Élection sénatoriale partielle de 2015 dans le Gers

Une élection sénatoriale partielle a lieu dans le Gers le dimanche [1]. Elle a pour but d'élire l'un des deux sénateurs représentant le département au Sénat à la suite de la démission d'office de Aymeri de Montesquiou et de sa déclaration d'inégilibilté d'un an par le Conseil constitutionnel le 11 juin 2015[2].

Contexte départemental

Rappel des résultats des élections sénatoriales de 2014

Les élections sénatoriales de 2014 dans le Gers avaient vu l'élection de Franck Montaugé et Aymeri de Montesquiou à l'issue du second tour.

Résultats des élections de 2014[3]
Candidat et parti politique Premier tour Second tour
Voix % Voix %
Franck Montaugé PS 311 40,76 362 48,14
Aymeri de Montesquiou UDI 279 36,57 319 42,42
Alain Duffourg UDI 258 33,81 271 36,04
Raymond Vall PRG 252 33,03 272 36,17
Gérard Bezerra UMP 68 8,91
Romain Duport SE 63 8,26 37 4,92
Maryse Dellac PCF 47 6,16
Bruno Gabriel PCF 38 4,98
Michel Sanroma DVG 30 3,93
Jean-Luc Yelma FN 11 1,44 8 1,06
Bruno Dienot DLR 5 0,66 3 0,40
Jean Martowicz DVD 2 0,26
Inscrits 778 100,00 778 100,00
Abstentions 7 0,90 9 1,16
Votants 771 99,10 769 98,84
Blancs 8 1,04 17 2,21
Nuls 0 0,00 0 0,00
Exprimés 763 98,96 752 97,79

Collège électoral

Pour cette élection sénatoriale partielle, le nombre des grands électeurs est de 780[4]. Il était de 778 au scrutin de septembre 2014. En effet, le nombre des conseillers départementaux est passé de 31 à 34 et un seul sénateur est en fonction.

Composition du collège électoral
Délégués des communes
Conseillers municipaux Délégués / commune Communes concernées Délégués % collège électoral
Délégués des communes de moins de 9 000 habitants[N 1]
- communes de < 100 habitants 7 1 94 94 12,05%
- communes de < 500 habitants 11 1 301 301 38,59%
- communes de < 1500 habitants 15 3 50 150 19,23%
- communes de < 2 500 habitants 19 5 8 40 5,13%
- communes de < 3 500 habitants 23 7 1 7 0,90%
- communes de < 5 000 habitants 27 15 3 45 5,77%
- communes de < 9 000 habitants 29 15 3 45 5,77%
Délégués des communes de 9 000 à 29 999 habitants[N 2]
- communes de < 10 000 habitants 29 29 0 0 0,00%
- communes de < 20 000 habitants 33 33 0 0 0,00%
- communes de < 30 000 habitants 35 35 1 35 4,49%
Délégués des communes bénéficiant des dispositions particulières pour les communes fusionnées[N 3]
Seissan, Vic-Fezensac 2 20 2,56%
Délégués des communes 737 94,49%
Conseillers départementaux 34 4,36%
Conseillers régionaux 6 0,77%
Députés 2 0,26%
Sénateurs 1 0,13%
Total 780 100,00%

Les candidats et leurs suppléants

Liste des candidats et de leurs remplaçants enregistrés pour le premier tour de l'élection[5] :

Candidats titulaires (T) et suppléants (S)
T/S Candidats Parti Principale fonction
T Maryse Dellac[6] PCF
S Bruno Gabriel[6] PCF
T Bruno Diénot[7] DLF
S Patricia Daubas[7] DLF
T Alain Duffourg[8] DVD
S Valérie Manissol[8] DVD
T Romain Duport[6] SE
S Sarah Despeaux SE
T Robert Frairet[6] DVD
S Marie-Martine Dalla-Barba DVD
T Raymond Giani[9] SE
S Valérie Duque Diaz SE
T Karine Mouton[10] UDI
S Christophe Terrain[10] UDI
T Raymond Vall[11] PRG
S Thérèse Bourgès PRG
T Jean-Luc Yelma[6] FN
S Jacqueline Cornon FN

Résultat du scrutin

Résultat de l'élection partielle de 2015
Candidat et parti politique Premier tour[12] Second tour[13]
Voix % Voix %
Raymond Vall PRG 256 34,45 366 49,46
Alain Duffourg DVD 205 27,59 342 46,22
Karine Mouton UDI 125 16,82
Maryse Dellac PCF 53 7,13
Robert Frairet DVD 45 6,06
Romain Duport SE 43 5,79 25 3,38
Raymon Giani SE 7 0,94
Jean-Luc Yelma FN 6 0,81 7 0,95
Bruno Diénot DLF 3 0,40
Inscrits 780 100,00 780 100,00
Abstentions 11 1,41 5 0,64
Votants 769 98,59 775 99,36
Blancs 16 2,08 25 3,23
Nuls 10 1,30 10 1,29
Exprimés 743 96,62 740 95,48

Notes et références

Notes

  1. Dans les communes de moins de 9 000 le conseil municipal élit en son sein des délégués dont le nombre dépend de la taille de la commune.
  2. Dans les communes de 9 000 à 29 999 habitants, tous les conseillers municipaux sont délégués. Il n'y a pas de délégués supplémentaires
  3. « Dans le cas où le conseil municipal est constitué par application des articles L. 2113-6 et L. 2113-7 du code général des collectivités territoriales relatif aux fusions de communes dans leur rédaction antérieure à la loi n° 2010-1563 du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales, le nombre de délégués est égal à celui auquel les anciennes communes auraient eu droit avant la fusion. » (Code électoral, article L284)

Références

  1. Décret no 2015-685 du 18 juin 2015 portant convocation des électeurs sénatoriaux pour l'élection d'un sénateur dans chacun des départements du Cantal et du Gers
  2. Conseil constitutionnel, « Décision no 2015-4934 SEN du 11 juin 2015 », (consulté le 11 juin 2015).
  3. Résultats officiels sur le site du ministère de l'Intérieur.
  4. Tableau des électeurs sénatoriaux du Gers arrêté le 2 juillet 2015
  5. Préfecture du Gers, « Arrêté fixant la liste des candidats au 1er tour », (consulté le 25 août 2015).
  6. a b c d et e La Dépêche, « Sénatoriale partielle : neuf candidats en lice », (consulté le 25 août 2015).
  7. a et b La Dépêche, « B.Diénot candidat au Sénat », (consulté le 21 août 2015).
  8. a et b La Dépêche, « Alain Duffourg : «Je continue» », (consulté le 1er août 2015).
  9. La Dépêche, « Candidat au Sénat pour ses débuts », (consulté le 21 août 2015).
  10. a et b La Dépêche, « Un ticket Mouton-Terrain », (consulté le 1er août 2015).
  11. La Dépêche, « Sylvia Pinel à Fleurance : «Je viens soutenir un ami» », (consulté le 1er août 2015).
  12. Préfecture du Gers], « Résultat de l'élection sénatoriale partielle - 1er tour », (consulté le 6 septembre 2015).
  13. Préfecture du Gers], « Résultat de l'élection sénatoriale partielle - 2ème tour », (consulté le 6 septembre 2015).

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Préfecture du Gers
  • Conseil constitutionnel
  • Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques