Élections législatives albanaises de 2017

Élections législatives albanaises de
140 députés de l'Assemblée
(Majorité absolue : 71 députés)
Type d’élection élection parlementaire
Corps électoral et résultats
Inscrits 3 452 324
Votants 1 614 479
46,76 %  −6,6
Votes exprimés 1 582 291
Votes blancs et nuls 32 188
Edi Rama 2014.jpg PSSh – Edi Rama
Voix 764 791
48,34 %
 +7,1
Députés élus 74  +9
Lulzim Basha 2012 (cropped).jpg PDSh – Lulzim Basha
Voix 456 481
28,85 %
 −1,7
Députés élus 43  −7
Defaut.svg LSI – Petrit Vasili
Voix 225 975
14,28 %
 +3,8
Députés élus 19  +3
8e législature de l'Assemblée
Diagramme
Premier ministre
Sortant Élu
Edi Rama
PSSh
Edi Rama
PSSh
results2017.cec.org.al

Les élections législatives albanaises de 2017 (en albanais : Zgjedhjet parlamentare në Shqipëri, 2017) se sont tenues le dimanche [1] afin d'élire les 140 députés de la IXe législature de l'Assemblée pour un mandat de quatre ans.

Le scrutin est marqué par la victoire du Parti socialiste d'Albanie (PSSh), qui remporte la majorité absolue des sièges.

Contexte

Au cours des élections législatives du , l'Alliance pour une Albanie européenne (ASE), de centre gauche, remporte la majorité absolue. Formée au tour du Parti socialiste d'Albanie (PSSh) de l'ancien maire de Tirana Edi Rama et du Mouvement socialiste pour l'intégration (LSI) de l'ancien ministre des Affaires étrangères Ilir Meta, elle réunit plus de 57 % des suffrages exprimés et 83 députés sur 140. Elle devance largement l'Alliance pour l'emploi, le bien-être et l'intégration (APMI), de centre droit, constituée par le Parti démocrate d'Albanie (PDSh) du Premier ministre Sali Berisha. Elle ne rassemble que 39,5 % des voix et 57 parlementaires[2].

Un mois après le scrutin, Berisha renonce à la présidence du PDSh. Il cède cette fonction au maire de Tirana Lulzim Basha, représentant de la nouvelle génération démocrate. Le , Edi Rama constitue un gouvernement de 21 ministres, dont six femmes, répartis entre 15 membres du PSSh et cinq membres du LSI.

Les élections municipales du confirment cette répartition des forces politiques. L'ASE totalise plus de 63 % des voix, dont 25,8 % pour le PSSh et 16,6 % pour le LSI. L'Alliance populaire pour le travail et la dignité (APPD), nouvelle coalition créée par le PDSh, recueille 32,5 %, dont 20,3 % pour le Parti démocrate[3]. À Tirana, le ministre socialiste de la Jeunesse Erion Veliaj est élu maire avec 53,6 % des voix et obtient 42 conseillers municipaux sur 61, tandis que l'ancienne ministre démocrate Halim Kosova reçoit 39 % des suffrages et 19 élus[4]. À Durrës, deuxième ville d'Albanie, le socialiste Vangjush Dako obtient 57 % des voix et 35 sièges sur 51, contre 43 % et 16 représentants pour Grida Duma, ancienne vice-ministre de l'Intégration européenne issue du PDSh[5].

Ilir meta, président de l'Assemblée, est élu le président de la République au quatrième tour de scrutin et avec le soutien de la seule majorité parlementaire. Aux trois premiers tours, 84 voix étaient nécessaires pour obtenir la présidence, mais personne ne s'était présenté du fait de l'absence de consensus entre la coalition au pouvoir et l'opposition[6],[7].

Alors que le Parti démocrate avait fait part de son intention de boycotter les élections législatives, un accord est conclu le avec le Parti socialiste. Il prévoit le report du scrutin au et la désignation de ministres, du président de la commission électorale centrale, du médiateur et de certains directeurs d'entreprises publiques et administrations centrales par l'opposition[8]. Les noms des nouveaux vice-Premier ministre, ministre de l'Intérieur, de la Justice, des Finances, de l'Éducation, de la Santé et du Bien-être social sont annoncés quatre jours après[9].

Système électoral

L'Albanie est une république parlementaire dotée d'un système monocaméral. Son unique chambre, le Kuvendi, est composée de 140 sièges élus selon un mode de scrutin proportionnel dans 12 circonscriptions correspondants aux régions administratives de l'Albanie, à raison de 4 à 32 sièges par circonscription selon leur population. Les seuils minimum de voix pour obtenir une représentation au parlement sont fixés à 3 % pour les partis politiques et à 5 % pour les coalitions. Le vote n'est pas obligatoire[10].

Campagne

Principales forces en présence

Force politique Idéologie Dirigeant
Parti socialiste d'Albanie
Partia Socialiste e Shqipërisë
Centre gauche
Social-démocratie, social-libéralisme
Edi Rama
Premier ministre
Parti démocrate d'Albanie
Partia Demokratike e Shqipërisë
Centre droit
Libéral-conservatisme
Lulzim Basha
Mouvement socialiste pour l'intégration
Lëvizja Socialiste për Integrim
Centre gauche
Social-démocratie, progressisme
Petrit Vasili

Résultats

Résultats des législatives albanaises de 2017[11]
Partis Voix % Sièges +/-
Parti socialiste d'Albanie 764 791 48,34 74 Increase2.svg 9
Parti démocrate d'Albanie 456 481 28,85 43 Decrease2.svg 7
Mouvement socialiste pour l'intégration 225 975 14,28 19 Increase2.svg 3
Parti de la justice, de l'intégration et de l'unité 76 064 4,81 3 Decrease2.svg 1
Liste libre 19 756 1,25 0 Nv
Parti social-démocrate 14 987 0,95 1 Increase2.svg 1
Nouvel Esprit démocratique 5 118 0,32 0 Steady.svg
Défis pour l'Albanie 3 534 0,22 0 Nv
Parti républicain 3 217 0,20 0 Decrease2.svg 3
Parti de la démocratie sociale 2 473 0,16 0 Steady.svg
Parti démocratique chrétien 2 415 0,15 0 Decrease2.svg 1
Parti pour le futur de la minorité grecque 2 287 0,14 0 Steady.svg
Alliance populaire pour la justice 1 491 0,09 0 Nv
Parti communiste 1 029 0,07 0 Steady.svg
Union chrétienne démocratique 920 0,06 0 Nv
Alliance chrétienne démocratique 767 0,05 0 Steady.svg
Alliance démocratique 541 0,03 0 Steady.svg
Alliance nationale 349 0,02 0 Steady.svg
Suffrages exprimés 1 582 291 98,01
Votes blancs et invalides 32 188 1,99
Total 1 614 479 100 140 Steady.svg
Abstentions 1 837 845 55,26
Nombre d'inscrits / participation 3 452 324 46,76

Résultats selon l'axe gauche/droite :

Majorité absolue
1 74 19 43 3
P PSSH LSI PDS I

Notes et références

  1. « Albanie : les élections législatives auront bien lieu, mais le 25 juin - Le Courrier des Balkans », sur www.courrierdesbalkans.fr (consulté le 31 mai 2017).
  2. (sq) Commission électorale centrale, « Zgjedhjet për Kuvendin e Shqipërisë 2013 – Rezultati përfundimtar i zgjedhjeve në rang vendi », sur cec.org.al (consulté le 1er juillet 2017).
  3. (sq) Commission électorale centrale, « Zgjedhjet vendore 2015 – Numri i votave të fituara sipas subjekteve mbështetës për kandidatët për keshill në shkallë kombëtare », sur cec.org.al (consulté le 1er juillet 2017).
  4. (sq) Commission électorale centrale, « Zgjedhjet vendore 2015 – Bashkia Tiranë », sur cec.org.al (consulté le 1er juillet 2017).
  5. (sq) Commission électorale centrale, « Zgjedhjet vendore 2015 – Bashkia Durrës », sur cec.org.al (consulté le 1er juillet 2017).
  6. (en) Edison Kurani, « Assembly Speaker is expected to be the new President of Albania », sur www.balkaneu.com, (consulté le 1er juillet 2017).
  7. (en) Edison Kurani, « Albania elects its new President », sur www.balkaneu.com, (consulté le 1er juillet 2017).
  8. (en) Edison Kurani, « Agreement between majority and opposition, full details », sur www.balkaneu.com, (consulté le 1er juillet 2017).
  9. (en) Edison Kurani, « The names of the right wing in the left wing government », sur www.balkaneu.com, (consulté le 1er juillet 2017).
  10. « ALBANIE (Kuvendi), Système électoral », sur www.ipu.org (consulté le 8 juillet 2017).
  11. Rezultavi.

Voir aussi

Articles connexes