Élection présidentielle biélorusse de 2015

Élection présidentielle biélorusse de 2015
Alex Lukashenko.jpeg Alexandre Loukachenko – Sans étiquette
Voix 5 095 156
84,09 %
Татьяна Короткевич.jpg Tatiana Korotkevitch – Assemblée sociale-démocrate biélorusse
Voix 269 542
4,45 %
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Siarhieï Haïdoukievitch – Parti libéral-démocrate
Voix 202 325
3,34 %
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Mikalaï Oulakhovitch – Parti patriote biélorusse 
Voix 101 990
1,68 %
Président de la République
Sortant Élu
Alexandre Loukachenko Alexandre Loukachenko
www.rec.gov.by

L'élection présidentielle biélorusse de 2015 se tient le pour élire le président de la République de Biélorussie. Alexandre Loukachenko est réélu pour un cinquième mandat avec plus de 80 % des voix dès le premier tour[1].

Système électoral

Contexte

L'élection présidentielle biélorusse de 2010, qui avaient vu la réélection, sans surprise, de Loukachenko, avait été marquée par des arrestations, en particulier des candidats à l'élection[2]. Des sanctions (interdiction de visa et gel des avoirs) avaient été prises contre le président et 150 membres de son entourage, qui s'était alors tourné vers la Russie, se posant comme un allié du président Vladimir Poutine, adhérant ainsi à son Union économique eurasiatique. La guerre ukrainienne et les difficultés de l'économie russe ont néanmoins amené Loukachenko à revenir vers l'Europe occidentale en envoyant des signaux, comme la libération de six opposants politique en août 2015, l'accueil des négociations entre l'Ukraine et les séparatistes pro-russes et la fin du projet d'une base militaire russe sur le sol biélorusse.

L'objectif pour Loukachenko est de présenter le scrutin présidentiel de 2015 sans heurts afin que l'Union européenne suspende ses sanctions et que le FMI contracte un prêt de 3,5 milliards d'euros au pays. Vitaly Busko, président du comité des affaires étrangères au Parlement déclare à ce sujet : « Il faut que les investisseurs arrivent en confiance et qu'il y ait une intégration profonde avec l'UE », bien que cette dernière reste vigilante sur la sincérité du président. Parmi les candidats d'opposition figure une femme, Tatiana Korotkevitch, alors que les plus radicaux ont été empêchés de se présenter ; celle-ci déclare dénonce le faible temps de parole qui lui est accordé dans les médias[3].

Sondages

Date Agence Loukachenko Karatkievitch Statkievitch Niakliaiew Liabiedzka Haïdoukievitch Kaliakin Oulahovitch
31 mars 2015 НИСЭПИ 34,2 % 4,5 % 7,6 % 2,9 % 1,1 % 1,6 %
1er juillet 2015 НИСЭПИ 38,6 % 1,1 % 5 % 4,7 % 4,2 % 3,9 % 3,1 %
30 septembre 2015 НИСЭПИ 47 % 17,9 % 11,4% 3,6%

Contestation et répression

Amnesty International rapporte que les élections ont été marquées par des actes de harcèlement et de représailles à l'encontre des opposants politiques[4].

Discours officiels des candidats

  • 1er discours de Tatsiana Karatkievitch
  • 2e discours de Tatsiana Karatkievitch
  • 1er discours de Siarhieï Haïdoukievitch
  • 2e discours de Siarhieï Haïdoukievitch
  • 1er discours de Mikalaï Oulakhovitch
  • 2e discours de Mikalaï Oulakhovitch

Notes et références

  1. Bélarus : Loukashenko réélu avec plus de 80% des voix, sur euronews, 11 octobre 2015.
  2. « ODIHR publishes final report on Belarus presidential election », sur osce.org (consulté le 31 mai 2015)
  3. Pierre Avril, « Loukachenko, un cinquième mandat pour amadouer l'UE », Le Figaro, samedi 10 / dimanche 11 septembre 2015, page 9.
  4. Bélarus 2015/2016