'élection se déroule au scrutin uninominal majoritaire à un tour. Le droit de vote s'acquiert à l'âge de 18 ans, et voter n'est pas obligatoire[1]. Particularité du système électoral gambien, les citoyens ne votent pas au moyen d'un bulletin en papier, mais placent une bille transparente dans une urne métallique colorée correspondant au candidat de leur choix. Les urnes se trouvent dans un isoloir, pour garantir le secret du vote. Une clochette tinte lorsqu'une bille est déposée dans l'urne, confirmant que le citoyen n'a inséré qu'une seule bille[2],[3].

Notes et références

Articles connexes