Église Saint-Pierre-Saint-Paul de Courbevoie

Église Saint-Pierre-Saint-Paul
Image illustrative de l'article Église Saint-Pierre-Saint-Paul de Courbevoie
Présentation
Culte Catholique romain
Type Église paroissiale
Rattachement Diocèse de Nanterre
Début de la construction 1790
Fin des travaux vers 1868
Style dominant Néo-classique
Protection Monument historique en 1971
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Blason des Hauts-de-Seine Hauts-de-Seine
Ville Blason de Courbevoie Courbevoie
Coordonnées 48° 53′ 48″ nord, 2° 15′ 26″ est

L'église Saint-Pierre-Saint-Paul de Courbevoie est un lieu de culte catholique de la commune de Courbevoie, dans les Hauts-de-Seine. L'église fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 11 juin 1971, à l'exception du clocher, construit en 1932[1].

Historique

Dès le XVIe siècle - et peut-être même avant - une chapelle placée sous le vocable de Saint-Pierre et Saint-Paul s'élève à cet endroit.

La création de la paroisse de Courbevoie le , et la construction de l'église six ans plus tard, sont l'œuvre de l'abbé Pierre Hébert (1742-1794). Pasteur dynamique et dévoué, une dénonciation calomnieuse le conduit à l'échafaud le , en compagnie du poète André Chénier.

L'église est édifiée à partir de 1790 sous la direction de l'architecte Louis Le Masson (1743-1826), élève de Claude Nicolas Ledoux. Elle offre le rare exemple d'une construction religieuse en pleine tourmente révolutionnaire. Son plan atypique est imposé par l'exiguïté du terrain. Deux nefs dissemblables sont accolées et dessinent un T : la première, de forme elliptique, est coiffée d'une vaste voûte ovale percée d'un oculus central ; la seconde, rectangulaire, est prolongée vers 1868.

Le célèbre appel à la solidarité nationale, destiné à venir en aide aux sans-abri, est lancé par l'abbé Pierre le dimanche 31 janvier 1954 du haut de la chaire de l'église Saint-Pierre-Saint-Paul de Courbevoie. Il est relayé le lendemain par différentes stations de radio.

Dans les années 1990, l'édifice fait l'objet d'une campagne générale de restauration intérieure et extérieure.

Décoration

La Trinité en gloire. Toile marouflée, peinte en 1870 par Louis Émile ADAN (1839-1937). Courbevoie (Hauts-de-Seine), église paroissiale Saint Pierre-Saint Paul, abside.

L'abside est ornée d'une monumentale[3] toile marouflée représentant la Trinité en gloire adorée par deux anges thuriféraires, peinte en 1870 par Louis Adan (Paris 1839-1937) et mise en place en 1892.

L'église abrite quelques peintures du XIXe siècle :

  • Délivrance de Saint-Pierre par Louis Auguste Lombard (1871) - toile marouflée, mur droit du chœur ;
  • Arrivée de Saint-Paul à Rome par Henri François Jules de Vignon (Belfort 1815 - Paris 1885) - huile sur toile, mur gauche du chœur ;
  • Fuite en Égypte par Charles Émile Edmé Callande dit Champmartin (Bourges 1797 - La Neuville-en-Hez 1883) - huile sur toile, bas-côté gauche.

Paroisse

Article connexe : Paroisses des Hauts-de-Seine.

Cette église est l'unique lieu de culte dépendant de la paroisse Saint-Pierre-Saint-Paul[4], l'une des huit paroisses du doyenné des Deux-Rives au sein du diocèse de Nanterre.

Pour approfondir

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

  1. « Eglise Paroissiale Saint-Pierre, Saint-Paul », notice no IA00129895, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  2. la toile mesure de 7 à 8 mètres. La Trinité elle-même mesure 2,25 x 4,50 mètres.
  3. « Page d'accueil », sur le site de la paroisse Saint-Pierre-Saint-Paul (consulté le 25 octobre 2013).