Élections législatives croates de 2015

Élections législatives croates de 2015
Les 151 sièges de la Diète croate
TomislavKaramarko.jpg Coalition patriotique – Tomislav Karamarko
Voix 746 294
34,0 %
Sièges obtenus 59  +15
16 obljetnica vojnoredarstvene operacije Oluja 04082011 Zoran Milanovic 38.jpg La Croatie grandit – Zoran Milanović
Voix 742 653
33,8 %
Sièges obtenus 58  −16
PetrovBožo.png Le Pont – Božo Petrov
Voix 302 327
13,8 %
Sièges obtenus 19  +19
Premier ministre
Sortant Élu
Zoran Milanović
SDP
Tihomir Orešković
Indépendant

Les élections législatives croates de 2015 (en croate : Hrvatski parlamentarni izbori 2015) ont lieu le dimanche , afin d'élire les cent cinquante et un députés de la huitième législature de la Diète croate (Hrvatski sabor), depuis 1991, pour un mandat de quatre ans.

Mode de scrutin

Article détaillé : Élections en Croatie.

La Diète (Sabor) se compose de cent cinquante-et-un députés, élus pour quatre ans au suffrage universel direct par tous les citoyens âgés d'au moins dix-huit ans révolus, au scrutin proportionnel suivant la méthode d'Hondt. Seules les listes ayant remporté 5 % des suffrages exprimés sont admises à la répartition des sièges.

Le territoire de la Croatie est divisé en dix circonscriptions, disposant chacune de quatorze sièges à pourvoir. Les Croates expatriés élisent pour leur part trois députés, à la suite du vote d'une révision constitutionnelle 2010[1]. Auparavant, leur nombre d'élus dépendait de la mobilisation des inscrits. Enfin, les différentes minorités nationales disposent de huit sièges, le territoire du pays formant, alors, une circonscription unique[2].

Contexte

Campagne

Partis en présence

Coalition/Partis Sièges
La Croatie grandit[3] 74
Parti social-démocrate de Croatie 56
Parti populaire croate - Démocrates libéraux 11
Parti croate des retraités 4
Parti travailliste croate 3
Parti paysan croate authentique  0
Parti Zagorje  0
Coalition patriotique[4],[5] 44
Union démocratique croate 42
Parti paysan croate 1
Parti croate du Droit - Ante Starčević 1
Parti social-libéral croate 0
Bloc des retraités Ensemble 0
Parti démochrétien croate  0
Parti démocrate de Zagorje  0
Croissance croate  0
Croatie triomphante 4
Parti populaire - Réformistes  3
En avant la Croatie - Alliance progressiste  1
Autres 21
Alliance démocratique croate de Slavonie et Baranya 7
Parti démocratique indépendant serbe 3
Développement durable croate 3
Parti civique croate  2
Diète démocrate istrienne 2
Parti démocrate bosniaque de Croatie  1
Centre démocratique 1
Démocrates istriens 1
Nouvelle vague - Parti du développement 1

Sondages

Sondages pour les élections législatives croates de 2015 depuis décembre 2011.

Résultats

Scores

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
Parti Suffrages Députés
Voix  % +/- Sièges +/-  %
Union démocratique croate et alliés (HDZ) 746 294 34,0 % 59 +10 37,1 %
La Croatie grandit (KK) 742 653 33,8 % 58 –18 37,1 %
Le Pont 302 327 13,8 % +13,8 19 +19 12,6 %
Notre propre droit 42 193 1,9 % 3 ±0 2,0 %
Coalition travail et solidarité 74 298 3,4 % 2 +2 1,3 %
Alliance démocratique croate de Slavonie et Baranya (HDSSB) 30 437 1 4 % 2 –4 1,3 %
Mur humain 94 868 4,3 % 1 0,7 %
Croatie triomphante 34 569 1,6 % 1 +1 0,7 %
Développement durable croate 38 827 1,8 % 0
Au nom de la famille - Projet patrie 38 827 1,8 % 0
Minorités nationales 66 755 3,0 % 0
Autres
TOTAL (participation : 2 294 061 (60,81 %))

Analyse

L'opposition conservatrice croate remporte de justesse les élections, l'Union démocratique croate (HDZ) et ses alliés remportant, selon les résultats provisoires, 59 des 151 sièges du Parlement croate, alors que le centre gauche, rassemblée au sein de la coalition La Croatie grandit, en remporte 56.

Le Pont, une formation politique créée en 2012, obtient 19 sièges et se place donc en position d'arbitre entre les deux bloc, étant susceptible de s'allier avec l'un des deux en vue de former une coalition majoritaire[6].

Conséquences

Le , la présidente de la République Kolinda Grabar-Kitarović annonce qu'à l'issue de ses consultations politiques, aucune majorité parlementaire ne s'est dégagée, et décide de convoquer la session inaugurale de la Diète le . Tomislav Karamarko et Zoran Milanović expliquent tous deux attendre une réponse de Le Pont, Milanović ajoutant disposer déjà de 66 députés sur 151[7].

Notes et références

  1. (hr) Anita Malenica, « Sabor uz potporu većine izglasovao ustavne promjene », Večernji list,‎ (lire en ligne).
  2. Loi électorale, site de la commission électorale croate.
  3. (hr) « Zbogom 'Kukuriku', rođena je nova koalicija - Hrvatska raste », sur dnevnik.hr, .
  4. (hr) « Domoljubna koalicija », sur domoljubna.hr (consulté le 3 octobre 2015).
  5. (hr) « Domoljubna koalicija u Vukovaru potpisala koalicijski sporazum », sur dnevnik.hr, .
  6. Jean-Baptiste Chastand, « En Croatie, la droite en voie de remporter les législatives », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne).
  7. (hr) « Drugi krug konzultacija 7. prosinca, Grabar-Kitarović izvijestila o prijetnjama », Hrvatska Radiotelevizija, le .

Liens externes