Écrasement d'un Lockheed C-130 Hercules en Indonésie

Écrasement d'un Lockheed C-130 Hercules en Indonésie
Le Lockheed C-130 Hercules F-GZCP A-1310 en 2005, qui s'écrasera dix ans plus tard.
Le Lockheed C-130 Hercules F-GZCP A-1310 en 2005, qui s'écrasera dix ans plus tard.
Caractéristiques de l'accident
Date
Type Enquête en cours
Site Medan, Indonésie
Coordonnées 3° 35′ 00″ nord, 98° 40′ 00″ est
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareil Lockheed C-130 Hercules
Compagnie Force aérienne de l'armée nationale indonésienne
No  d'identification A-1310[1]
Lieu d'origine Base aérienne de Medan
Lieu de destination îles Natuna
Phase Décollage
Passagers 110
Équipage 12
Morts 142 (dont 20 au sol)[2]
Survivants 0

Géolocalisation sur la carte : Indonésie

(Voir situation sur carte : Indonésie)
Écrasement d'un Lockheed C-130 Hercules en Indonésie

Le , un Lockheed C-130 Hercules appartenant à l'armée indonésienne s'écrase après son décollage de la base aérienne Soewondo près de Medan en Indonésie dans une zone résidentielle de la ville[3]. L'appareil transportait à son bord 122 personnes dont 12 membres d'équipage et 110 passagers principalement des militaires et des familles de militaires. Il n'y a aucun survivant.

Écrasement d'un Lockheed C-130 Hercules en Indonésie

Sommaire

Déroulement des faits

L’appareil, un Hercule C-130B immatriculé A-1310 du 32e escadron, a décollé à 12 h 8 de la base aérienne de Medan à destination des îles Natuna. Il s'est écrasé deux minutes plus tard, à environ 5 km de la base, dans une zone résidentielle de Medan, ville du nord de l’île de Sumatra. Selon le chef de l’Armée de l’air indonésienne, l’appareil, construit en 1961[1], était « en très bon état » et a rencontré des problèmes peu après son décollage et « le pilote a demandé à retourner à la base, ce qui signifie qu’il y avait une panne »[4].

Des bâtiments proches du lieu de la catastrophe ont été gravement endommagés et des véhicules broyés par le crash de l'appareil. L'agence locale de recherches et de secours affirme qu'au moins 20 personnes au sol ont été tuées[5].

Il s'agit du 4e accident d'un appareil de ce type en service dans la force aérienne indonésienne depuis 2000[6].

Enquête

Selon les premiers éléments de l'enquête, l'appareil volait trop lentement en raison d'un problème sur l'un des quatre moteurs à hélice. Un commandant des forces aériennes précise qu'« il est probable qu'une hélice se soit arrêtée. L'avion, qui volait trop lentement, a fait une embardée à droite et percuté un pylône d'antenne d'un bâtiment »[7].

Notes et références

  1. a et b (en) « Accident description », sur Aviation Safety, (consulté le 2 juillet 2015)
  2. http://edition.cnn.com/2015/06/30/asia/indonesia-military-plane-crash/
  3. Indonésie : au moins 113 morts dans le crash d'un avion militaire sur une zone habitée, Le Parisien, 30 juin 2015.
  4. « Indonésie : au moins 116 morts dans le crash d'un avion militaire », sur Le Dauphiné libéré, (consulté le 1er juillet 2015)
  5. « Indonésie : un avion militaire s’écrase sur une zone résidentielle », sur Le Monde, (consulté le 1er juillet 2015)
  6. (en) « Indonesian Air Force crash prompts calls for modernisation », sur Jane's Information Group, (consulté le 3 juillet 2015)
  7. Indonésie: le moteur cause probable du crash

Voir aussi

Articles connexes