Élection présidentielle malienne de 2018

Élection présidentielle malienne de 2018
Président de la République du Mali
(1er tour)
(2e tour)
Type d’élection Présidentielle
Corps électoral et résultats
Inscrits 8 000 462
Votants au 1er tour 3 416 218
42,70 %  −6,3
Votes exprimés au 1er tour 3 192 149
Votes blancs et nuls au 1er tour 224 069
Votants au 2d tour 2 763 339
34,54 %  −11,2
Votes exprimés au 2d tour 2 677 803
Votes blancs et nuls au 2d tour 85 538
Ibrahim Boubacar Keïta par Claude Truong-Ngoc décembre 2013 (cropped).jpg Ibrahim Boubacar Keïta – RPM
Voix au 1er tour 1 331 132
41,70 %
 +1,9
Voix au 2e tour 1 798 632
67,17 %
Soumaïla Cissé 2013 Portrait.jpg Soumaïla Cissé – URD
Voix au 1er tour 567 679
17,78 %
 −1,9
Voix au 2e tour 879 235
32,83 %
AliouDiallo (cropped).jpg Aliou Diallo – ADP
Voix au 1er tour 256 404
8,03 %
Cheick Modibo Diarra.jpg Modibo Diarra – RPDM
Voix au 1er tour 236 025
7,39 %
 +5,3
Président de la République du Mali
Sortant Élu
Ibrahim Boubacar Keïta
RPM
Ibrahim Boubacar Keïta
RPM

Une élection présidentielle se tient au Mali les et afin d'élire le président de la République. Le président sortant, Ibrahim Boubacar Keïta, et le chef de l'opposition, Soumaïla Cissé, donnés favoris, se qualifient pour le ballotage. Boubacar Keïta est réélu avec 67,2 % des voix à l'issue d’un second tour contesté par l’opposition et dans un contexte de forte abstention s’élevant à deux tiers des inscrits.

Mode de scrutin

Le président malien est élu pour cinq ans au scrutin uninominal majoritaire à deux tours.

Candidats

Le , le président sortant Ibrahim Boubacar Keïta annonce sa candidature pour un deuxième mandat[1].

Le 4 juillet, la Cour constitutionnelle proclame la liste définitive de 24 candidats à la présidentielle[2], dont de manière non exhaustive[3] :

Analyse

Au premier tour organisé le 29 juillet 2018, le président sortant Ibrahim Boubacar Keïta arrive en tête avec 41,42 % des voix, contre 17,80 % pour le chef de file de l’opposition Soumaïla Cissé, selon les résultats communiqués le 3 août suivant[5]. Les deux candidats étaient donnés favoris[6]. Ils s'opposent lors d'un second tour le dimanche 12 août. C'est la première fois qu'un président sortant se retrouve en ballotage pour un second tour dans l'histoire du Mali[5].

Résultats

Les résultats provisoires du premier tour ont été annoncés à l'ORTM le 2 août 2018 à 21 h. Les mêmes résultats sont ensuite publiés sur le site web du ministère de l'Administration Territoriale et de la Décentralisation. Le total cumulé des résultats des candidats y est inférieur de 19 040 voix au total de suffrages exprimés[7],[8]. Les résultats définitifs du premier tour sont publiés par la Cour constitutionnelle le 8 août 2018 et ceux du second tour le 17 août.

Résultats provisoires de l'élection présidentielle malienne de 2018
Candidats Partis Premier tour[9] Second tour[10]
Votes % Votes %
Ibrahim Boubacar Keïta RPM 1 331 132 41,70 1 798 632 67,17
Soumaïla Cissé URD 567 679 17,78 879 235 32,83
Aliou Diallo ADP 256 404 8,03
Modibo Diarra RPDM 236 025 7,39
Housseini Guindo PUR 124 506 3,90
Oumar Mariko Sadi 74 300 2,33
Modibo Kone MMK 72 941 2,29
Choguel Maïga MPR 69 970 2,16
Harouna Sankaré MUM 67 406 1,80
Mamadou Sidibé PRVM 54 274 1,70
Modibo Sidibé FARE 45 453 1,42
Kalifa Sanogo Adéma-PASJ 38 892 1,22
Mamadou Diarra Indépendant 36 124 1,13
Modibo Kadjoke APM-Maliko 30 479 0,95
Moussa Sinko Coulibaly Indépendant 30 232 0,95
Adama Kané Indépendant 26 084 0,82
Daba Diawara PIDS 22 991 0,72
Mountaga Tall CNID 20 312 0,64
Dramane Dembélé Adéma 18 737 0,59
Mohamed Aly Bathily Indépendant 17 712 0,55
Hamadoun Touré Alliance Kayira 17 087 0,54
Niankoro Yeah Samaké PACP 16 632 0,52
Mamadou Traoré Indépendant 15 502 0,49
Djeneba N'diaye FEMME 12 275 0,38
Votes valides 3 192 149 93,44 2 677 803 96,90
Votes blancs et nuls 224 069 6,56 85 536 3,10
Total 3 416 218 100 2 763 339 100
Abstention 4 584 244 57,30 5 237 123 65,46
Inscrits / participation 8 000 462 42,70 8 000 462 34,54
I.B.
Keïta
(67,17 %)
Soumaïla
Cissé
(32,83 %)
Majorité absolue

Contestations

Le 6 août, 18 candidats, dont Soumaïla Cissé, donnent une conférence de presse commune pour dénoncer des fraudes massives et ce qu'ils appellent un « coup d'État électoral »[11]. La veille, Cissé avait déposé des recours contre de supposées irrégularités[12].

Le 18 août, l'opposition menée par Soumaïla Cissé organise une manifestation à Bamako afin de contester les résultats annoncés[13].

Notes et références

  1. « Au Mali, Ibrahim Boubacar Keïta se lance dans la course à sa réélection », sur Le Monde.fr (consulté le 29 mai 2018)
  2. Mali : la candidature de Cheick Modibo Diarra validée par la Cour constitutionnelle
  3. liste
  4. Fousseni Togola, « Cheick Modibo Diarra à propos de sa candidature de 2018 : « Nous avons des idées et nous pensons qu’elles peuvent sortir le pays de l’impasse » », Mali Actu,‎ (lire en ligne)
  5. a et b « Présidentielle au Mali : second tour entre le sortant et le chef de l’opposition », sur Le Monde.fr (consulté le 3 août 2018)
  6. A Bamako, les deux principaux candidats à la présidentielle malienne mobilisent les foules
  7. « RESULTATS: 1ER TOUR DE L'ELECTION PRESIDENTIELLE 2018 »
  8. « Au Mali, Ibrahim Boubacar Keïta en position de force pour le second tour », sur lemonde.fr, (consulté le 3 août 2018)
  9. Résultats définitifs du premier tour Cour constitutionnelle
  10. RESULTAT PRESIDENTIELLE 2018-TOUR 2 Ministère de l'administration territoriale et de la décentralisation
  11. RFI, « Présidentielle au Mali: l'opposition dénonce un «coup d'Etat électoral» », RFI Afrique,‎ (lire en ligne)
  12. « Mali - Élection présidentielle : l'opposition dépose des recours », sur Le Point Afrique (consulté le 5 août 2018)
  13. « Mali : l'opposition met la pression », Le Point Afrique,‎ (lire en ligne)