Édouard Bocher

Édouard Bocher
Illustration.
Fonctions
Député du Calvados
Réélection -
Sénateur du Calvados
Biographie
Nom de naissance Pierre Henri Édouard Bocher
Date de naissance
Lieu de naissance Paris
Date de décès
Lieu de décès Paris

Pierre Henri Édouard Bocher est un homme politique français, né le 16 février 1811 à Paris et mort le 2 mai 1900 dans la même ville.

Biographie

Fils d'un agent de change parisien, il est auditeur au Conseil d’État en 1833 et sous-préfet d’Étampes en 1834. Préfet du Gers en 1839, il est nommé à Toulouse en 1841, puis à Caen en 1842. En 1848, il quitte ses fonctions de préfet du Calvados pour devenir, en 1849, député du Calvados, siégeant à droite. Il proteste contre le coup d’État de 1851. Opposant à l'Empire, il est chargé, avec d'autres, de la gestion des biens de Louis-Philippe et de sa famille. En 1871, il est élu représentant du Calvados, et siège au groupe du centre droit, dont il devient le président. Il est sénateur du Calvados de 1876 à 1894, siégeant à droite.

Grand bibliophile, il réunit une remarquable collection de livres rares. Il fut l'ami intime d'Alfred de Musset, qui lui dédia un de ses premiers poèmes.

En 1832, Édouard Bocher est par ailleurs premier président de la Conférence Molé[1].

Il épousa en 1834 Aline de Laborde (1811-1885), deuxième fille du comte Alexandre de Laborde et femme du monde accomplie. Ils eurent deux fils :

Notes et références

  1. « Le gaulois », Journal,‎

Voir aussi

Bibliographie

  • François d'Ormesson et Jean-Pierre Thomas, Jean-Joseph de Laborde, banquier de Louis XV, mécène des Lumières, Paris, Perrin, 2002, p. 294-295 - (ISBN 2-262-01820-0)
  • « Édouard Bocher », dans Adolphe Robert et Gaston Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, Edgar Bourloton, 1889-1891 [détail de l’édition]
  • « Édouard Bocher », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]

Liens externes