Église Saint-Jean-le-Théologien sur la Vitka

Église Saint-Jean-le-Théologien sur la Vitka
Église Saint-Jean-le-Théologien sur la Vitka
Image illustrative de l'article Église Saint-Jean-le-Théologien sur la Vitka
Église Saint-Jean-le-Théologien sur la Vitka
Présentation
Nom local Церковь Иоа́нна Богосло́ва на Ви́тке
Culte Église orthodoxe vieille-ritualiste russe
Type Église à croix inscrite
Début de la construction 1383
Fin des travaux 1384
Protection Patrimoine mondial Patrimoine mondial (1992)Patrimoine de la Russie (5310003000)
Géographie
Pays Drapeau de la Russie Russie
Région Oblast de Novgorod
Ville Veliki Novgorod
Coordonnées 58° 31′ 57″ nord, 31° 17′ 30″ est


L'église Saint-Jean-le-Théologien sur la Vitka ( en langue russe : Церковь Иоа́нна Богосло́ва на Ви́тке ), est située à Veliki Novgorod, sur la rive droite de la rivière Volkhov à 160 m au sud de l'Église Saints-Boris-et-Gleb-des-Plotnikis.

Elevée entre 1383 et 1384, c'est un édifice à trois nefs, une seule abside, une seule coupole. Sa base est un rectangle de 8 mètres sur 11 mètres environ. La nef centrale est couverte d'une voûte en brique. À l'intérieur, au sud de l'église, se trouve un chœur. L'ensemble répète les traits caractéristiques de l'architecture de Novgorod de la seconde moitié du XIVe siècle, c'est-à-dire simplicité des formes, dimensions modestes.

fenêtre dans l'abside

Au dessus du portail ébrasé, qui est inhabituel à Novgorod, le décor est identique à celui de l'Église de la Transfiguration-du-Sauveur-sur-Iline: trois fenêtres et deux niches que l'on retrouve encore à l'Église Pierre et Paul des Kojevnikis. L'ensemble est élégant et de proportion harmonieuses. Dans le passé les façades étaient trilobées puis elles ont été modifiées pour faire place à une couverture à 8 versants. Ces façades sont soulignées au sommet par des arcs rampants en pierre calcaire. Les voûtes, la coupole, et la décoration sont réalisées en brique. La richesse de l'ornementation de frises, de dentelures, de niches ne compromet pas l'équilibre de l'église[1]. Au XVIe siècle un parvis en pierre est construit à l'ouest en même temps qu'une chapelle de la Dormition, chauffée. Au XVIIe siècle - XVIIIe siècle, s'y ajoute encore un petit carillon. Dans le passé l'église a servi de couvent pour femmes.


En 1929 le clocher a été vendu à la ferraille. Les briques du carillon furent destinées à une centrale électrique de la ville[2].

Lors de la dernière restauration par L. M. Chouilak en 1952 a été découvert dans la façade le portail jusqu'alors muré. Au dessus de celui-ci sont percées trois fenêtres, avec entr'elles deux niches étroites.

À l'époque soviétique, les locaux ont été utilisés comme entrepôt du fait qu'ils étaient situés à proximité d'un accès aux bateaux sur la rivière.

façade

En 2001, l'église sur la Vitka a été rendué à la communauté de Novgorod de l'Église orthodoxe vieille-ritualiste russe. Par la suite, durant quelques années grâce à des moyens financiers du pouvoir fédéral russe et de la communauté des vieux croyants différents travaux de restauration ont été effectués. En particulier: restauration des murs extérieurs de l'édifice, rénovation des murs entourant le périmètre autour de l'église, du réfectoire, des locaux intérieurs. Lorsque pendant la restauration des murs des couches anciennes de plâtre du XIXe siècle ont été détachées, cela a permis de découvrir des graffiti, textes et dessins datant du moyen-âge. Dans l'église, un templon traditionnel couvert d'une iconostase a également été restauré en partie. Les icônes n'étaient pas accrochées à un cadre en bois, mais étaient fixées par des rainures sur des planches fixées elles-mêmes aux murs. La restauration est achevée le 14 novembre 2004 et l'église est solennellement consacrée ce jour là par l'évêque de Kiev et de toute l'Ukraine Savvati.

église de Jean le Théologien

Actuellement l'église est utilisée par l'Église orthodoxe vieille-ritualiste russe.



Références

  1. Véra Traimond, Architecture de la Russie ancienne X-XV, éditeur Hermann, Paris 2003, (ISBN 2 7056 6433 5),p. 172
  2. A.N. Trifona/ Трифонова А. Н., Histoire de Novgorod /История Великого Новгорода в XX веке, Северный паломник (ISBN 978-5-94431-299-0), p. 37

Article connexe

Liens externes