Éditions Édilivre

Logo de la maison d'édition
Repères historiques
Création [1]
Dates clés 2007, 2010
Fiche d’identité
Forme juridique SAS[1]
Statut Maison d'édition
Slogan « Édition généreuse, simple, rapide et gratuite »
Siège social Paris (2000-2010)[1]
Saint-Denis (depuis 2010)[1] (France)
Dirigée par Philippe Der Megreditchian (président)[1]
Frederic Roblot (directeur général)[1]
Spécialités Littérature générale, ouvrages pratiques
Collections Tremplin
Universitaire
Classique
Coup de cœur
Langues de publication Français
Société mère AParis[1]
Effectif 21[1]
Site web Site officiel
Données financières
Chiffre d'affaires 3 000 600 € (2017)[1]
Résultat net 21 600 € (2017)[1]

Les éditions Édilivre (graphié Edilivre) sont une maison d'édition française créée en 2000 à Paris. Membre du Syndicat national de l'édition (SNE) depuis sa création, Édilivre se définit comme une « maison d’édition communautaire » regroupant au travers d'un réseau de clubs régionaux environ 15 000 auteurs et propose à ce titre des prestations d'édition à compte d'auteur.

Principe

Édilivre est une des enseignes de la société AParis. Elle s'appuie sur une communauté de plus de 15 000 auteurs par le biais de 27 clubs d'auteurs en Europe (dans chaque région de France métropolitaine, en Belgique, en Suisse), en Amérique du Nord (Canada, États-Unis) et en Afrique (République du Congo, Gabon, Cameroun, Côte d'Ivoire)[2],[3].

La maison d'édition se présente comme différente de l'édition à compte d'auteur[4]. Néanmoins, elle propose de nombreux services payants pour les auteurs qui le souhaitent : relecture, écriture du résumé, couverture personnalisée, évaluations de lecteurs…[5],[6] Édilivre n'assure pas la promotion des ouvrages édités auprès des libraires, mais seulement leur disponibilité sur les systèmes de commande[6]. Sur le site ActuaLitté, Victor de Sepausy reprend en 2017 une pétition qui qualifie, entre autres pour ces raisons, Édilivre de « business inadmissible » et estime qu'il s'agit bel et bien d'une maison d'édition à compte d'auteur[7].

Les éditions Édilivre sont également présentes au Salon du livre de Paris[6]. Depuis leur origine, les éditions Édilivre ont publié plus de 30 000 ouvrages dans tous les domaines (romans, essais, mémoires, livres professionnels...) en version française ou bilingue, avec des illustrations ou non[8]. Elles ont un classement thématique et par genres des ouvrages, ainsi que quatre collections : « Tremplin », « Universitaire », « Classique », et « Coup de cœur »[9].

Les livres sont disponibles soit en version numérique soit sur support papier en impression à la demande[10]. En collaboration avec la Bibliothèque nationale de France[11], elles proposent aussi l'impression d'ouvrages épuisés, disponibles sur Gallica[12].

Notes et références

  1. a b c d e f g h i et j « APARIS (SAINT DENIS) Chiffre d'affaires, résultat, bilans », sur Societe.com (consulté le 5 novembre 2018).
  2. « Rejoignez une communauté active de 15 000 auteurs », sur Éditions Édilivre (consulté le 6 novembre 2018).
  3. « Nos Clubs Auteurs », sur Éditions Édilivre (consulté le 6 novembre 2018).
  4. « Questions fréquentes », sur Éditions Édilivre (consulté le 6 novembre 2018).
  5. « Pendant la publication du livre », sur Éditions Édilivre (consulté le 6 novembre 2018).
  6. a b et c Antoine Oury, « Edilivre “est très transparent avec ses auteurs” (David Stut, AParis) », sur ActuaLitté, (consulté le 6 novembre 2018).
  7. Victor De Sepausy, « “Options payantes et piètres ventes” : Edilivre, le “business inadmissible” », sur ActuaLitté, (consulté le 6 novembre 2018).
  8. « Édilivre », sur BnF (consulté le 6 novembre 2018).
  9. « Librairie », sur Éditions Édilivre (consulté le 6 novembre 2018).
  10. Bertrand Lenotre, « Edilivre, le pure player de l'édition », sur Digital Business News, (consulté le 6 novembre 2018).
  11. « 100 000 livres anciens de la BNF en impression à la demande maintenant en vente », sur IDBOOX, (consulté le 6 novembre 2018).
  12. « Comment réimprimer des livres anciens ? », sur Éditions Édilivre, (consulté le 6 novembre 2018).

Annexes

Articles connexes

Liens externes