Élections législatives finlandaises de 2011

Élections législatives finlandaises de 2011
Les 200 sièges du Parlement finlandais
Jyrki Katainen A4.jpeg Kok – Jyrki Katainen
Voix 599 138
20,44 %
 −1,9
Sièges obtenus 44  −6
Jutta Urpilainen A4.jpeg SDP – Jutta Urpilainen
Voix 561 558
19,15 %
 −2,3
Sièges obtenus 42  −3
Timo Soini A4.jpeg PS – Timo Soini
Voix 560 075
19,10 %
 +15
Sièges obtenus 39  +34
Mari Kiviniemi A4.jpeg Kesk – Mari Kiviniemi
Voix 463 266
15,80 %
 −7,3
Sièges obtenus 35  −16
Paavo Arhinmäki A4.jpeg Vas – Paavo Arhinmäki
Voix 239 039
8,15 %
 −0,7
Sièges obtenus 14  −3
Anni Sinnemäki A4.jpeg Vihr – Anni Sinnemäki
Voix 213 172
7,30 %
 −1,2
Sièges obtenus 10  −5
Premier ministre
Sortant Élu
Mari Kiviniemi
Kesk
Jyrki Katainen
Kok

Les élections législatives finlandaises de 2011 (Eduskuntavaalit 2011) se sont tenues le , afin d'élire les deux cents députés de la trente-sixième législature du Parlement finlandais (Eduskunta).

Contexte

Siège de l’Eduskunta, à Helsinki.

Aux élections législatives du 18 mars 2007, le Parti du centre (Kesk), du Premier ministre Matti Vanhanen, avait maintenu de justesse sa position de premier parti du pays devant le Parti de la coalition nationale (Kok), de Jyrki Katainen, en progression de dix sièges. Parallèlement, le Parti social-démocrate de Finlande (SDP), au pouvoir depuis 1995 et à la tête du gouvernement jusqu'en 2003, avait connu la plus sévère chute en perdant huit de cinquante-trois députés. Le Kesk et le Kok avaient ensuite constitué, avec la Ligue verte (Vihr) et le Parti populaire suédois de Finlande (SFP), une coalition comptant 125 élus. À la suite de la démission de Vanhanen, officiellement pour une opération chirurgicale mais en réalité compromis dans des scandales de financement électoraux, la ministre de l'Administration publique, Mari Kiviniemi, lui a succédé le à la tête de l'exécutif, dont la composition est demeurée inchangée.

Mode de scrutin

L’Eduskunta compte deux cents députés, dont un élu au scrutin uninominal majoritaire à un tour par les résidents des îles Åland. Les autres sont élus dans quatorze circonscriptions, qui comptent de 6 à 35 députés selon leur population. Ils sont désignés au scrutin proportionnel suivant la méthode d'Hondt, les électeurs ayant également la possibilité d'exprimer leur préférence pour un candidat sur la liste pour laquelle ils votent. Dans ce cas, les sièges sont d'abord attribués aux candidats ayant recueilli le plus grand nombre de suffrages sur leur nom[1].

Campagne

Partis et chefs de file

Parti Idéologie Chef de file Résultats de 2007
Parti du centre
Suomen Keskusta
Centre
Libéralisme, fédéralisme européen
Mari Kiviniemi
Premier ministre
23,11 %
51 députés
Parti de la coalition nationale
Kansallinen Kokoomus
Centre droit
Libéral-conservatisme, conservatisme social
Jyrki Katainen
Ministre des Finances
22,26 %
50 députés
Parti social-démocrate de Finlande
Suomen Sosialidemokraattinen Puolue
Centre gauche
Social-démocratie, progressisme, troisième voie
Jutta Urpilainen 21,44 %
45 députés
Alliance de gauche
Vasemmistoliitto
Gauche
Écosocialisme, socialisme, antilibéralisme
Paavo Arhinmäki 8,82 %
17 députés
Ligue verte
Vihreä liitto
Centre gauche
Écologie, socialisme démocratique
Anni Sinnemäki
Ministre du Travail
8,46 %
15 députés
Chrétiens-démocrates
Suomen Kristillisdemokraatit
Centre droit
Conservatisme, démocratie chrétienne, fédéralisme européen
Päivi Räsänen 4,86 %
7 députés
Parti populaire suédois de Finlande
Svenska folkpartiet i Finland
Centre droit
Social-libéralisme
Stefan Wallin
Ministre de la Culture
4,57 %
9 députés
Vrais Finlandais
Perussuomalaiset
Droite
Nationalisme, populisme, conservatisme, euroscepticisme
Timo Soini 4,05 %
5 députés

Sondages

Institut Date Kesk Kok SDP Vas Vihr KD SFP PS
Taloustutkimus 13.04.2011 18,6 % 21,2 % 18,0 % 8,0 % 9,0 % 4,2 % 4,2 % 15,4 %
TNS Gallup 10.04.2011 17,9 % 20,2 % 18,0 % 8,1 % 8,3 % 4,3 % 4,4 % 16,9 %
Research Insight Finland 04.04.2011 19,8 % 19,9 % 18,1 % 7,7 % 8,4 % 4,2 % 4,2 % 16,2 %
TNS Gallup 16.03.2011 18,3 % 20,7 % 17,4 % 7,8 % 8,8 % 3,5 % 4,1 % 18,4 %
Taloustutkimus 23.02.2011 18,9 % 20,9 % 17,5 % 7,3 % 8,5 % 4,2 % 3,9 % 16,9 %
Research Insight Finland 08.02.2011 19,3 % 19,8 % 17,3 % 7,3 % 9,2 % 4,1 % 4,0 % 17,0 %
TNS Gallup 01.2011 18,3 % 21,0 % 18,2 % 8,1 % 8,8 % 4,1 % 4,2 % 16,2 %
Suomen Gallup 12.2010 18,2 % 20,9 % 18,3 % 8,0 % 8,8 % 5,0 % 4,2 % 15,4 %
Research Insight Finland 05.11.2010 17,9 % 21,3 % 18,8 % 7,6 % 9,2 % 4,6 % 4,1 % 14,6 %
Suomen Gallup 08.10.2010 18,9 % 22,0 % 19,7 % 8,2 % 8,9 % 4,3 % 4,2 % 12,5 %
Taloustutkimus 09.2010 19,0 % 21,9 % 19,8 % 7,2 % 9,9 % 4,4 % 3,9 % 12,5 %
Taloustutkimus 08.2010 19,7 % 22,8 % 20,4 % 7,5 % 9,2 % 3,9 % 4,4 % 10,7 %
Dernières élections 18.03.2007 23,11 % 22,26 % 21,44 % 8,82 % 8,46 % 4,86 % 4,57 % 4,05 %

Résultats

Scores

Composition politique du Parlement finlandais à l'issue des élections législatives d'avril 2011.
Résultats définitifs[2]
Parti Voix % +/- Députés +/-
Parti de la coalition nationale (Kok) 599 138 20,4 % -1,9 44 -6
Parti social-démocrate de Finlande (SDP) 561 558 19,1 % -2,3 42 -3
Vrais Finlandais (PS) 560 075 19,1 % +15,0 39 +34
Parti du centre (Kesk) 463 266 15,8 % -7,3 35 -16
Alliance de gauche (Vas) 239 039 8,1 % -0,7 14 -3
Ligue verte (Vihr) 213 172 7,2 % -1,3 10 -5
Parti populaire suédois de Finlande (SFP) 125 785 4,3 % -0,3 9 ±
Chrétiens-démocrates (KD) 118 453 4,0 % -0,9 6 -1
Indépendants 11 763 0,4 % -0,1 1 ±
TOTAL (participation : 70,4 %) 2 931 817 97,9 % N/A 200 N/A

Analyse

Réactions

Conséquences

Notes et références

Annexes

Articles connexes

Liens externes