Élections générales paraguayennes de 2018

Élections générales paraguayennes de 2018
Mario Abdo Benítez (cropped).png Mario Abdo – Colorado
Voix 1 205 310
46,44 %
Pedro Efraín Alegre Sasiain (cropped).jpg Efraín Alegre – Alliance Ganar 
Voix 1 109 309
42,74 %
Président du Paraguay
Sortant Élu
Horacio Cartes
ANR-PC
Mario Abdo
ANR-PC

Les élections générales paraguayennes de 2018 se déroulent le afin d'élire le nouveau président de la République, ainsi que de renouveler les deux chambres du Parlement. Les élections des gouverneurs et des assemblées des 17 départements du pays ont lieu simultanément, de même que celles des 18 délégués au Parlement du Mercosur.

Contexte

Le président en exercice Horacio Cartes sort vainqueur des élections de 2013 et succède ainsi à Federico Franco, qui, en tant que vice-président, avait alors remplacé Fernando Lugo après que ce dernier a été démis du pouvoir par une très controversé procédure d’empêchement faisant suite à sa mise en cause dans une expulsion foncière qui avait fait 17 morts. Cette destitution est alors considérée par plusieurs pays de la région comme un coup d'État parlementaire, et mène à la suspension du pays du Mercosur et de l'Unasur[1].

Début 2017, Horacio Cartes tente de faire modifier la constitution de 1992 afin de supprimer la limitation à un unique mandat présidentiel de cinq ans. L'amendement constitutionnel est voté en ce sens au Sénat par ses alliés du Parti colorado le . Un référendum devait permettre de le ratifier[2]. La tentative de modification de la constitution adoptée lors de la transition démocratique ayant suivi la dictature militaire du général Alfredo Stroessner de 1954 à 1989 et établie de manière a empêcher le retour d'un tel précédent déclenche une vague de violentes manifestations populaires dans le pays[2]. L'Église catholique tente une médiation, mais les manifestations se poursuivent. Le , Cartes renonce à son projet de modification de la constitution[3].

Selon une historienne paraguayenne citée par El País, « la faible mobilité du pouvoir au Paraguay, marqué par deux partis qui ne se différencient que faiblement sur le plan idéologique, tient aux habitudes de gouvernement. Depuis des années, celui-ci gère le patrimoine du pays comme si c’était le sien. Les gouvernements du Paraguay ne trouvent pas leur légitimité dans la transparence du pouvoir ou les politiques sociales, mais dans leur capacité à offrir des faveurs en contrepartie d’un appui politique[4]. »

Système électoral

Le président de la république du Paraguay est élu au suffrage universel direct selon un mode de scrutin majoritaire à un tour. Les candidats font connaître le choix de leur vice-président lors de la campagne, et celui ci est élu en même temps que le président sur un bulletin de vote unique comportant les deux noms.

Le Congrès du Paraguay est un parlement bicaméral composé d'une chambre basse, la Chambre des députés, et d'une chambre haute, la Chambre des sénateurs, dont l'ensemble des membres sont élus simultanément pour cinq ans au suffrage universel direct.

À la Chambre des députés, 80 sièges sont à pourvoir au scrutin proportionnel avec listes bloquées et selon la méthode de la plus forte moyenne. Le scrutin à lieu dans dix huit circonscriptions plurinominales correspondants aux départements du Paraguay plus la capitale Asuncion[5].

À la Chambre des sénateurs, 45 sièges sont à pourvoir selon les mêmes modalités, mais dans une unique circonscription nationale[6]. Les anciens présidents de la République sont sénateurs à vie, mais ne disposent pas du droit de vote.

Résultats

Présidence de la République

Résultats préliminaires de la présidentielle paraguayenne de 2018[7]
Candidats Partis Voix %
Mario Abdo Parti colorado 1 205 310 46,44
Efraín Alegre Grande alliance nationale pour le renouveau 1 109 309 42,74
Juan Bautista Ybáñez Parti vert 84 601 3,26
Jaro Ilicineo Anzoátegui Mariño Mouvement national artiste du Paraguay 15 335 0,59
Atanasio Galeano Mouvement patriotique populaire 9 952 0,38
Ramón Ernesto Benítez Mouvement de la réserve patriotique 9 311 0,36
Pedro Almada Front large 8 491 0,33
Efraín Enríquez Mouvement national souverain 7 243 0,28
Celino Ferreira Mouvement civique national Unámonos 6 084 0,23
Justo Germán Ortega Parti social-démocrate des héritiers 5 815 0,22
Votes valides 2 461 592 94,84
Votes blancs 62 052 2,39
Votes nuls 71 821 2,77
Total 2 595 465 99,67
Abstention 1 665 351 38,6
Nombre d'inscrits / participation 4 260 816 61,4

Chambre des députés

Composition de la Chambre des députés.
Résultats des législatives paraguayennes de 2018[7]
Partis Voix % Sièges +/-
Parti colorado (C) 42 Decrease2.svg 4
Parti libéral (L) 30 Increase2.svg 3
Amour de la patrie (PPQ) 3 Increase2.svg 3
Parti de la rencontre nationale (PEN) 2 Steady.svg
Agissons (A) 2 Nv.
Mouvement de la croisade national (CN) 1 Nv.
Autres partis 0
Suffrages exprimés
Votes blancs et invalides
Total ' 100 80 Steady.svg
Abstentions
Nombre d'inscrits / participation 4 260 816

Chambre des sénateurs

Composition de la Chambre des sénateurs.
Résultats des sénatoriales paraguayennes de 2018[7]
Partis Voix % Sièges +/-
Parti colorado (C) 748 915 29,64 17 Decrease2.svg 2
Parti libéral (L) 558 509 22,10 13 Steady.svg
Front étendu (FL) 269 850 10,68 6 Increase2.svg 1
Amour de la patrie (PPQ) 156 274 6,18 3 Increase2.svg 3
Agissons (A) 103 229 4,08 2 Nv.
Parti démocrate progressiste (PDP) 83 841 3,32 2 Decrease2.svg 1
Mouvement de la croisade national (CN) 56 427 2,23 1 Nv.
Union nationale des citoyens éthiques (UNCE) 48 801 1,93 1 Decrease2.svg 1
Autres partis 278 288 12,08 0 -
Suffrages exprimés 2 304 134 91,18
Votes blancs 132 511 5,24
Votes invalides 90 477 3,58
Total 2 527 122 100 45 Steady.svg
Abstentions 1 733 694 38,79
Nombre d'inscrits / participation 4 260 816 61,21

Contestation

L'opposition dénonce des fraudes et réclame un recomptage des bulletins[8].

Notes et références

  1. (en) « Paraguay holds key presidential poll », sur BBC News, (consulté le 23 avril 2018).
  2. a et b « Paraguay: violentes manifestations contre une révision du mandat présidentiel », sur RFI, (consulté le 23 avril 2018).
  3. « Au Paraguay, la rue fait plier le président Cartès », sur La Croix, (ISSN 0242-6056, consulté le 23 avril 2018).
  4. « Le Paraguay, ce "trou noir" de l'Amérique du Sud, choisit son nouveau président », Courrier international,‎ (lire en ligne).
  5. « IPU PARLINE database: PARAGUAY (Cámara de Diputados), Texte intégral », sur archive.ipu.org (consulté le 23 avril 2018).
  6. « IPU PARLINE database: PARAGUAY (Cámara de Senadores), Texte intégral », sur archive.ipu.org (consulté le 23 avril 2018).
  7. a, b et c (es) « Divulgación », sur resultados.tsje.gov.py (consulté le 23 avril 2018).
  8. (es) « Alegre denuncia un "fraude" en el escrutinio inicial de los votos emitidos en las elecciones presidenciales de Paraguay », europapress.es,‎ (lire en ligne).

Voir aussi