Élections législatives de 2018 en république démocratique du Congo

Élections législatives de 2018 en république démocratique du Congo

Les élections législatives congolaise de 2018 doivent avoir lieu le 23 décembre 2018[1] en République démocratique du Congo (RDC) en même temps que la présidentielle et les provinciales. Reportée à plusieurs reprises depuis 2016, cette élection doit permettre de renouveler les 500 membres de l'Assemblée nationale, la chambre basse du Parlement de la République démocratique du Congo.

Élections législatives de 2018 en république démocratique du Congo

Sommaire

Contexte

Le report à plusieurs reprises des élections est liée à celui de la présidentielle devant avoir lieu simultanément. Initialement prévues fin 2016, les élections n'ont finalement pas lieu suite à l'annonce le 29 septembre 2016 de leur report à 2018 par la Commission électorale indépendante (CENI), pour cause de fichier électoral incomplet. Ce report entraîne une profonde crise intérieure causant une quarantaine de morts, et des négociations avec l'opposition amènent par la suite à fixer le report à un maximum d'un an, soit décembre 2017. Le 7 juillet 2017, cependant, le président de la CENI déclare impossible de tenir ce délai. Le 5 novembre 2017, il fixe finalement la date du scrutin présidentiel, couplé aux législatives et aux provinciales, au 23 décembre de l'année suivante, avec publication des résultats des législatives le 23 janvier suivant[1],[2].

Mode de scrutin

La RDC est dotée d'un parlement bicaméral composé d'une chambre haute élue au scrutin indirect, le Sénat et d'une chambre basse élue au suffrage universel direct, l'Assemblée nationale.

Cette dernière, la seule concernée par ces élections, est composée de 500 sièges dont les membres sont élus pour cinq ans selon un système mixte. 60 députés sont ainsi élus au scrutin uninominal majoritaire à un tour dans autant de circonscriptions, tandis que les 440 députés restants sont élus au scrutin proportionnel avec listes ouvertes dans 181 circonscriptions plurinominales[3],[4]

Les listes étant dites ouvertes, un électeur votant pour la liste d'un parti a la possibilité d'utiliser un vote préférentiel pour le nom d'un seul candidat afin de faire monter sa place dans la liste pour laquelle il se présente, la répartition des sièges obtenus par ces dernières se faisant par la suite selon la méthode dite du plus fort reste[3].

Début décembre 2017, le gouvernement rédige un projet de loi visant a instaurer un seuil électoral de 3 %. Face aux protestations d'une grande partie de l'opposition et de la classe politique, le seuil est ramené à 1 %. La somme à verser pour présenter une candidature est également augmentée à l'équivalent d'environ 450 euros, tout en instaurant une dégressivité de cette somme pour les listes présentant plusieurs candidats, l'objectif étant dans les deux cas de limiter la dispersion des partis politiques. L'assemblée approuve ce changement de la loi électorale, dans la nuit du 15 décembre[5].

Forces en présence

Le président sortant Joseph Kabila forme quelques mois avant les élections une coalition dite Front commun pour le Congo (FCC) dont la charte appelle les partis membres à s'engager à soutenir une seule candidature à la présidentielle[6]. Un total de 15 355 candidats se présentent aux élections[7].

Campagne

La campagne officielle débute le 21 novembre[8]. Un total de 15 355 candidats se présentent aux élections[9].

Résultats

Résultats des législatives congolaises de 2018
Partis Voix % Sièges +/-
SM SP Total
Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD)
Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS)
Parti du peuple pour la paix et la démocratie (PPPD)
Mouvement social pour le renouveau (MSR)
Mouvement de libération du Congo (MLC)
Union pour la nation congolaise (UNC)
Parti lumumbiste unifié (PALU)
Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD)
Parti démocrate-chrétien (PDC)
Autres -
Indépendants
Suffrages exprimés
Votes blancs et invalides
Total 100 60 440 500 Steady.svg
Abstentions
Nombre d'inscrits / participation 40 024 897

Voir aussi

Notes et références