Église de la Sainte-Trinité (Ixelles)

(Redirigé depuis Église de la Sainte-Trinité (Bruxelles))

Église de la Sainte-Trinité
Image illustrative de l’article Église de la Sainte-Trinité (Ixelles)
Présentation
Culte Catholique romain
Type Église paroissiale
Rattachement Archidiocèse de Malines-Bruxelles
Début de la construction 1893
Fin des travaux 1907
Architecte Jules-Jacques Van Ysendyck
Style dominant baroque brabançon et néo-baroque
Géographie
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région de Bruxelles-Capitale Région de Bruxelles-Capitale
Ville Bruxelles
Coordonnées 50° 49′ 30″ nord, 4° 21′ 29″ est

Géolocalisation sur la carte : Bruxelles

(Voir situation sur carte : Bruxelles)
Église de la Sainte-Trinité

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Église de la Sainte-Trinité

L’église de la Sainte-Trinité est un édifice religieux du XIXe siècle, situé à Ixelles (en bordure de Saint-Gilles), commune de Bruxelles (Belgique). Sa façade (XVIIe siècle) est celle de l’ancienne église des Augustins, démolie en 1893 pour permettre la création de la place de Brouckère. Elle est église paroissiale catholique.

Église de la Sainte-Trinité (Ixelles)

Sommaire

Histoire

Au XIXe siècle, dans le cadre de l’aménagement de l’avenue Louise, Léopold I souhaite développer et urbaniser le quartier Ten Bosch d’Ixelles. Il y fait construire (entre 1847 et 1857) une chapelle provisoire sur un terrain offert par le banquier Georges Brugmann qui contribue également à son financement.

En 1893, la fabrique d’église de la Sainte-Trinité acquiert la façade de l’église des Augustins (de la place de Brouckère), ancienne église protestante néerlandophone de Bruxelles, alors en démolition et la remonte pierre par pierre comme façade de l’église de la Sainte Trinité, au droit de nouvelle rue du Bailli.

Article détaillé : Église des Augustins (Bruxelles).

Le grand portail baroque de Jacques Franquart donne accès aujourd’hui à une nef construite en 1895 et le chœur et les transepts 1907 par les architectes Jules-Jacques Van Ysendyck et Simons chargés de remplacer l’ancienne chapelle de Ten Bosch par l'église paroissiale. Déjà partiellement en service en 1895, la nouvelle église complète est ouverte au culte le 28 novembre 1908.

Patrimoine

  • L’autel néobaroque en chêne (1863), dans le transept, comme la chaire de vérité, tous deux œuvres de l’ébéniste J.F. Van Hool, proviennent de la chapelle de l’hôpital Saint-Jean de Bruxelles. L'autel central (1948) est en marbre de Skyros.
  • Une statue de Notre-Dame, œuvre de l’artiste brabançon Jérome Duquesnoy (XVIIe siècle).
  • Deux tableaux du XVIIe siècle représentant des scènes de la vie du Christ (N.E. De Péry).

Deux autres tableaux d'auteurs inconnus représentant une scène de l'enfance de Jésus et une scène de vision d'un moine théologien.

  • Les vitraux dans le chœur du sanctuaire datent de 1937 et sont œuvres de Louis-Charles Crespin.
  • Un tableau de l'artiste brabançon Jean van Orley (1665-1735): Saint Éloi guérissant des malades.

Galerie

Voir aussi

Articles connexes