Élection présidentielle costaricienne de 2014

Élection présidentielle costaricienne de 2014
Président et Vice-Président pour la période 2014-2018
Corps électoral et résultats
Population 4 636 348
Inscrits 3 051 386
Votants au 1er tour 1 602 524
68,25 %
Votes exprimés au 1er tour 1 570 896
Votants au 2d tour 2 099 219
Votes exprimés au 2d tour 2 055 472
Luis Guillermo Solís, Costa Rica 03.JPG Luis Guillermo Solís – Parti d'action citoyenne
Voix au 1er tour 484 465
30,84 %
Voix au 2e tour 1 276 287
77,81 %
Antonio Álvarez asume Jefatura de campaña presidencial de Johnny Araya en setiembre de 2012 cropped.jpg Johnny Araya Monge – Parti Libération Nationale
Voix au 1er tour 465 656
29,64 %
Voix au 2e tour 362 572
22,19 %
Frente Amplio (Costa Rica) - Asamblea Provincial en Quesada 24 cropped.png José María Villalta – Front large
Voix au 1er tour 269 223
17,14 %
Otto Guevara.jpg Otto Guevara – Mouvement libertarien
Voix au 1er tour 176 194
17,14 %
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Rodolfo Piza Rocafort  – Parti unité sociale-chrétienne
Voix au 1er tour 94 463
6,01 %
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
José Miguel Corrales Bolaños  – Partido Patria Nueva 
Voix au 1er tour 23 591
1,5 %
Président du Costa Rica
Sortant Élu
Laura Chinchilla
PLN
Luis Guillermo Solís
Tribunal Supremo de Elecciones

L'élection présidentielle costaricienne de 2014 se tient le , le même jour que les élections législatives, et le pour le second tour. Sur une population de 4 636 348, les inscrits sont 3 051 386[1].

Au second tour, Luis Guillermo Solís est élu avec 77 % des voix.

Élection présidentielle costaricienne de 2014

Sommaire

Contexte

La droite est au pouvoir depuis 2006 avec le Parti Libération Nationale (PLN) et précédemment avec le Parti unité sociale-chrétienne (PUSC) ou les autres partis de droite depuis plus de cinquante ans[2].

Candidats

Le président est élu avec ses deux vice-présidents à la tête de l'État.

Parti Candidat à la présidentielle Candidats à la vice-présidence
Parti pour l'accessibilité sans exclusion  (PASE) Óscar Andrés López Arias Zulema Villalta Bolaños[3] et Marvin Alberto Marín Zúñiga
Parti d'action citoyenne (PAC)- Alliance patriotique  (AP) Luis Guillermo Solís Helio Fallas Venegas et Ana Helena Chacón Echeverría[4]
Parti pour le progrès national  (PAN) José Manuel Echandi Meza Carmen Lidia Pérez Ramírez et Gabriel Zamora Márquez
Front large (FA) José María Villalta Dagmar Facio Fernández et Walter Antillón Montealegre[5],[6]
Parti de l'intégration nationale (PIN) Walter Muñoz Céspedes Vivian González Trejos et Rodrigo Arguedas Cortés
Parti Libération Nationale (PLN) Johnny Araya Monge Jorge Pattoni Sáenz et Silvia Lara Povedano
Mouvement libertarien (ML) Otto Guevara Thelmo Vargas Madrigal et Abril Gordienko López[7]
Parti nouvelle génération  (PNG) Sergio Mena Díaz Luz Mary Alpízar Loaiza et Carlos Moreno Bustos
Parti nouvelle partrie  (PPN) José Miguel Corrales Bolaños Lisbeth Quesada Tristán et Óscar Aguilar Bulgarelli[8]
Rénovation cota-ricienne (PRC) Justo Orozco Álvarez Ana Dinorah Rodríguez Rojas et Rafael Ángel Matamoros Mesén[9],[10]
Restauration nationale  (RN) Carlos Luis Avendaño Calvo Rose Mary Zúñiga Ramírez et Pablo Josué Chaves Illanes
Parti des travailleurs  (PT) Héctor Monestel Herrera Jessica Barquero Barrantes et Greivis González López[11]
Parti unité sociale-chrétienne (PUSC) Rodolfo Piza Rocafort Carlos Araya Guillén et Patricia Vega Herrera[12]

Résultats

Luis Guillermo Solís, candidat du centre-gauche, s'est imposé sans surprise au second tour de l'élection, son adversaire ayant renoncé à mener campagne un mois auparavant. Après le dépouillement de près de 78 % des voix, le représentant d'Action citoyenne était crédité des 77,69 % des suffrages, a annoncé la commission.

Notes et Références

  1. (es) « Environ 9 000 Costa-ricains sont inscrits pour voter à l'étranger », sur La Nación, (consulté le 2 février 2014)
  2. « Costa Rica: l'hégémonie de la droite en péril à la présidentielle », sur Courrier international, (consulté le 2 février 2014)
  3. (es) Alexánder Rivera González, « Óscar López oficializa doble candidatura en el PASE: presidente o si no diputado », sur Monumental, 28 juillet de 2013
  4. (es) Manuel Sancho, « Luis Guillermo Solís propone a Ana Helena Chacón y Helio Fallas como candidatos a Vicepresidentes », sur crhoy.com,
  5. (es) Melissa Gómez Arce, « Dagmar Facio y Walter Antillón completan fórmula de José María Villalta en Frente Amplio », sur ElPaís.cr,
  6. (es) Aarón Sequeira, « José María Villalta anuncia a jurista Walter Antillón como candidato a vicepresidente », sur La Nación,
  7. (es) Luis Jiménez, « PAC y Libertarios ya tienen sus vicepresidentes para elecciones presidenciales », sur Teletica,
  8. (es) Gerardo Ruiz Ramón, « Corrales elige como sus vicepresidentes a exdefensora de los habitantes y a exdiputado », sur La Nación,
  9. (es) Aarón Sequeira, « Justo Orozco será candidato presidencial de Renovación Costarricense », sur La Nación,
  10. (es) Johnny López, « Justo Orozco será candidato presidencial por el Partido Renovación Costarricens », sur Teletica,
  11. (es) Esteban Oviedo, « Héctor Monestel se lanza para diputado por Alajuela », sur La Nación,
  12. (es) Alexánder Rivera, « PUSC elige a Rodolfo Piza como candidato presidencial tras renuncia de Hernández », sur Monumental,