Élections législatives arubaines de 2017

Les élections législatives arubaines de 2017 se déroulent le 22 septembre 2017 à Aruba[1]. Elles ont pour résultat un parlement sans majorité, le Parti populaire arubais du Ministre-président Mike Eman perdant la majorité absolue des sièges.

Système politique et électoral

L'île d'Aruba est une île néerlandaise des caraïbes organisée sous la forme d'une monarchie parlementaire. L'île forme un État du Royaume des Pays-Bas à part entière depuis qu'elle s'est séparée des Antilles néerlandaises en 1986. Le roi Guillaume-Alexandre en est nominalement le chef de l'État et y est représenté par un gouverneur.

Le parlement est monocaméral. Son unique chambre, appelée États d'Aruba, est composée de 21 députés élus pour 4 ans selon un mode de scrutin proportionnel plurinominal dans une unique circonscription. Les États d'Aruba nomment le Ministre-président et les sept membres du Conseil des ministres qu'il dirige. Ce même Ministre-président propose au souverain un gouverneur d'Aruba, représentant de la couronne nommé pour six ans.

Résultats

Résultats des législatives arubaines de 2017[2],[3]
Partis Voix  % Sièges +/-
Parti populaire arubais (AVP) 23 376 39,86 9 en diminution 4
Mouvement électoral du peuple (MEP) 22 061 37,61 9 en augmentation 2
Peuple fier et progrès (POR) 5 531 9,43 2 Nv
Réseau électoral démocratique (RED) 4 166 7,10 1 en augmentation 1
RAIZ 2 107 3,59 0 Nv
Union patriotique progressiste / Parti patriotique arubain (UPP/PPA) 656 1,12 0 en stagnation 0
Chrétiens unis renforçant le potentiel d'Aruba (CURPA) 468 0,80 0 Nv
Mouvement Aruba solidaire (MAS) 287 0,49 0 Nv
Suffrages exprimés 58 652 98,74
Votes blancs et nuls 751 1,26
TOTAL 59 403 100 21 =
Abstention 11 347 16,04
Inscrits/Participation 70 750 83,96
Majorité absolue
9 2 1 9
MEP POR RED AVP

Analyse et conséquences

L'AVP au pouvoir accuse un net recul et perd la majorité absolue malgré sa première place. Aucun parti n'étant en mesure de gouverner seul, la formation d'une coalition apparaît nécessaire, ce qui n'était pas arrivé à Aruba depuis seize ans et la chute du gouvernement AVP-OLA en 2001. En conséquence, Mike Eman annonce son départ de son poste de chef de l'AVP. Un gouvernement MEP-POR est attendu, éventuellement élargi en MEP-POR-RED, avec à sa tête la dirigeante du MEP Evelyn Wever-Croes, ce qui ferait d'elle la première femme au poste de Ministre président d'Aruba depuis sa création avec l'autonomie de l'île en 1986[4].

Notes et références

  1. (en) « Calendar of activities election 2017 », sur www.overheid.aw (consulté le 10 juillet 2017).
  2. (nl) « Vaststelling verkiezingsuitslag 2017 », sur www.overheid.aw (consulté le 26 septembre 2017).
  3. (en) « Aruba General Election Results - 22 September 2017 », sur caribbeanelections.com.
  4. (en) « AVP wins, but left out of Government », sur www.thedailyherald.sx, (consulté le 11 novembre 2017).

Articles connexes

  • Politique à Aruba