Élections fédérales suisses de 1848

Élections fédérales suisses de 1848
-
Type d’élection législatives
Corps électoral et résultats
Inscrits 512 691
Votants 228 877
44,6 %
DodgerBlue flag waving.svg Gauche Radicale
58,0 %
Sièges obtenus 79 CN / 30 CE
Blue flag waving.svg Libéraux Modérés
16,9 %
Sièges obtenus 11 CN / 8 CE
Orange flag waving.svg Catholiques Conservateurs
11,6 %
Sièges obtenus 9 CN / 6 CE
Yellow flag waving.svg Droite Évangélique
8,6 %
Sièges obtenus 6 CN / 0 CE
Darkblue flag waving.svg Gauche Démocratique
4,3 %
Sièges obtenus 6 CN / 0 CE
Répartition des sièges
Diagramme
Répartition des sièges au Conseil National
Diagramme2
Répartition des sièges au Conseil des États

Les élections fédérales suisses de 1848 se sont déroulées sur plusieurs jours entre le et le pour élire les 111 premiers députés du nouvel état fédéral siégeant au Conseil national (chambre basse) et les 44 députés[1] siégeant au Conseil des États (chambre haute) après la fin de la Confédération des XXII cantons (1813–1848), pour une durée de mandature de trois ans.

Contexte

Les 52 premières circonscriptions de la Ière Législature fédérale.

Ces élections sont les premières élections organisées dans le pays nouvellement organisé en État fédéral et sont plus ou moins improvisées. En effet, aucun texte législatif ne règle les modalités précises pour cette élection, et seul un Arrêté de la Diète du invitait les cantons à procéder à la nomination de leur représentants pour cette toute première législature avant le lundi afin qu'à cette ouverture de la législature, les membres du parlement soient nommés, désignés ou élus.

Comme le stipule alors l'article 61 de la Constitution de 1848, « Le Conseil national se compose des députés du Peuple suisse, élus à raison d’un membre par chaque 20,000 âmes de la population totale». C'est l'article 69 de la même constitution qui stipule que « Le Conseil des États se compose de quarante-quatre députés des Cantons. Chaque Canton nomme deux députés ; dans les Cantons partagés, chaque demi-État en élit un» [1].

C'est au système majoritaire que furent élus les 111 Conseillers nationaux, répartis parmi 52 circonscriptions électorales, aujourd'hui au nombre de 26, à savoir une par canton. Seuls les hommes de plus de 20 ans et ayant droit de cité furent autorisés à voter.

C'est également au système majoritaire que furent élus les 44 Conseillers aux États. Ces derniers furent élus, nommés ou désignés via des procédures internes à chaque canton et la plupart furent élus, nommés ou désignés par des Grands électeurs, à savoir les membres des différents Grands Conseils (parlements cantonaux).

Sur 512 691 hommes ayant droit de cité, 228 877 prirent part aux élections, ce qui représente un taux de participation de 44,6%. Toutefois, ces chiffres ne tiennent pas compte la participation dans 6 cantons (AI, AR, GL, OW, NW et UR) où les conseillers nationaux furent élus par les Landsgemeinden cantonales respectives. Dans les 46 autres circonscriptions, il fallut plus de 70 tours[1] de scrutins pour élire les 105 députés restants.

Les élections débouchèrent sur une écrasante victoire des Radicaux, partisans et pères de l'État fédéral de 1848 et vainqueurs de la Guerre du Sonderbund, dernière guerre civile helvétique, terminée un an plus tôt, le . Les Radicaux vont peser sur la politique fédérale et obtenir la majorité absolue jusqu'aux élections fédérales suisses de 1866, date à laquelle ils perdront la majorité absolue. Ils continueront d'être la première formation (organisée ensuite en parti) en termes de sièges jusqu'aux élections fédérales de 1935 où ils seront pour la première fois devancés en termes de sièges par les socialistes.

Législature 1848-1851

Les liens (et couleurs) renvoient sur les partis héritiers actuels de ces formations politiques d'antan. Certaines formations sont passées de gauche à droite (GR, LM ⇒ PLR), d'autres de la droite au centre-droit (CC ⇒ PDC) ou centre-gauche (DÉ ⇒ PEV). La Gauche Démocratique est restée à gauche aujourd'hui à travers les mouvements socialistes et communistes.

Formations («Partis») Sigles Tendances politiques Sièges au CN[2] Sièges au CE
Gauche Radicale GR Radicaux, Radicaux-démocrates, Centre-gauche 79 30
Libéraux Modérés LM Libéraux, Modérés, Libéraux-démocrates, Centre 11 8
Catholiques Conservateurs CC Conservateurs catholiques, Droite 9 6
Droite Évangélique DE Conservateurs réformés, Droite 6 -
Gauche Démocratique GD Gauche 6 -

Résultats au Conseil national dans les cantons

Canton Total Gauche Démocratique Gauche Radicale Libéraux Modérés La Droite Évangélique Catholiques Conservateurs
Flag of Canton of Zürich.svg Zurich 12 1 10 - 1 -
Flag of Canton of Bern.svg Berne 20 - 13 3 4 -
Flag of Canton of Lucerne.svg Lucerne 6 - 4 1 - 1
Flag of Canton of Uri.svg Uri 1 - - - - 1
Flag of Canton of Schwyz.svg Schwytz 2 - - 1 - 1
Flag of Canton of Nidwalden.svg Nidwald 1 - - - - 1
Flag of Canton of Obwalden.svg Obwald 1 - - - - 1
Flag of Canton of Glarus.svg Glaris 1 - 1 - - -
Flag of Canton of Zug.svg Zoug 1 - - - - 1
Flag of Canton of Fribourg.svg Fribourg 5 - 4 1 - -
Flag of Canton of Solothurn.svg Soleure 3 - 3 - - -
Flag of Canton of Basel Land.svg Bâle Campagne 2 1 1 - - -
Flag of Canton of Basel.svg Bâle-Ville 1 - - 1 - -
Flag of Canton of Schaffhausen.svg Schaffhouse 2 - 2 - - -
Flag of Canton of Appenzell Ausserrhoden.svg Rhodes-Extérieures 2 - 2 - - -
Flag of Canton of Appenzell Innerrhoden.svg Rhodes-Intérieures 1 - - - - 1
Flag of Canton of Sankt Gallen.svg Saint Gall 8 - 6 2 - -
Flag of Canton of Graubünden.svg Grisons 4 - 2 1 1 -
Flag of Canton of Aargau.svg Argovie 9 - 8 1 - -
Flag of Canton of Thurgau.svg Thurgovie 4 2 2 - - -
Flag of Canton of Tessin.svg Tessin 6 - 6 - - -
Flag of Canton of Vaud.svg Vaud 9 2 7 - - -
Flag of Canton of Valais.svg Valais 4 - 2 - - 2
Flag of Canton of Neuchâtel.svg Neuchâtel 3 - 3 - - -
Flag of Canton of Geneva.svg Genève 3 - 3 - - -
Flag of Switzerland.svg 111 6 79 11 6 9

À voir

Références

  1. a, b et c Comment se déroula la première élection du Parlement, en 1848 ?, ch.ch, consulté le 7 juin 2015
  2. Gruner: Die Wahlen in den Schweizerischen Nationalrat 1848–1919, Band 3, pp. 9–25