Élections cantonales françaises de 1949

Initialement prévues en octobre 1948, les élections cantonales se déroulent les 20 et 27 mars 1949.

Élections cantonales françaises de 1949

Sommaire

Résultats

Dans le prolongement des municipales de 1947, ces cantonales enregistrent le succès des gaullistes du Rassemblement du peuple français.

La double appartenance étant possible, le RPF s’appuie largement sur des élus sortants venant principalement de la droite et du centre droit.

Le PCF, complètement isolé et subissant une campagne anticommuniste, perd la plupart de ses sièges. Tous les partis se coalisant au second tour contre lui.

Les socialistes perdent un tiers de leurs sièges, vu leurs campagne anticommuniste, le PCF ne retirant pas ses candidats pour eux.

Tableau récapitulatif

Les sièges en + sont les doubles affiliés avec le RPF. Par exemple, 12 Rad-soc sont a la fois Radical-Socialiste et RPF.

Partis politiques
ou coalitions
Sortants Premier tour[1] Second tour[1] Total
Voix % Sièges Voix % Sièges
  Parti communiste français (PCF) 184 1 689 764 23.54 17 20 37 - 147
  Section française de l’Internationale ouvrière (SFIO) 429 1 206 895 16.81 108 171 279 - 150
  Socialistes indépendants (Soc.ind) 82+2 125 431 2.58 35+2 46 81 - 1
  Union démocratique et socialiste de la Résistance (UDSR) 18 8+2 Soc.ind
  Parti Radical-Socialiste (Rad-Soc) 273 798 581 11.12 126+12 139 265 - 7
  Rassemblement des gauches républicaines (RGR) 18 Rad Soc 8+2 5 13 - 5
  Mouvement républicain populaire (MRP) 110 590 054 8.21 35+1 75 110 0
  Radicaux indépendants (Rad.ind) 178 855 252 11.91 164+35 86 250 + 72
  Modérés (Ind.) 51 Rad.ind 44+22 27 71 + 20
  Parti républicain de la liberté (PRL) 18 42 281 0.58 8+22 5 13 - 5
  Rassemblement du peuple français (RPF) Seul 65 1 244 583 17.33 72 139 211 + 146
  Rassemblement du peuple français (RPF) Autre affiliation 101 576 438 7.99 98 80 178 + 77
 
Inscrits 715 793 1 508
Votants
Exprimés

Notes et références

  1. a et b Ouest-France

Voir aussi