Élection présidentielle française de 1885

Élection présidentielle française de 1885

Élection présidentielle française de 1885
Président de la République française
Corps électoral et résultats
Inscrits 589
Votants 576
97,79 %  +3,8
Bonnat Portrait of Jules Grevy.jpg Jules Grévy – Républicain opportuniste
Voix 457
79,34 %
 −4,7
Henri Brisson.jpg Henri Brisson – Union républicaine
Voix 68
11,81 %
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Sans étiquette
Voix 27
4,69 %
Freycinet2.jpg Charles de Freycinet – Républicain opportuniste
Voix 14
2,43 %
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Anatole de la Forge – Sans étiquette
Voix 10
1,74 %
Président
Sortant Élu
Jules Grévy
Républicain opportuniste
Jules Grévy
Républicain opportuniste

L'Élection présidentielle française de 1885 s'est déroulée le . Elle avait pour but de pourvoir la succession de Jules Grévy ou le renouvellement de son septennat. Il est facilement réélu.

Premier mandat présidentiel de Jules Grévy

En sept ans, Jules Grévy a dû nommer neuf présidents du Conseil des ministres. Sa première décision fut de renoncer au droit de dissolution. En 1880, il fait réviser la Constitution qui introduit la Marseillaise comme hymne national et rend à la France son drapeau bleu, blanc, rouge. Il se montre par ailleurs favorable à l'instruction publique des filles et garçons et a salué avec enthousiasme les lois de Jules Ferry en 1881-1882. En 1885, il préside la cérémonie funèbre de Victor Hugo quand celui-ci fut transporté au Panthéon.

C'est donc un bilan mitigé.

Candidats

Mis à part Jules Grévy qui a d'ailleurs hésité à présenter sa candidature en raison de son âge, il y avait Henri Brisson, le président du Conseil et l'ancien président du Conseil à deux reprises, Charles de Freycinet. Jules Grévy, président sortant, partait favori sur les trois candidats.

Résultats

Candidat Premier tour %
Jules Grévy

Républicain opportuniste

457 79,34%
Henri Brisson

Union républicaine

68 11,81%
Divers

Sans étiquette

27 4,69%
Charles de Freycinet

Républicain opportuniste

14 2,43%
Anatole de la Forge

Sans étiquette

10 1,74%

Henri Brisson démissionna dès le lendemain de l'élection présidentielle. Charles de Freycinet lui succéda le 7 janvier 1886.

Jules Grévy entra officiellement dans son second mandat le 30 janvier 1886.