Élections législatives croates de 2016

Élections législatives croates de 2016
151 députés du Parlement
(Majorité absolue : 76 députés)
le
Type d’élection élection parlementaire
Participation
52,59 %  −8,2
Andrej Plenković 2015 (cropped).jpg HDZ – Andrej Plenković
Voix 382 687
36,27 %
 +2,3
Sièges obtenus 61  +12
16 obljetnica vojnoredarstvene operacije Oluja 04082011 Zoran Milanovic 38.jpg NK – Zoran Milanović
Voix 636 602
33,82 %
 0
Sièges obtenus 54  0
BozoPetrov.jpg Most – Božo Petrov
Voix 186 626
9,91 %
 −3,9
Sièges obtenus 13  −6
Premier ministre
Sortant Élu
Tihomir Orešković
Indépendant
Andrej Plenković
HDZ

Les élections législatives croates de 2016 (en croate : Hrvatski parlamentarni izbori 2016) se tiennent le dimanche afin d'élire les 151 députés de la neuvième législature du Parlement (en croate : Sabor) pour un mandat de quatre ans.

Contexte

Au cours des élections législatives du , la Coalition patriotique (DK), formée autour de l'Union démocratique croate (HDZ) de l'ancien ministre de l'Intérieur Tomislav Karamarko, arrive en tête avec 33,4 % des voix et 59 députés. Elle est suivie de La Croatie grandit (HR), constituée autour du Parti social-démocrate de Croatie (SDP) du Premier ministre Zoran Milanović, qui recueille 33,9 % des suffrages et 56 sièges. La troisième place est occupée par le parti centriste Pont des listes indépendantes (Most), qui obtient 13,5 % des voix et 19 parlementaires. En plus des huit mandats réservés aux minorités, cinq formations s'adjugent les neuf élus restant.

Le suivant, la DK et Most proposent de nommer l'indépendant Tihomir Orešković, entrepreneur domicilié au Canada, à la direction du gouvernement. Celui-ci bénéficiant du soutien d'une majorité de députés, il est chargé de former le nouvel exécutif par la présidente de la République Kolinda Grabar-Kitarović. Il présente son équipe de 21 ministres, dont six indépendants, le et remporte le vote de confiance par 83 voix favorables, 61 voix contre et cinq abstentions.

Dès le , il doit se séparer du ministre des Anciens combattants Miro Crnoja, à la suite de déclarations controversées et des révélations de fraude fiscale dans la presse. Le , le premier vice-Premier ministre Tomislav Karamarko remet sa démission après que la commission de prévention des conflits d'intérêt a conclu qu'il se trouvait dans une telle situation quand il avait pris publiquement position dans un conflit juridique entre le gouvernement croate et la compagnie MOL. Le lendemain, alors que la HDZ a retiré son soutien à Orešković, le Parlement vote une motion de censure par 125 voix pour, 15 voix contre et deux abstentions.

Alors que l'Union démocratique propose de constituer un nouvel exécutif dirigé par le ministre des Finances Zdravko Marić, les députés adoptent le une motion de dissolution de l'assemblée. Karamarko renonce le lendemain à la présidence de la HDZ, qui revient par intérim à Milijan Brkić. La dissolution du Parlement est effective le et la présidente convoque alors des élections législatives anticipées pour le [1].

Mode de scrutin

Salle des séances du Parlement.
Article détaillé : Élections en Croatie.

Le Parlement se compose de 151 députés, élus pour quatre ans au suffrage universel direct par tous les citoyens âgés d'au moins dix-huit ans révolus, au scrutin proportionnel suivant la méthode d'Hondt. Seules les listes ayant remporté 5 % des suffrages exprimés sont admises à la répartition des sièges.

Le territoire de la Croatie est divisé en 10 circonscriptions, disposant chacune de 14 sièges à pourvoir. Les Croates expatriés élisent pour leur part trois députés. Enfin, les différentes minorités nationales disposent de huit sièges, le territoire du pays formant alors une circonscription unique[2].

Campagne

Principales forces politiques

Force politique Chef de file Idéologie Résultats de 2015
Union démocratique croate
Hrvatska demokratska zajednica
Andrej Plenković
Député européen
Centre droit
Conservatisme, démocratie chrétienne, europhilie
49 députés
33,4 % des voix
Coalition populaire
Narodna koalicija
Zoran Milanović
Ancien Premier ministre
Centre gauche
Social-démocratie, social-libéralisme, agrarisme, europhilie
55 députés
33,2 % des voix
Pont des listes indépendantes
Most nezavisnih lista
Božo Petrov
Vice-Premier ministre
Centre
Libéralisme
19 députés
12,6 % des voix

Sondages

Date Institut Živi zid NK ORaH IDS MB365 MOST DK/HDZ Autres
1er-3/08/2016 Promocija Plus[3] 7,2 38,9 1,9 1,6 2,4 11,8 29,8 6,4
1er-8/07/2016 Ipsos[4] 7,2 36,4 0,6 - 4,4 12,1 30,1 7,4
04/05/2016 Promocija Plus[5] 8,2 38,0 0,9 1,2 1,8 6,4 39,2 4,3
24/04/2016 Ipsos[6] 7,3 34,6 1,1 1,7 5,0 7,4 35,9 7,0
07/04/2016 Promocija Plus[7] 6,8 37,2 1,3 1,8 2,4 7,1 37,8 5,6
21/03/2016 Ipsos[8] 6,8 34,0 1,2 1,7 4,0 8,2 37,6 6,5

Évènements marquants

Résultats

Voix et sièges

Résultats[9]
Parti Suffrages Députés
Voix  % Sièges +/-
Circonscriptions électorales nationales
Union démocratique croate et alliés (HDZ) 682 687 36,27 59 +10
Coalition populaire (NK) 636 602 33,82 54 -2
Le Pont 186 626 9,91 13 -6
Coalition de la seule option 117 208 6,23 8 +7
Coalition pour le Premier ministre 76 054 4,04 2 =
Coalition Istrie plus forte 43 180 2,29 3 =
Coalition faire demi-tour à la Croatie 38 812 2,06 0 n/a
HDSSB et alliés 23 573 1,25 1 -1
Autres 77 575 4,12 0 -1
Total/participation 3 531 279 54,35
Circonscription des Croates vivant à l'étranger
Union démocratique croate (HDZ) 13 117 62,72 2 -1
Indépendants 5 211 24,91 1 n/a
Coalition pour le Premier ministre 936 4,47 0 =
Le Pont 656 3,13 0 =
Autres 993 4,75 0 =
Total/participation 21 223 99,93
Circonscription des minorités nationales
Parti démocratique indépendant serbe 3 =
Union démocratique des Hongrois de Croatie 1 +1
Union Kali Sara des Roms de Croatie 1 =
Union des Albanais en Croatie 1 +1
Indépendants (minorité italienne) 1 =
Indépendants (minorité tchèque et slovaque) 1 =
Total/participation 6 763 23,51

Analyse

Conséquences

Notes et Références

  1. Agence France-Presse, « Croatie: des élections anticipées en septembre », sur lefigaro.fr, (consulté le 28 août 2016).
  2. Loi électorale, site de la commission électorale croate.
  3. « CROATIA, August 2016. Promocija Plus poll », sur electograph.com (consulté le 6 septembre 2016).
  4. (en) « CROATIA, July 2016. Ipsos poll », sur electograph.com (consulté le 6 septembre 2016).
  5. (en) « CROATIA, May 2016. Promocija Plus poll », sur electograph.com (consulté le 6 septembre 2016).
  6. (en) « CROATIA, April 2016. Ipsos poll », sur electograph.com (consulté le 6 septembre 2016).
  7. (en) « CROATIA, April 2016. Promocija Plus poll », sur electograph.com (consulté le 6 septembre 2016).
  8. (en) « CROATIA, March 2016. Ipsos poll », sur electograph.com (consulté le 6 septembre 2016).
  9. (hr) « Izbori za zastupnike u Hrvatski sabor 2016. », sur www.izbori.hr (consulté le 31 octobre 2016).

Voir aussi