Âges de la vie

Les âges de l'homme, chromolithographie qui représente de manière caricaturale le concept de successions d'étapes marquant la vie d'un homme, fin 19e, Collections Musées départementaux de la Haute-Saône.
Les âges de la vie.
Gravure sur bois illustrant Livre des propriétés des choses de Barthélemy l'Anglais (1486).

Les âges de la vie sont une conception consistant à diviser la vie en plusieurs périodes.

Histoire

Les conceptions de l'antiquité classique distinguent :

Cette notion est formalisée par Arnold Van Gennep notamment dans les rites de passage, publié en 1909. Longtemps à l’œuvre notamment dans les musées dit ethnographiques, cette approche datée et normative, laisse aujourd'hui la place à des approches plus fines notamment en anthropologie[2].

Les Pères du désert appliquent les trois grands âges de la vie à la vie spirituelle : la connaissance de soi (notamment la reconnaissance de sa propre faiblesse), celle du prochain (notamment la communion fraternelle) et celle de Dieu (par la prière)[3].

L'expression de Troisième âge, utilisée aujourd'hui comme euphémisme de la Vieillesse, renvoie à cette conception.

Énigme

Le Sphinx posa à Œdipe l'énigme dite « énigme du Sphinx » : « Quelle est la créature qui marche à quatre pattes le matin, à deux le midi, à trois le soir et qui est le plus faible quand elle se tient sur quatre pattes ? » Œdipe répondit : « c’est l’Homme qui au matin de sa vie se déplace à quatre pattes, qui au midi de sa vie marche avec ses deux jambes et qui au soir de sa vie s'aide d'une canne, marchant ainsi sur trois pattes ».

Représentations dans l'art

Sciences

Selon les données scientifiques disponibles, il est très rare dans le monde animal et y compris chez les mammifères que les femelles survivent longtemps (plus d'un an) après la fin de leur période de fécondité (stade post-reproductif), selon une étude récente ayant porté sur 52 espèces de trait inhabituel du cycle de vie serait une spécificité des humains et de quelques espèces de baleines à dents, qui a probablement une importance, encore à préciser en termes d'évolution adaptative[4].

Article détaillé : Psychologie du développement.

Notes et références

  1. Des quatre âges de l'homme : traité de morale de Philippe de Novare, éd. Marcel de Freville, Paris, Didot, 1888
  2. Noel Barbe, Emmanuelle Jallon. Vous avez dit ” Ages de la vie ” ? Introduction. Noël Barbe et Emmanuelle Jallon. Vous avez dit ” Ages de la vie ” ?, Nov 2004, Vesoul, France. Musees départementaux de la Haute-Saône, pp.16-37, Texte (pluriel).
  3. Réginald Garrigou-Lagrange, Les trois âges de la vie intérieure, tome II, 1938,p. 27-82
  4. Ellis, S., Franks, D. W., Nattrass, S., Cant, M. A., Bradley, D. L., Giles, D., ... & Croft, D. P. (2018). Postreproductive lifespans are rare in mammals. Ecology and Evolution.

Bibliographie

Voir aussi

Articles connexes