Élastographie

Élastographie
Échographie conventionnelle (en bas) et élastographie (échographie supersoniqe; en haut) d'un cancer thyroïdien papillaire. Le cancer (rouge) est beaucoup plus rigide que le tissu sain.

L'élastographie, créée par le Dr Jonathan Ophir en 1991[1], est une technique d’imagerie médicale pour mesurer l'élasticité du tissu biologique dans un organe.

Les modalités d’imagerie connues permettant cette technique sont

Notes et références

  1. (en) Jonathan Ophir et al., « Elastography: a quantitative method for imaging the elasticity of biological tissues », Ultrasonic Imaging, vol. 13, no 2,‎ , p. 111-134 (lire en ligne)
  2. (en) Laurent Sandrin et al., « Shear elasticity probe for soft tissues with 1-D transient elastography », IEEE Transactions on Ultrasonics, Ferroelectrics and Frequency Control, vol. 49, no 4,‎ , p. 436-446 (lire en ligne)
  3. (en) Jérémy Bercoff et al., « Supersonic shear imaging: a new technique for soft tissue elasticity mapping », IEEE Transactions on Ultrasonics, Ferroelectrics and Frequency Control, vol. 51, no 4,‎ , p. 396-409 (lire en ligne)
  4. (en) Raja Muthupillai et al., « Magnetic resonance elastography by direct visualization of propagating acoustic strain waves. », Science, vol. 269, no 5232,‎ , p. 1854-1857 (lire en ligne)
  5. (en) Vladimir Egorov et al., « Vaginal tactile imaging », IEEE Transactions on Biomedical Engineering, vol. 57, no 7,‎ , p. 1736-1744 (lire en ligne)

Articles connexes