Élections législatives gabonaises de 2018

Élections législatives gabonaises de 2018

Les élections législatives gabonaises de 2018 devraient avoir lieu le 28 avril 2018 au Gabon afin d'elire les 143 membres de l'Assemblée nationale[1],[2]. Un nouveau report de la date du scrutin est néanmoins jugé très probable.

Contexte

Le scrutin était normalement prévu pour le 27 décembre 2016[3] avant d'être reporté au [4] par manque de fonds[5], puis à fin avril 2018. Ce dernier report du scrutin était jugé très probable du fait de la situation politique dans le pays[6].

Les législatives sont en effet prévues peu après la très controversée élection présidentielle gabonaise de 2016 à l'issue de laquelle le candidat unique de l'opposition, Jean Ping refuse de reconnaitre les résultats officiels qu'il juge frauduleux. Dans la province du Haut-Ogooué, notamment, Ali Bongo aurait reçu 95,46 % des voix avec une participation de 99,93 %[7]. Des émeutes post électorales font plusieurs dizaines de morts, et le gouvernement restreint l'accès aux réseaux sociaux[8]. En 2017, le gouvernement et une partie de l'opposition sans Jean Ping procèdent à l'organisation d'un Dialogue national inclusif, dit Dialogue national d’Angondjé au cours duquel l'opposition met sur la table un certain nombre de réformes[9]. Outre le passage du mode d'élection du président au scrutin uninominal majoritaire à deux tours au lieu d'un, il est question d'une refonte des circonscriptions électorales des législatives, ainsi que le passage du nombre de députés de 120 à 150, et une baisse de celui des sénateurs de 102 à 70[6]. La loi interdisant la tenue d'élections une année de changement des circonscriptions, il est alors question d'un report des législatives à 2018, en concomitance avec les élections locales, voire en 2019[6].

Suite à la demande d'un report de 18 à 24 mois par le premier ministre, la cour constitutionnelle gabonaise décide ainsi le 11 juillet 2017 de reporter les législatives à fin avril 2018 au plus tard, considérant que « L’impossibilité de concilier le temps nécessaire [...] pour faire aboutir le processus des réformes électorales arrêtées dans le Protocole d’Accord [...] avec l’observation du délai fixé par la Cour constitutionnelle pour l’organisation des élections [...], est constitutive d’un cas de force majeure autorisant le report de l’organisation desdites élections à une date ultérieure. »[1]

Système électoral

Lors du Conseil des ministres du , il est décidé d'augmenter le nombre des sièges de 120 à 143[10],[11].

Les 143 membres de l'Assemblée nationale sont élus au scrutin de liste majoritaire à deux tours dans neuf circonscriptions plurinominales (composées de neuf et dix-huit sièges) correspondant aux provinces du Gabon[12].

Forces en présences

Parti Chef de file Idéologie Résultats
de 2013
Parti démocratique gabonais (PDG) Ali Bongo Centre droit, conservatisme 114 sièges[4]
Rassemblement pour le Gabon (RPG) Gauche 3 sièges

Campagne

Résultats

Résultats des législatives gabonaises de 2018
Partis Voix % Sièges +/-
Parti démocratique gabonais (PDG)
Rassemblement pour le Gabon (RPG)
Centre des libéraux réformateurs (CLR)
Parti social-démocrate (PSD)
Union pour la nouvelle république (UNR)
Autres partis
Votes blancs et invalides
Votes valides
Total 100 143 Increase2.svg23
Abstention
Nombre d'inscrits / participation

Notes et références

  1. a et b Législatives : la Cour constitutionnelle reporte les élections pour avril 2018Le Nouveau Gabon
  2. Gabon : pouvoir et opposition se préparent au choc des législatives JeuneAfrique
  3. Climate change legislation in Gabon The 2015 Global Climate Legislation Study
  4. a et b Gabon : les législatives de décembre reportées au plus tard au 29 juillet 2017
  5. « Gabon : les législatives reportées », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  6. a, b et c « Gabon : des législatives plus qu’incertaines », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne).
  7. « Présidentielle au Gabon : un millier d'interpellations depuis mercredi soir », sur europe1.fr (consulté le 2 septembre 2016).
  8. « Duel gabonais en vue à la CPI », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne).
  9. « Bongo lance son "dialogue politique" sans Ping dans un Gabon sous tension », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne).
  10. « Le Gabon fait passer de 120 à 143 le nombre de ses députés », info241.com,
  11. Henriette Lembet, « Le nombre de députés passe de 120 à 143 », Gabon média time,‎ (lire en ligne)
  12. « Gabon (Assemblée nationale) », sur ipu.org, Inter-parliamentary union (consulté le 20 juillet 2017).