École supérieure spécialisée en Suisse

En Suisse, les écoles supérieures (ES) sont des écoles de niveau tertiaire non universitaires (écoles de niveau universitaire = Universités, EPF/Écoles polytechniques fédérales et HES/Hautes écoles spécialisées). On nomme parfois ce secteur « tertiaire B ». Deux diplômes sont délivrés : le diplôme ES (ES) et le postdiplôme ES (EPD ES). Les études postdiplômes ES sont accessibles uniquement aux détenteurs d'un diplôme ES ou d'un titre jugé équivalent.

Présentation

Dans le monde du travail, les écoles supérieures jouent un rôle très important dans la formation des spécialistes et des personnes dirigeantes. Les titulaires de diplôme sont qualifiés pour assumer de manière autonome des responsabilités aussi bien au niveau technique qu’à celui de la gestion. Les filières de formation sont axées sur la pratique. Elles encouragent en particulier la capacité de penser de manière méthodique et systémique, d’analyser des tâches professionnelles et de mettre en pratique les connaissances acquises.

Admission

Un certificat fédéral de capacité (CFC) ou un titre jugé équivalent est obligatoire.

Durée des études

La formation peut s'effectuer à plein temps ou en emploi. La durée des études varie de 3 à 4 ans. En règle générale, la formation à plein temps s'effectue en 3 ans, tandis que la formation en emploi se déroule en 4 ans. Pour la formation en emploi, une activité professionnelle de minimum 50 % est exigée dans le secteur d'études concerné.

Positionnement

À l’instar des examens professionnels et des examens professionnels supérieurs, les écoles supérieures se situent dans le secteur tertiaire non universitaire (tertiaire B). Les filières de formation s’inscrivent dans le prolongement du degré secondaire II. L’accent est mis sur des problématiques concrètes se posant au niveau des services, de l’exploitation, de l’atelier ou de la production. Les filières de formation se distinguent par une qualification de haut niveau pour la pratique professionnelle alliée à une part équilibrée de théorie. L'objectif est de dispenser des qualifications professionnelles supérieures et de préparer à l'exercice de fonctions de spécialiste ou de dirigeant. En plus des filières de formation dans les langues nationales, des filières en anglais peuvent également être reconnues depuis 2005.

À côté de ces filières de formation, les écoles supérieures peuvent également proposer des études postdiplômes, qui permettent aux candidats d’approfondir leurs compétences professionnelles ou de gestion et de se spécialiser.

Domaines

L’ordonnance du Département fédéral de l'économie concernant les conditions minimales de reconnaissance des filières de formation et des études postdiplômes des écoles supérieures régit les domaines suivants:

  • Technique
  • Hôtellerie et restauration, tourisme, économie familiale
  • Économie
  • Agriculture et sylviculture
  • Santé
  • Social et formation des adultes
  • Arts visuels et arts appliqués

Les écoles supérieures délivrent actuellement environ 4 000 diplômes par année. L’intégration des domaines de la santé, du social et des arts va vraisemblablement doubler le nombre de diplômes décernés ces prochaines années.

Plans d'études cadres

Chaque filière de formation est basée sur un plan d’études cadre élaboré par le prestataire de la formation en collaboration avec les organisations du monde du travail. C’est le Secrétariat d'État à la Formation et l'Innovation (SEFRI) qui approuve les plans d’études cadres à la demande de la Commission fédérale des écoles supérieures. Ces plans d’études cadres définissent entre autres le profil professionnel, les compétences à acquérir, les titres, les domaines de formation et la durée qui leur est impartie dans la formation. Ils servent à mieux positionner les écoles supérieures. Ils contribuent également à la meilleure adéquation possible entre les qualifications visées d’une part, et les besoins de l’économie et du marché du travail d’autre part.

La Commission fédérale des écoles supérieures expertise les plans d’études cadres. Elle se base ensuite sur ces derniers pour évaluer les demandes de reconnaissance fédérale de filières de formation et d'études postdiplômes. En outre, la Commission des écoles supérieures examine périodiquement, une fois la filière de formation approuvée, si les conditions de reconnaissance continuent d’être respectées.

Titres obtenus au terme des filières de formation et des études postdiplômes

Les diplômes (titre correspondant « dipl. ») se voient apposer la mention complémentaire « ES » ou « EPD ES ». Les titres peuvent être complétés avec l’indication de l'orientation.

Quelques écoles supérieures ES

Genève

Au sein du Centre de formation professionnelle santé et social (Genève):

Dans d'autres structures:

Neuchâtel

Fribourg

Vaud

Liens externes