Élections cantonales de 2011 en Eure-et-Loir

Les élections cantonales ont eu lieu les 20 et [1].

Contexte départemental

Assemblée départementale sortante

Avant les élections, le conseil général d'Eure-et-Loir est présidé par Albéric de Montgolfier. Il comprend 29 conseillers généraux issus des 29 cantons d'Eure-et-Loir. 14 d'entre eux sont renouvelables lors de ces élections.

Composition de l'assemblée départementale sortante
Parti Sigle Élus Groupe Politique
Gagner avec l'Eure-et-loir (GAEL) - Majorité départementale (18 sièges)
Union pour un mouvement populaire UMP 8 Gagner avec l'Eure-et-Loir (GAEL) - Majorité départementale
Divers droite DVD 3 Gagner avec l'Eure-et-Loir (GAEL) - Majorité départementale
Nouveau Centre NC 2 Gagner avec l'Eure-et-Loir (GAEL) - Majorité départementale
Sans étiquette SE 2 Gagner avec l'Eure-et-Loir (GAEL) - Majorité départementale
Mouvement démocrate MoDem 1 Gagner avec l'Eure-et-Loir (GAEL) - Majorité départementale
Rassemblement pour la France RPF 1 Gagner avec l'Eure-et-Loir (GAEL) - Majorité départementale
Président du Conseil Général
Albéric de Montgolfier (UMP)
Groupe des élus socialistes, divers gauche et républicains - Minorité (10 sièges)
Parti socialiste PS 7 Groupe des élus socialistes, divers gauche et républicains
Divers gauche DVG 2 Groupe des élus socialistes, divers gauche et républicains
Parti radical de gauche PRG 1 Groupe des élus socialistes, divers gauche et républicains
Indépendants/Non-inscrits (1 siège)
Divers gauche indep. 1 Non-inscrit

Résultats à l'échelle du département

Premier tour

Graphique des résultats du 1er tour

À l'issue du premier tour du scrutin, le dimanche 20 mars 2011, quatre candidats ont été élus : Dominique Dousset (canton de Brou, conseiller général sortant membre de la minorité), Jean-Pierre Jallot (canton de La Ferté-Vidame, conseiller général sortant membre de la majorité), Luc Lamirault (canton de Thiron-Gardais, conseiller général sortant membre de la majorité) et Albéric de Montgolfier (président du conseil général sortant). Avec la réélection de trois de ses membres, qui s'ajoutent aux douze conseillers généraux membres de la majorité sortante dont le mandat n'était pas renouvelable en 2011, les élus du groupe « Gagner avec l'Eure-et-Loir » étaient d'ores et déjà majoritaires, détenant 15 sièges sur 29.

Globalement, les candidats soutenus par la majorité départementale, en particulier ceux membres de l'UMP, réalisent un score sensiblement supérieur à la tendance nationale (24,32 % en Eure-et-Loir contre 16,97 % au niveau national pour l'UMP). Il en va de même pour le Front national, qui totalise 18,23 % des voix (15,06 % au niveau national), presque à égalité avec le Parti socialiste (18,59 % en Eure-et-Loir contre 24,94 % au niveau national). Dans plusieurs cantons (Châteaudun, Maintenon), les conseillers généraux sortants de la minorité se retrouvent donc en ballottage incertain à défavorable au second tour, pendant que les candidats de la majorité sur les cantons qu'elle détient (Illiers-Combray, Janville, Châteauneuf-en-Thymerais) sont tous en tête du premier tour et en ballottage favorable. Il est à noter que le ministère de l’intérieur refusa d’enregistrer le Front de gauche parmi les « nuances politiques » lors de la communication des résultats, et qu'il faut donc additionner les scores du Parti de Gauche, du PCF et de quelques divers Gauche pour connaitre le résultat de la formation politique[2]. Le Front de Gauche en Eure-et-Loir (PG, PCF, alternatifs) totalise alors plus de 5, % des voix ( 10,38 % des voix au niveau national)[3].

Dix cantons connaîtront un second tour, dont celui de Nogent-le-Rotrou, où le sortant (divers gauche) a obtenu la majorité des suffrages, sans atteindre le seuil de 25 % des électeurs inscrits. Aucune triangulaire n'est possible, les duels opposant le plus souvent le candidat de la majorité départementale « Gagner pour l'Eure-et-Loir (GAEL) » à celui soutenu par la minorité de gauche, à l'exception du canton de Dreux-Sud (candidat socialiste opposé à un candidat du Front national) et celui de Châteauneuf-en-Thymerais (candidat du Mouvement démocrate-GAEL opposé à une candidate divers droite soutenue par une partie de l'UMP).

Concernant le positionnement des forces politiques et candidats ne pouvant se maintenir au second tour :

  • Europe Écologie Les Verts apporte son soutien aux candidats socialistes, radicaux et divers gauche, à l'exception de Nicolas André, conseiller général socialiste sortant sur le canton de Mainvilliers ;
  • le Mouvement démocrate ne donne pas de consigne de vote, à l'exception du candidat sur le canton d'Illiers-Combray, qui apporte son soutien au candidat divers gauche pour le second tour[5],[6] ;
  • le Nouveau Centre appelle à voter pour le candidat UMP-GAEL sur le canton de Chartres-Sud-Ouest ;
  • le candidat UMP non investi par son parti sur le canton de Châteaudun, appelle à voter pour le candidat UMP-GAEL restant en lice[8] ;
  • la candidat du Front national sur le canton de Châteauneuf-en-Thymerais appelle à ne pas voter pour Christelle Minard (candidate membre de l'UMP) au second tour[9] ;
  • la conseillère générale divers gauche sortante sur le canton de Chartres-Sud-Ouest ne donne pas d'indication de vote pour le second tour qui opposera le candidat UMP-GAEL à la candidate du PS ;
  • le candidat UMP sur le canton de Dreux-Sud ne donne pas de consigne de vote, appliquant la ligne arrêtée par Jean-François Copé au niveau national en cas de second tour opposant un candidat du Front national à celui du Parti socialiste[10].
Résultats 1er tour[11]
Nuance Voix Sièges
Absolu Relatif
  Parti ouvrier indépendant ND 1,78 % 0
  Parti communiste français (Front de Gauche) ND 2,82 % 0
  Parti de gauche (Front de Gauche) ND 2,16 % 0
  Parti socialiste ND 18,59 % 0
  Parti radical de gauche ND 4,13 % 0
  Divers gauche ND 12,90 % 1
  Europe Écologie Les Verts ND 3,80 % 0
  Divers ND 0,48 % 0
  Mouvement démocrate ND 2,23 % 0
  Nouveau Centre ND 4,63 % 0
  Union pour un mouvement populaire ND 24,32 % 2
  Divers droite ND 3,92 % 1
  Front national ND 18,23 % 0
 
Inscrits ND ND
Abstentions ND ND
Votants ND 44,02 %
Blancs et nuls ND ND
Exprimés ND ND

Résultats en nombre de sièges

Parti Sièges mis en jeu Élus Évolution
PS 4 4 -
UMP 4 4 -
MoDem 1 1 -
PRG 1 1 -
DVG 3 2 - 1
DVD 1 1 -
Nouveau Centre 0 1 + 1
Majorité 6 7 + 1
Minorité 7 7 -
Indépendant(s) 1 0 - 1

Assemblée départementale à l'issue des élections

Composition de l'assemblée départementale à l'issue du scrutin
Parti Sigle Élus Groupe Politique
Gagner avec l'Eure-et-loir (GAEL) - Majorité départementale (19 sièges)
Union pour un mouvement populaire UMP 8 Gagner avec l'Eure-et-Loir (GAEL) - Majorité départementale
Divers droite DVD 3 Gagner avec l'Eure-et-Loir (GAEL) - Majorité départementale
Nouveau Centre NC 3 Gagner avec l'Eure-et-Loir (GAEL) - Majorité départementale
Sans étiquette SE 2 Gagner avec l'Eure-et-Loir (GAEL) - Majorité départementale
Mouvement démocrate MoDem 1 Gagner avec l'Eure-et-Loir (GAEL) - Majorité départementale
Rassemblement pour la France RPF 1 Gagner avec l'Eure-et-Loir (GAEL) - Majorité départementale
Président du Conseil Général
Albéric de Montgolfier (UMP)
Groupe des élus de gauche - Minorité (10 sièges)
Parti socialiste PS 7 Groupe des élus socialistes, divers gauche et républicains
Divers gauche DVG 2 Groupe des élus socialistes, divers gauche et républicains
Parti radical de gauche PRG 1 Groupe des élus socialistes, divers gauche et républicains

Résultats par canton

Les candidats sont classés selon l'ordre officiel publié par la préfecture.

Canton de Brou

Lien externe :
résultats sur le site du Conseil général d'Eure-et-Loir

Canton de Chartres-Nord-Est

Liens externes - résultats sur le site du conseil général d'Eure-et-Loir :
1er tour
2d tour

Canton de Chartres-Sud-Ouest

Liens externes - résultats sur le site du conseil général d'Eure-et-Loir :
1er tour
2d tour

Canton de Châteaudun

  • Gérard Blanchard (POI)[23]
  • Jean-François Szabo (FN)[14]
  • Sid-Ahmed Rouidi (adhérent de l'UMP ne bénéficiant pas de l'investiture du parti)[24], ancien conseiller municipal délégué à la jeunesse de Châteaudun[25]
  • En ballottage au 2d tour | Jean-Yves Panais (UMP), maire de Lanneray, soutenu par la majorité départementale[26]
  • ÉLU au 2d tour | Serge Fauve (PS), sortant, maire de Marboué[22]
  • Dominique Garcia (PCF), soutenu par le Front de gauche[19], ancienne conseillère municipale de Châteaudun[27]
  • Bertrand Arbogast (EELV)[28], ancien conseiller municipal de Dancé[29]

Liens externes - résultats sur le site du conseil général d'Eure-et-Loir :
1er tour
2d tour

Canton de Châteauneuf-en-Thymerais

Liens externes - résultats sur le site du conseil général d'Eure-et-Loir :
1er tour
2d tour

Canton de Dreux-Sud

Liens externes - résultats sur le site du conseil général d'Eure-et-Loir :
1er tour
2d tour

Canton d'Illiers-Combray

Liens externes - résultats sur le site du conseil général d'Eure-et-Loir :
1er tour
2d tour

Canton de Janville

N.B. : Martial Chevallier (UMP), conseiller général sortant, ne se représente pas.

Liens externes - résultats sur le site du conseil général d'Eure-et-Loir :
1er tour
2d tour

Canton de La Ferté-Vidame

Lien externe : résultats sur le site du conseil général d'Eure-et-Loir

Canton de Maintenon

Liens externes - résultats sur le site du conseil général d'Eure-et-Loir :
1er tour
2d tour

Canton de Mainvilliers

Liens externes - résultats sur le site du conseil général d'Eure-et-Loir :
1er tour
2d tour

Canton de Nogent-le-Rotrou

Liens externes - résultats sur le site du conseil général d'Eure-et-Loir :
1er tour
2d tour

Canton d'Orgères-en-Beauce

Lien externe : résultats sur le site du conseil général d'Eure-et-Loir

Canton de Thiron-Gardais

Lien externe : résultats sur le site du conseil général d'Eure-et-Loir

Notes et références

  1. Conseil des ministres du 6 octobre 2010
  2. http://www.jean-luc-melenchon.fr/2011/03/18/alerte/
  3. http://pg28.lepartidegauche.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=664:cantonales-la-realite-si-elle-fait-mal-nest-pas-sans-espoir&catid=42:actualite&Itemid=90
  4. MoDem 28 « Communiqué de Michel Lefrançois »
  5. Site internet de l'Echo républicain « Dès hier soir, sans ambiguïté, Sid-Ahmed Rouidi a appelé ses électeurs à reporter leurs suffrages sur Jean-Yves Panais. »
  6. Site internet de L'Echo républicain « (...) la candidate frontiste appelle à ne pas voter pour Christelle Minard, dénonçant des "manipulations électorales malhonnêtes" (...) »
  7. Site internet de L'Echo républicain « Pas question pour Mohamed Tabit d'appeler à un front républicain quelconque pour faire barrage au Front national. "Les électeurs ont le choix entre le feu du Front national et les cendres molles de Daniel Frard. À eux de choisir en conscience. Il faut aller voter, c'est un devoir républicain, mais de toute façon, je ne suis pas propriétaire des voix des électeurs." »
  8. http://www.lechorepublicain.fr/images/photos/elections/article-pourquoi-la-droite-locale-se-distingue.JPG Article publié sur le site internet de L'Écho républicain « Pourquoi la droite locale se distingue »
  9. a b c d e f g h et i [1] Site de Radio Intensité
  10. Site Gael2011.fr
  11. a b c d e f g h i j k l et m [2] Site de Radio Intensité
  12. a b c d e et f [3] Site de Radio Intensité
  13. Site de l'Écho républicain
  14. [4] Site de Radio Intensité
  15. Site Gael2011.fr
  16. a b et c [5] Site de Radio Intensité
  17. [6] Site de Radio Intensité
  18. Site Gael2011.fr
  19. a b c d e f g h et i Site de la fédération départementale du Parti socialiste
  20. Site de l'Écho républicain
  21. [7] Site de Radio Intensité
  22. Site de l'Écho républicain
  23. Site Gael2011.fr
  24. Site de l'Écho républicain
  25. [8] Site de Radio Intensité
  26. Site de l'Écho républicain
  27. Site de l'Écho républicain
  28. Site de l'Écho républicain
  29. Site Gael2011.fr
  30. Site Gael2011.fr
  31. Site de l'Écho républicain
  32. Site Gael2011.fr
  33. Blog de Michel Lefrançois
  34. Libération
  35. Site de l'Écho républicain
  36. Site Gael2011.fr
  37. Site de Radio Intensité
  38. [9] Site de Radio Intensité
  39. Site de l'Écho républicain
  40. Site de l'Écho républicain
  41. Site Gael2011.fr
  42. Site Gael2011.fr
  43. [10] Site de Radio Intensité
  44. L'Écho républicain - 26 octobre 2010 « Cantonales 2011 : Georges Lemoine candidat à Mainvilliers. Le Parti ouvrier indépendant annonce qu’il se lance dans la bataille des élections cantonales. Et surprise, c’est Georges Lemoine, l’ancien maire socialiste de Chartres, qui portera ses couleurs à Mainvilliers. »
  45. [11] Site de Radio Intensité
  46. Site de l'Écho républicain
  47. Site Gael2011.fr
  48. Site Gael2011.fr
  49. de l'Écho républicain
  50. Site Gael2011.fr
  51. Site Gael2011.fr
  52. Site de l'Écho républicain
  53. a et b [12] Site de Radio Intensité

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes