Élection présidentielle française de 1887

Élection présidentielle française de 1887

Élection présidentielle française de 1887
Président de la République française
Corps électoral et résultats
Votants au 1er tour 849
99,65 %  +1,9
Votants au 2d tour 827
98,22 %
Sadi Carnot - Théobald Chartran.jpg Sadi Carnot – Républicain opportuniste
Voix au 1er tour 303
35,69 %
Voix au 2e tour 616
74,49 %
Félix Gustave Saussier 1899.jpg Félix Gustave Saussier – Conservateur
Voix au 1er tour 148
17,43 %
Voix au 2e tour 188
22,73 %
Julesferry.jpg Jules Ferry – Républicain opportuniste
Voix au 1er tour 212
24,97 %
Voix au 2e tour 11
1,33 %
Freycinet2.jpg Charles de Freycinet – Républicain opportuniste
Voix au 1er tour 76
8,95 %
 +6,5
Voix au 2e tour 5
0,60 %
Félix Antoine Appert.jpg Félix Antoine Appert – Républicain opportuniste
Voix au 1er tour 72
8,48 %
Voix au 2e tour 5
0,60 %
Henri Brisson.jpg Henri Brisson – Union républicaine
Voix au 1er tour 26
3,06 %
 −8,8
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Charles Floquet – Union républicaine
Voix au 1er tour 5
0,59 %
Voix au 2e tour 1
0,12 %
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Anatole de la Forge – Sans étiquette
Voix au 1er tour 2
0,24 %
 −1,5
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Félix Pyat – Sans étiquette
Voix au 1er tour 2
0,24 %
Voix au 2e tour 1
0,12 %
Louis Pasteur.jpg Louis Pasteur – Sans étiquette
Voix au 1er tour 2
0,24 %
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Eugène Spuller – Union républicaine
Voix au 1er tour 1
0,12 %
Président
Sortant Élu
Jules Grévy
Républicain opportuniste
Sadi Carnot
Républicain opportuniste

L’élection présidentielle française de 1887 s’est déroulée le . Elle avait pour but de pourvoir la succession de Jules Grévy, démissionnaire. Elle vit la victoire de l'ancien ministre des Finances Sadi Carnot au second tour de scrutin.

Résultats

L'ancien président du Conseil Jules Ferry, discrédité par l'Affaire du Tonkin espère décrocher la présidence de la République pour obtenir à nouveau la confiance de l'opinion publique. Mais sa politique coloniale désastreuse lui a aliéné la haine des radicaux et des monarchistes. De plus, le Conseil municipal de Paris installe « en plein Hôtel de Ville un bureau révolutionnaire décidé à proclamer la Commune si M. Jules Ferry est élu président de la République. »

Les conservateurs et ralliés s'entendent pour soutenir le général Félix Gustave Saussier alors que la gauche se divise entre Ferry et l'ancien ministre des Finances Sadi Carnot.

Lors du premier tour, Carnot se détache assez nettement des autres candidats, sans obtenir pour autant la majorité absolue des suffrages tandis que Ferry peine à le suivre, talonné de plus par le général Saussier. Au second tour, Ferry se retire de la course au profit de Carnot, qui double son score du premier tour en faisant le plein des voix à gauche, tandis que le général Saussier améliore quelque peu le sien.

Candidat Premier tour % Second tour %
Sadi Carnot

Républicain opportuniste

303 35,69 % 616 74,49 %
Félix Gustave Saussier

Conservateur

148 17,43 % 188 22,73 %
Jules Ferry

Républicain opportuniste

212 24,97 % 11 1,33 %
Charles de Freycinet

Républicain opportuniste

76 8,95 % 5 0,60 %
Félix Antoine Appert

Républicain opportuniste

72 8,48 % 5 0,60 %
Henri Brisson

Union républicaine

26 3,06 %
Charles Floquet

Union républicaine

5 0,59 % 1 0,12 %
Anatole de la Forge

Sans étiquette

2 0,24%
Félix Pyat

Sans étiquette

2 0,24% 1 0,12%
Louis Pasteur

Sans étiquette

2 0,24%
Eugène Spuller

Union républicaine

1 0,12%

Notes et références