Élections législatives gabonaises de 2018

(Redirigé depuis Élections législatives gabonaises de 2017)

Les élections législatives gabonaises de 2018 sont prévues pour fin avril 2018 au Gabon[1].

Contexte

Le scrutin était normalement prévu pour le 27 décembre 2016[2] avant d'être reporté au [3] par manque de fonds[4], puis à fin avril 2018. Ce dernier report du scrutin était jugé très probable du fait de la situation politique dans le pays[5].

Les législatives ont en effet lieu peu après la très controversée élection présidentielle gabonaise de 2016 à l'issue de laquelle le candidat unique de l'opposition, Jean Ping refuse de reconnaitre les résultats officiels qu'il juge frauduleux. Dans la province du Haut-Ogooué, notamment, Ali Bongo aurait reçu 95,46 % des voix avec une participation de 99,93 %[6]. Des émeutes post électorales font plusieurs dizaines de morts, et le gouvernement restreint l'accès aux réseaux sociaux[7]. En 2017, le gouvernement et une partie de l'opposition sans Jean Ping procèdent à l'organisation d'un Dialogue national inclusif, dit Dialogue national d’Angondjé au cours duquel l'opposition met sur la table un certain nombre de réformes[8]. Outre le passage du mode d'élection du président au scrutin uninominal majoritaire à deux tours au lieu d'un, il est question d'une refonte des circonscriptions électorales des législatives, ainsi que le passage du nombre de députés de 120 à 150, et une baisse de celui des sénateurs de 102 à 70[5]. La loi interdisant la tenue d'élections une année de changement des circonscriptions, il est alors question d'un report des législatives à 2018, en concomitance avec les élections locales, voire en 2019[5].

Suite à la demande d'un report de 18 à 24 mois par le premier ministre, la cour constitutionnelle gabonaise décide ainsi le 11 juillet 2017 de reporter les législatives à fin avril 2018 au plus tard, considérant que « L’impossibilité de concilier le temps nécessaire [...] pour faire aboutir le processus des réformes électorales arrêtées dans le Protocole d’Accord [...] avec l’observation du délai fixé par la Cour constitutionnelle pour l’organisation des élections [...], est constitutive d’un cas de force majeure autorisant le report de l’organisation desdites élections à une date ultérieure. »[1]

Forces en présences

Parti Chef de file Idéologie Score en 2013
(sur 120)
Parti démocratique gabonais (PDG) Ali Bongo Centre droit, conservatisme 114 sièges[3]
Rassemblement pour le Gabon (RPG) Gauche 3 sièges

Système électoral

Les 120 membres de l'Assemblée nationale sont élus au scrutin de liste majoritaire à un tour dans neuf circonscriptions plurinominales (entre neuf et dix-huit sièges par circonscription) correspondant aux provinces du Gabon[9].

Résultats

Notes et références

  1. a et b Législatives : la Cour constitutionnelle reporte les élections pour avril 2018Le Nouveau Gabon
  2. Climate change legislation in Gabon The 2015 Global Climate Legislation Study
  3. a et b Gabon : les législatives de décembre reportées au plus tard au 29 juillet 2017
  4. « Gabon : les législatives reportées », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  5. a, b et c « Gabon : des législatives plus qu’incertaines », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne).
  6. « Présidentielle au Gabon : un millier d'interpellations depuis mercredi soir », sur europe1.fr (consulté le 2 septembre 2016).
  7. « Duel gabonais en vue à la CPI », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne).
  8. « Bongo lance son "dialogue politique" sans Ping dans un Gabon sous tension », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne).
  9. « GABON (Assemblée nationale), Last elections », sur www.ipu.org (consulté le 20 juillet 2017).