Élection présidentielle arménienne de 2018

Élection présidentielle arménienne de 2018
Président de l'Arménie
Armen Sargsyan, November 2008 cropped.jpg Armen Sarkissian – Indépendant
Soutenu par HHK, FRA et PAP
Voix 90
90 %
Président de la République d'Arménie
Sortant Élu
Serge Sargsian
HHK
Armen Sarkissian
Ind.

L'élection présidentielle arménienne de 2018 a lieu le en Arménie afin d'élire au scrutin indirect le président de la République d'Arménie pour les sept prochaines années. Le président en exercice Serge Sargsian, dont le second mandat s'achève le 9 avril, n'est pas candidat à sa réélection, la constitution lui interdisant un nouveau mandat[1]. Armen Sarkissian[N 1] se présente sans opposition et est élu dés le premier tour avec 90 voix sur 101[2].

Contexte

À la suite d'un changement de constitution il y a trois ans, cette élection présidentielle est la première à avoir lieu au scrutin indirect par les membres de l'Assemblée nationale. L'Arménie est en effet devenue une république parlementaire lorsque la population a choisi d'abandonner le système semi-présidentiel lors du référendum constitutionnel de 2015.

Au sein des institutions mises en place par cette réforme de la constitution, le président arménien devient essentiellement cérémoniel et indépendant des différent partis politiques. Son mandat est de sept ans, non renouvelable, au lieu de cinq renouvelables une fois auparavant. Le compteur ayant été remis a zéro par la modification de la constitution, le président en exercice Serge Sargsian, du Parti républicain d'Arménie, peut tenter un troisième mandat mais celui-ci annonce qu'il ne désire pas se représenter[3],[1], alors que l'opposition rejette elle aussi cette possibilité[4], la nouvelle constitution ayant ôté la majorité des pouvoirs du poste qu'il occupait.

Mode de scrutin

Est élu président de la République d'Arménie pour un mandat de sept ans non renouvelable (article 124 de la constitution[5]) le candidat recueillant les voix de plus de deux tiers du total des membres de l'Assemblée nationale (art. 125[5]). À défaut, un second tour est organisé avec un quorum de voix abaissé aux trois-cinquièmes. Si personne n'a été élu au second tour, un troisième a lieu entre les deux candidats arrivés en tête au second, et le candidat ayant réuni le plus de voix est élu[5].

Candidatures

Pour se présenter, les candidats doivent être âgé d'au moins quarante ans, parler couramment arménien, disposer de leurs droits civiques, ne pas avoir eu d'autre citoyenneté que celle arménienne au cours des six années précédentes et avoir résidé dans le pays depuis la même durée[6]

Enfin et surtout, les candidats à la présidence doivent recueillir le soutien à leur nomination d'au moins un quart des députés de l'Assemblée nationale (art. 125[5]), soit en 2018 vingt-sept députés.

Candidats

Suite aux élections législatives arméniennes de 2017 l'assemblée nationale est composée de quatre partis, le Parti républicain d'Arménie, la Fédération révolutionnaire arménienne, Arménie prospère et l'Alliance pour le départ, les deux premiers formant une coalition gouvernementale. Le président sortant Serge Sargsian propose de nommer Armen Sarkissian en tant que candidat présidentiel du parti républicain le 19 janvier, et celui-ci accepte le 16 février suivant. Indépendant, ambassadeur d'Arménie au Royaume-Uni de 1991 à 1995 et depuis septembre 2013, il avait été Premier ministre d'Arménie de au [7]. Sept jours plus tard, la coalition le nomme officiellement pour candidat. Le lendemain, Arménie prospère annonce son soutien à Sarkissian. Son chef, l’homme d’affaires Gaguik Tsaroukian avait auparavant déclaré ne pas exclure une telle possibilité.

Seul parti restant, l'Alliance pour le départ ne totalise que sept sièges, loin des vingt sept nécessaire pour la nomination d'un candidat. En l'absence de changement inattendu, Sarkissian est ainsi considéré comme grand favori, sa candidature sans opposition devant lui assurer une victoire au premier tour[7].

Résultats

Résultats[8]
Candidat Parti Voix %
Armen Sarkissian Indépendant 90 90,00
« Contre » 10 10,00
Votes blancs et nuls 1 -
Total 101 100
Abstentions 4 3,81
Électeurs / participation 105 96,19

Notes et références

Notes

  1. Bien que parfois traduit par Armen Sargsian, il utilise pour son nom arménien Արմեն Վարդանի Սարգսյան la translittération Armen Sarkissian, qui est celle française de son nom en Russe. Son nom de famille est basé sur le prénom Sargis Սարգիս qui signifie Serge. Il signifie donc, comme celui du président sortant Serge Sargsian, avec lequel il n'a aucun lien de parenté, « fils de Serge ».

Références

Voir aussi