École militaire

Une école militaire est un établissement de formation dépendant de l'armée ou du ministère de la défense.

Ces écoles forment le personnel militaire ou les enfants de personnels militaires nommés sous le terme des enfants de troupe.

Allemagne

D'après Vincent Desportes, « la Prusse a créé la première école de guerre après sa cuisante défaite de Iéna en 1806 contre l'armée napoléonienne »[1]. Il n'y a plus aujourd'hui en Allemagne d'école militaire à proprement parler ; mais depuis 1970, certaines universités y dispensent un enseignement généraliste, avec quelques spécialités militaires. Ces Schulen der Bundeswehr: l’Université de la Bundeswehr à Munich et l’Université Helmut-Schmidt de Hambourg ont été voulues par le Parlement pour former des officiers conscients des enjeux de la démocratie. Les universités de la Bundeswehr n'imposent pas un engagement dans l'armée.

Algérie

Argentine

Autriche

Belgique

  • l'École royale militaire, établissement d'enseignement de niveau universitaire situé à Bruxelles. C'est l'école militaire formant les officiers des quatre composantes de l'armée belge.
  • L'École royale des sous-officiers, située à Saint-Trond. Elle forme les sous-officiers des quatre composantes.
  • Le Corps royal des Cadets de marine, forme les jeunes, entre 12 et 21 ans, à la vie à bord d'un navire. Il existe sept centres de formation.

Canada

Au Canada, il existe trois écoles militaires :

États-Unis

Aux États-Unis, il existe plusieurs écoles militaires :

France

Article détaillé : Écoles militaires en France.

En France, on distingue les catégories d'établissements suivantes :

Remarque :

L'École militaire est le nom de l'édifice parisien qui a été construit historiquement pour abriter l'École militaire. Actuellement, ce lieu de Paris abrite plusieurs établissements d'enseignement supérieur du ministère de la Défense français : l'École de guerre, qui a rassemblé les écoles dites « de guerre » de chaque armée, l'École supérieure des officiers de réserve spécialistes d'état-major, l'Institut des hautes études de Défense nationale, le Centre des hautes études de l'armement, et la Revue Défense nationale.

Cette école a été créée au XVIIIe siècle sous le règne de Louis XV sur proposition du maréchal de Saxe. Joseph Paris Duverney en est le créateur et le premier intendant. Napoléon Bonaparte y fait ses études militaires, de 1784 à 1785. S'y trouve aussi un centre de documentation abritant deux bibliothèques ouvertes au public[2].

Hongrie

  • Lycée militaire de Győr.

Maroc

Au Maroc, on compte 5 principales écoles de formation militaire :

À cette liste s'ajoutent 2 écoles d'ingénieurs de formation d'officiers de réserve :

Royaume-Uni

Notes et références

  1. David Servenay, « À quoi pense l'armée », Revue du crieur, no 3,‎ , p. 21
  2. Frédéric de Berthier de Grandry (préf. M. Gérard Larcher, président du Sénat), Des premières écoles militaires aux lycées de la Défense : L'Éducation des enfants au sein de l'armée, Association des AET,